Au bord de l’incertitude,
ses mots résistent encore un peu
avant de tomber comme lettres mortes
des pages du Livre de sa vie,
imparfait
Ils avaient poussé en elle,
renforcés par des vents d'infiltration
la livrant aux métaphrases parodiques
de lecteurs hypothétiques,
d’occasion
Délestée du poids des méprises
et du tout-venant,
elle tomba enceinte d’un vide immense
Désencrée mais plus légère qu'une plume
elle ne se nourrit désormais
qu'à l’éphéméride des Mots Passants...
.
.
.
.
.
.
ELISA KA
.
.
.
.
.

dali_paradis_perdu_quatrieme_chant_traduit_par_pierre_m041331)

Oeuvre Salvador Dali