Les eaux joueuses

les traversées ombreuses

disent l’aube avec ses baisers

qui commence

horizon -

Et la sauvage colombe

fait vibrer un son dans sa caverne

bleu éveil dans le puits

du jour

soleil –

Le noroît offre la voile

à la mer

caresses de chevelure

pour ses rêves insouciants

rosée –

Vague dans la lumière

à nouveau donne renaissance aux yeux

Là où la vie cingle vers le large

Vie

vu du lointain –

 

 

.

 

 

ODYSSEAS ELYTIS

 

 

.

nolde2

 Oeuvre Emile Nolde