jeudi 21 novembre 2019

EXISTIAN TUS MANOS/IL EXISTAIT TES MAINS

  Un día el mundo se quedó en silencio.Los árboles, arriba, eran hondos y majestuososy nosotros sentíamos bajo nuestra pielel movimiento de la tierra. Tus manos fueron suaves en las míasy sentí al tiempo la gravedad y la luzy que vivías en mi corazón. Todo era verdad bajo los árboles,todo era verdad. Yo comprendíatodas las cosas como se comprendeun fruto con la boca, una luz con los ojos.     .     Un jour le monde devint silencieux ;les arbres, là-haut, étaient profonds et majestueux,et nous sentions... [Lire la suite]

mardi 19 novembre 2019

UNE TRES LEGERE OSCILLATION, JOURNAL 2014-2017...Extrait

"Les arbres nous enseignent une forme de pudeur et de savoir-vivre. Ils poussent vers la lumière en prenant soin de s'éviter, de ne pas se toucher, et leurs frondaisons se découpent dans le ciel sans jamais pénétrer dans la frondaison voisine. Les arbres, en somme, sont très bien élevés, ils tiennent leurs distances. Ils sont généreux aussi. La forêt est un organisme total, composé de milliers d'individus. Chacun est appelé à naître, à vivre, à mourir, à se décomposer - à assurer aux générations suivantes un terreau de croissance... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 18 novembre 2019

UN GOÛT DE FRUIT MÛR...Extrait

Enfance mille-feuillesaux pollens dorésaux rêves extrêmes.On suivait du doigtnos sauvagerieson labourait l'air et l'eauon semait l'infini...Nos chants rythmaientau fond de nos gorgesun tourbillon de guêpes vibrantes. ...   .     AGNES SCHNELL     . Oeuvre Gustave Caillebotte
Posté par emmila à 00:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 16 novembre 2019

JULIAN ASSANGE...UNE MORT PROGRAMMEE

Lettre Ouverte à Monsieur Emmanuel Macron, président de la République française Monsieur le Président de la République, Nouvelle DONNE vous alerte contre les dangers que courent les lanceurs d'alerte et la difficulté qu'ils rencontrent à trouver une protection à la mesure des services rendus. Abandonné par l’Équateur, Julian Assange a été arrêté ce jeudi 11 avril 2019 par la police britannique pour être remis aux États-Unis. Cet événement constitue pour nous l’avant-dernière étape d’un processus dangereux, tant pour cet homme que... [Lire la suite]
samedi 16 novembre 2019

BRUNO RUIZ...Extrait

Il y a ce qui naît et ce qui meurt. Ce qui circule dans les veines et ce qui s’arrête. Une aurore qui parle et le soir qui descend vers le silence. Il y a cette sève qui cherche une cime et le sauvage velours du coquelicot. Mais je n’explique pas le monde. Je me fatigue à tant d’absence. Tout savoir n’est qu’une très longue attente. L’espérance d’un possible. Le désespoir d’un impossible. Qui sait où nous sommes au fond de ce vieux rêve ? Je ne creuse que pour planter. Je me déleste de vieilles larmes. M’illumine et m’engloutis.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 14 novembre 2019

ANNE MARGUERITE MILLELIRI...Extrait

Il était une fois...cet enfant millénaire au berceau de nuit[ blancheet de jour sans le cielil était une foisce regard de soleil foudroyé Un oeil sans paupièrespleuretoute la misère du mondedepuis que le monde est monde Il était une fois...cette femme éternel visage raviné de larmes[ sèches Il était une fois...la nuit du mondeà pas tremblés traînant guenillessous l'envers de la viefatigue et froidfatigue et faimrasant les murs En grands cheveux de pluied'yeux absentésles serres étiques étreignent au ventre un cri[ oublié Et... [Lire la suite]

samedi 9 novembre 2019

PARABOLE DE LA MER

... Je vous écris de la mer qui semble une peau écorchéeJe vous écris d’un squelette de noyéJe vous écris d’un tonneau de salaisonJe vous écris d’un grand voyage au fond des calesJe vous écris d’un exode pourchassé de requinsJe vous écris du galop de l’étalon et de la requête du pur-sangJe vous écris du lustre des luciolesJe vous écris des hautes dunes de la merJe vous écris de l’exclamation de l’homme, de la tempête aux doigts de fouet, de l’embryon qui se dilate, du placenta qui engraisse l’arbreJe vous écris l’offense et la bonne... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 9 novembre 2019

JOEL GRENIER

Parfois il tutoie la lumière quand il se perd dans les étoiles. Il a le cœur à la dérive dès qu'il entend le cri des vagues. Et il s'en va tout seul vers l'inconnu, quand la pluie voudra tomber pour mettre son rêve dans ce ciel noir où son envie va le trimbaler.Parfois il parle à tous les vents de ses voyages dans l'oubli. Parfois il en oublie le jour quand la lune veut se coucher. Et il boit le sel à l'embrun quand son regard sait où se perdre.Il a le ciel dans son œil bleu dès que les vagues le font chialerTous les nuages gros de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 9 novembre 2019

J'ECRIS POUR TROUVER CE QUE JE PENSE

"Il est possible que nous soyons, chacun de nous, psychiquement, spirituellement, comme des terrains toujours en danger d'inondation : inondations de mots, de traumas, inondation de savoirs inutiles, d'images aveuglantes et que c'est dans la rareté ou dans le peu, que l'immense à la chance de revenir, de resurgir." "Ce qui compte, à mon avis, c'est d'essayer d'être vivant, et pour être vivant, il faut parler et pour parler vraiment, il faut amener le silence dans sa parole, et amener le secret de sa vie dans cette parole sans le... [Lire la suite]
samedi 9 novembre 2019

ENTRE HIER ET TOUJOURS

Tu seras venue entre hier et toujours. Une trace de tes lèvres au bord de ma tasse gardera le parfum de tes premiers baisers. J'ai entendu demain un souffle de ton voile qui transperçait ma peau dans un dernier frisson.Jamais le présent ne s'assoit à ma table, il s'égare et se meurt dans ma déraison. Il noircit mes feuilles, il charybde mes syllabes en écueil de mots.Tu étais venue un jour de futur. Dans la chambre noire, j'ai perdu la tête au milieu d'un naufrage. Plus rien ne concorde, encore moins le noir qui a besoin d'un jour... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,