mercredi 18 décembre 2019

LE SOMMEIL DU COQUILLAGE

  Le sommeil des enfants est fait de la nacre des coquillages ramassés en bord de mer.  Les yeux jamais totalement fermés, ils voient plus loin, plus profond, sans s'en souvenir jamais. Mais demande-t-on au coquillage ce qu'il a vu au fond de la mer, avant qu'il ne se retrouve sur une plage, puis dans la poche de l'enfant qui dort ?  Le sommeil des enfants ne connaît rien de nos insomnies d'adultes, de nos soucis, de nos doutes, de nos désirs et de nos amertumes. Il reste, implacablement, doux et froid comme... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 18 décembre 2019

EVASIONS DE RETOURS

Au grand poète Lorand Gaspar   Poète enfant des vertiges premiersAux confins des rêveuses racinesD’orient et d’occidentT’engendre l’encre du ventAu-delà de la mortA chaque port de plumesAux battements frissonnantsD’ailes et d’îles de nouvelles sèvesSculptant le tempsEn disparition de mursEn apparition de vasquesPour effacer les distances des cerbèresGardées par leurs obscurs casquesEt ouvrir leurs cagesEmprisonnant tes étoiles et chantsLibérant la véritéDans ses multiples visages Poète tu es l’éternel enfantDans le... [Lire la suite]
mardi 17 décembre 2019

REVOLUTION FRANCAISE DE 1848...

 Dans les rues, un chant d'ouvriers furieux monte...Les barricades sont commencées. Il y a des incendies aux barrières. Un amoncellement de pavés et de vieux meubles jusque dans la rue de Grenelle.... Affolé, le piètre roi " en poire " a la sotte idée de nommer à la tête de sa troupe, Bugeaud, impopulaire à l'extrême. La vieille ganache, bornée et sanguinaire, fait massacrer une foule d'insurgés près de la Concorde . La Garde Nationale a commencé sa marche sur l'Hôtel de Ville...Le peuple de Paris pénètre dans le Palais des... [Lire la suite]
dimanche 15 décembre 2019

BELLA VISTA ...Extrait

"C'est folie de croire que les périodes vides d'amour sont les "blancs" d'une existence de femme. Bien au contraire. Que demeure-t-il, à le raconter, d'un attachement passionné ? L'amour parfait se raconte en trois lignes : Il m'aima, je L'aimai, Sa présence supprima toutes les autres présences ; nous fûmes heureux, puis Il cessa de m'aimer et je souffris...Honnêtement, le reste est éloquence, ou verbiage. L'amour parti, vient une bonace qui ressuscite des amis, des passants, autant d'épisodes qu'en comporte un songe bien peuplé, des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 11 décembre 2019

STRASBOURG, 11 DECEMBRE 2018...

J'ai écrit ce court texte peu de temps avant Noël, à la demande du Père Vincent, prêtre de mon établissement, à qui je venais de raconter cette expérience. Il fut très touché par mon compte-rendu des évènements et heureux que je lui en fasse part personnellement. Le texte était destiné à être lu durant la messe de Noël à l'église de Sainte Marthe et c'est ma collègue Sylvie, également au cœur des évènements de Strasbourg, qui s'acquitta de la tache avec beaucoup d'émotion. Je n'assistais pas à cette Messe... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 8 décembre 2019

JULES SUPERVIELLE...Extrait

J'aurai rêvé ma vie à l'instar des rivières...vivant en même temps la source et l'océan...sans pouvoir me fixer même un mince moment...entre le mont, la plaine et les plages dernières...Suis-je ici? Suis-je là bas? Mes rives coutumières changent de part et d'autre et me laissent errant...Suis-je l'eau qui s'en va, le nageur derrière ? Ou serai-je plutôt sans même le savoir celui qui dans la nuit n'a plus que la ressource de chercher l'océan du côté de la source puisqu'est derrière lui le meilleur de l'espoir ???     ... [Lire la suite]

dimanche 8 décembre 2019

AGNES SCHNELL...Extrait

Afin de rappeler ton jour de naissance, Agnès...     Tu marches pieds nus par déférencepour ton exil sans fintu marches sur une terrelourde de silences. Voix égaréesd’un pays d’herbes amèresoù tu t’es meurtri bien avant,bouches agacées d’où le chant se retirevers la nuée d’ombreou la canopée des oiseaux siffleurs… Jours de sableque dans le désordre tu égrènesjours fiévreuxd’images craqueléesd’orages lents à mourir. Quelque part remiséstes mots aux courbes doucesaux balancements d’ailestes mots seront cet indéfiniqui... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 7 décembre 2019

LE PAON ET LE PALAIS

  Un jeune paon, imbu de son plumageFût pris dès son plus jeune âgeEn mains par une vieille pintadeQui laissa son vieux coq en rade. Lors, notre jeune volatileQui se trouvait fort volubileNe fût plus satisfait de son habitatEt se rêva en costume d’apparat. Pourquoi, se disait-il, se contenterD’un simple poulailler, fût-il doré,Alors que, sans travailler,Je puis demeurer au palais. Il me suffit, si mes calculs sont bons,De prendre mes congénères pour des pigeonsEt, pour les prochaines élections,De bien jouer les trublions. ... [Lire la suite]
vendredi 6 décembre 2019

KAMEL YAHIAOUI...Extrait

L'art est notre arméenos œuvres sont des grenadesnos chansons des kalachnikovsrangez votre artillerie meurtrièrenous avons besoin de place pour danserfêter la fin de vos crimes et régimesrangez vos urnes sorcièresnous voterons sans vous en 2020au printemps des bourgeons libérésles youyous des roses sonnerontjusqu'à l'extinction du dernier sanglot     .     KAMEL YAHIAOUI     .   Oeuvre ?
Posté par emmila à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 6 décembre 2019

PARIS, DE MA FENÊTRE...Extrait

"On me remontrera que les jeunes gens des deux sexes sont en train de lire "n'importe quoi" ? Qu'ils lisent donc n'importe quoi. Ainsi fis-je dans mon jeune âge, à travers une bibliothèque où tout se fit pâture, et où l'on aurait rien trouvé qui convint à mes six ans, à mes dix ans, à mes quatorze ans... Livres défendus, livres trop graves, livres trop légers aussi, livres assez ennuyeux, livres éblouissants, qui au hasard s'illuminent, et referment sur l'enfant enchanté leurs portes de temple... Le désordre de la lecture lui-même est... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,