vendredi 21 août 2020

LE MAQUIS

Voulez-vous - Amici mei - que je vous dise un mot sur le Maquis ? Le nôtre, celui de Corse, A Macchia, que l’Empereur reconnaissait à son odeur, comme un parfum de femme…Un mot, me direz-vous, c’est bien peu de chose. Mais c’est un mot d’amour, un amour aussi grand que cette étendue sombre et légendaire de verdure et de vie, qui murmure au vouloir de la brise, mugit au vent du mistral, souffre et meurt tel un être de chair. Et qui me tient au cœur.Il est près de ma porte, ce Palais vert, son odeur est chez moi, ses couleurs à mes yeux... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 21 août 2020

LA PARENTELE

" Je me suis fait la belle et maintenant je danse parmi les hautes herbes avec le doux vent chaud du sud les grillons crépitent dans ma tête Je me suis teint les yeux en noir en contemplant le soleil du mois de mai Un orage de révolte m'a déchiré le coeur. " A. C.    .   Je suis désormais mon père ma mère mes grands et arrières-grands parents Je suis tous mes aïeux d'ici ou d'ailleurs recyclés dans les cellules passagères de ma chair jaillissant avec les sources de mon sang battant les tambours brûlants... [Lire la suite]