Je cherche les hommes de la fin du temps
Et je ne vois pas la nuit à l'exception des peureux
Dont les âmes ne craignent que le pouvoir des rats
Nous nous sommes habitués à notre offense.
Qu'est-ce qu'il reste de l'homme
Quand est-ce qu'on s'habitue à l'insignifiance ?

 

.

 

Busco a los hombres del fin del tiempo
y no veo en la noche salvo a los miedosos
cuyas almas sólo temen el poder de las ratas
Nos hemos acostumbrado a nuestra ofensa.
¿Qué queda del hombre
cuando se acostumbra a la insignificancia?

 

 

.

 

 

NIZAR QABBANI

 

 

.

 

 

 

nizar