Et lui dort-il sous les voiles

il écoute le vent son complice

il regarde la terre ferme son ennemie sans envie

et la boussole est près de son cœur immobile

Il court sur les mers

à la recherche de l'axe invisible du monde

Il n'y a pas de cris

pas de bruits

Des chiffres s'envolent

et la nuit les efface

Ce sont les étoiles sur l'ardoise du ciel

Elles surveillent les rivières qui coulent dans l'ombre

et les amis du silence les poissons

Mais ses yeux fixent une autre étoile

perdue dans la foule

tandis que les nuages passent doucement

plus forts que lui

lui

lui

 

 

.

 

 

PHILIPPE  SOUPAULT

 

 

.

  

mon cris2