Je suis Celle que rien n'arrête
Je suis Celle qui arrache aux morts leurs bandelettes
Je suis Celle qui entre en trombe par les fenêtres ouvertes
Arrache les rideaux, décroche les volets

Je suis Celle qui n'a peur de rien
Qui se lève et clame son indignation, 
sa colère devant les scandales du mépris

Je suis celle que même la mort n'a pu faire mettre à genoux et
Qui court en enjambant les ruines

Je n'ai jamais stagné
J'ai reçu la vie de tous ceux et de toutes celles que j'ai aimé et que j'aime
Ils marchent pieds nus dans mes rêves
Ils dorment à l'ombre de mes cils
Jamais où je suis ils ne sont pas

Je suis Celle que le monde sans cesse éblouit 
Jamais je n'ai laissé l'indifférence me gangrener
J'aime ouvrir les yeux des aveugles
Comme des âmes ailées m'ont ouvert les miens
Et je porte le flambeau de la mémoire des hommes et des femmes dont je suis le témoin vivant.

 

 

.

 

 

CHRISTIANE SINGER

 

 

.

 

martine cros2

Oeuvre Martine Cros 

http://allerauxessentiels.over-blog.com/