jeudi 25 juillet 2019

AH, ERNESTO

Posté par emmila à 14:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 21 juillet 2019

LE PROPHETE...Extrait

Tu dis souvent, « Je donnerais volontiers, mais seulement à qui le mérite. »Les arbres de ton verger ne parlent pas ainsi, ni les troupeaux de ton pâturage.Ils donnent pour pouvoir vivre : car ne pas donner, c’est périr.Qui mérite de recevoir ses jours et ses nuits sûrement mérite tout ce qui viendrait de toi.Et qui a mérité de boire à l’océan de la vie mérite de voir sa coupe remplie par ton petit ruisseau.Et quel désert serait plus grand que celui qui se trouve en le courage et la confiance, non – la charité, de recevoir ?Et qui... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 18 juillet 2019

HOMMAGE AUX DISPARUS DU CINEMA

  C'est un temps de rien,C'est votre voix, Monsieur Marielle,qui à jamais retentitsur ce chemin d'absence où les heures se perdent.C’est un temps de rien, un temps de tout.C'est votre rire, Monsieur Rochefort, qui s'égare dans des nuits d'océan.C'est la présence indistincte d’un oiseau blesséet le jour qui revient sur la pointe des rêves.C’est un chandail de brumes oublié Hôtel du Nordet Arletty qui traverse le cri d’un amour,c’est une gueule d'atmosphère qui s’éloigne sur la pointe des pieds.C’est le rire des oubliés qui... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 18 juillet 2019

ENCORE, VOLE

C'est un matin de fronde. Tais-toi mes mots, ne te perds pas aux encensoirs, aux critiques, aux chemins balisés. N'oublie pas la traverse. Ne te pends pas aux ramilles d'hiver quand le regain t'invite sur la page d'à côté. Ne t'oublie pas aux pas lourds quand tes akènes trépignent d'envol. Tais-toi mes mots si tu rapièces un consensus quand l'unique de toi est affranchi depuis longtemps. Si tu t'ignores quand tu dédales aux lacis d'agitations certifiées. Ne te souviens-tu plus des sillages d'outardes qui te semblaient si proches,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 18 juillet 2019

L'HOMME DE BEL ABBES

La mort, c'est ce chat qui m'attend dans une rue de Sidi-Bel-Abbès pour me dire que les fleurs étranglées ont écrit des zéros   La mort, c'est cette belle vitriolée par l'Amour, par le Temps, par les crèves et les chemins de détresse jouant aux dames derrière le carreau   La mort, c'est se revoir sur un banc au collège chez les marchands de mensonge avec son copain qu'est devenu un autre   La mort, c'est ce marchand d'étoiles sorti d'un manège qui joue de la déchirure mémoire et de la gomme à songes... [Lire la suite]

mercredi 17 juillet 2019

LES OISEAUX PERDUS

 Merci Ananda...   Le matin compte ses oiseaux Et ne retrouve pas son compte   Il manque aujourd'hui trois moineaux Un pinson et quatre colombes   Ils ont volé si haut, la nuit, Volé si haut, les étourdis,   Qu'à l'aube ils n'ont plus trouvé trace De notre terre dans l'espace.   Pourvu qu'une étoile filante Les prenne sur sa queue brillante     .     MAURICE CARÊME     .   Oeuvre  Stephanie Pui-Mun Law
Posté par emmila à 19:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 16 juillet 2019

JOHNNY CLEGG...HOMMAGE

   " KING OF TIME " Son dernier ALBUM 2017, remarquable, puissant,  dont  " Colour of My Skin ", un chant magnifique ( Feat. Angélique KIDJO ),  Witness, etc    !    OUI  "  ONE ( HU ) MAN ONE VOTE "    UNE VOIX FACE A L'APARTHEID    Une énergie qui témoignait d'une Foi inébranlable  !  Un immense Artiste, un visionnaire nous quitte ... Danseur exceptionnel, un charisme fascinant qui parlait aux... [Lire la suite]
mardi 16 juillet 2019

L'OBSCUR VERTIGE DES VIVANTS...Extrait

"La science n'étouffe pas le chant de l'océan dans les coquillages.Savoir qu'on y entend les vibrations de sa propre oreille ne réfute pas les vagues qui roulent en nous leur nostalgie. Les chiffres forent des puits comme les mots écoutent le monde : dans la fascination de sa beauté.Ainsi, révélée ronde, la Terre enfanta encore des aventuriers au coeur plus vaste, à qui le vertige continua de fouetter le sang.Le réel ne condamne pas la poésie. Il l'appelle, comme le vent la voile lui donnant force, le savant la formule qui creuse... [Lire la suite]
mardi 16 juillet 2019

LES VRAIES RICHESSES...Extrait

"On a dû te dire qu'il fallait réussir dans la vie; moi je te dis qu'il faut vivre, c'est la plus grande réussite du monde. On t'a dit: "Avec ce que tu sais, tu gagneras de l'argent." Moi je te dis: "Avec ce que tu sais tu gagneras des joies." C'est beaucoup mieux. Tout le monde se rue sur l'argent. Il n'y a plus de place au tas des batailleurs. De temps en temps un d'eux sort de la mêlée, blême, titubant, sentant déjà le cadavre, le regard pareil à la froide clarté de la lune, les mains pleines d'or mais n'ayant plus force et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,