Parce qu'ici est peu et trop
me reconnaîtras tu
sous le feuillage
des paroles
au bord de l'existence
une tige unique
quand le bonheur
tombe

Ecrire
pour laisser la lumière allumée
au dessus de l'ombre
du chant le plus fidèle
poursuivre
entre
les séismes et les élans de joie
tant de ruines tant de roses
au cadastre
des ciels et des os
touchent la prière
et l'incendie
d'où me vient la tendresse du monde
quand je fleuris et me défeuille
quand le poème brûle
j'ai la ferveur d'aimer

 

.

 

MICHEL EKHARD ELIAL

 

.

Odilon-Redon-Woman-and-Stone-Pot-

Oeuvre Odilon Redon