Quelle tragédie! Encore un poète en danger qui, fuyant les tueries soudanaises, n'a pas fait le choix d'être subventionné par un état occidental ripoux au nom de la démocratie dévoyée. Contrairement à ces traîtres honorés aujourd'hui dans leurs pays d'accueil (notamment en France), comme de rares poètes chinois pris en charge par des services secrets étrangers par le biais d'ONG missionnées, ou comme certains poètes Syriens opportunistes, ayant collaboré avec l'arabie saoudite, le qatar et consorts qui financent le terrorisme, Abdel Wahab Yousif a préféré courageusement en son âme et conscience accomplir la traversée maudite de la mer Méditerranée avec ses frères et soeurs en souffrance, le 21 Août 2021. Aucun hommage ne le ressuscitera jamais.

.

.

 .

ANDRE CHENET

 https://poesiedanger.blogspot.com/2021/10/naufrage.html

.

.

.

Portrait du poète Abdalwahab Latinos, mort en mer Méditerranée

Le poète Abdel Wahab yousif, mort en mer Méditerannée avec 45 autres êtres HUMAINS le 21 Août 2021

.

.

.

Tu mourras en mer.

Ta tête bercée par le rugissement des vagues, 
Ton corps se balançant dans l'eau,  
comme un bateau perforé. 
Dans la fleur de l'âge tu iras, 
timide de ton trentième anniversaire. 
Partir tôt n'est pas une mauvaise idée;  
mais ce sera le cas si tu meurs seul, 
sans qu'aucune femme ne t'appelle en son étreinte:  
« Laisse-moi te serrer contre ma poitrine, 
J'ai beaucoup de place.  
Laisse-moi laver la saleté de la misère de ton âme »
.
.
.
.

 أن تموت في عرضِ البحرِ

حيث الموج يصطفق بصخب في رأسكَ
والماء يأرجح جسدكَ
.كقارب مثقوب 
….
فى مقتبل العمر
.دون أن تبلغ الثلاثين بعد 
،ليس سيئاً أن تغادر باكراً أبداً 
السيء، أن تموت وحيداً
،دون امرأة
،تقول لك : تعال إلىَّ، حضنى يتسع لكَ
.دعني اغسل روحكَ مِن درنِ البؤسِ 

.

.

.

.

  .

 

Ta destinée c'est de t'en aller ;

Aujourd'hui demain, 
ou bien le surlendemain.  
Personne ne peut stopper la lourde roue de la destruction 
écrasant le corps de la vie.  
tout est vain 
aucun sauveur de dernière minute ne viendra  
pour sauver le corps du monde. 
Tout est vain  
pas d'éclair de lumière, 
pour effrayer les ténèbres.  
Tout est en train de mourir : 
Temps. Langue.  
Cris. Rêves. 
Chansons. Amour. Musique.  
Tout cela en vain. 
Il ne reste plus rien 
sauf un vide violent 
des cadavres enveloppés dans un silence mélancolique  
et une forte averse de destruction.
.
.
.
.
.
بثاً ، ستمضي نحو حتفكَ ؛
اليوم ، أو غداً
،أو حتى بعد غد 
لا أحد بوسعه وقف عجلة الخراب
.التي تسحلُ جسد الحياة 
عبثاً ، لا شيء ، لا خلاص سيآتي
،في اللحظاتِ الأخيرة
.لينقذَ جثة العالم 
عبثاً ، لا ضوء يومضُ
.فيُفزع الليل 
عبثاً ، كل شيء قد احتضر ؛
،الوقت ، اللغة 
،الصرخات ، الحُلم 
.الأغنيات ، الحب والموسيقى
،عبثاً ، كل شيء قد تلاشى 
،ولم يتبق 
،غير فراغ يصطخب بعنف 
،غير جثث تدخل في صمت كئيب  
وغير خراب ينسكبُ سخيًّا
.
.

 .

 

ABDEL WAHAB YOUSIF

Traduction française: André Chenet d'après la traduction anglaise de Adil Babikir 

.

.

.

 . 

Bonil - FRONTIERES-MIGRATIONS

Oeuvre Bonil, artiste équatorien

https://www.cartooningforpeace.org/cartoonotheque/migrations-et-frontieres/