vendredi 27 mai 2022

DEVANT DU LINGE ETENDU PAR MA MERE, AU VILLAGE

  Linge étendu par les bras roses de maman! Primitive épreuve de la cuve aux cendres de sarment... œufs à la neige du savon... Franches gifles du battoir... Décisives caresses du puits... Très pure corde allant de l’azerolier à ce trophée d’oreilles d’éléphant que semble le figuier... Puis les épingles tutélaires... Enfin, sur toutes ces candeurs flottantes, les lingots subtils du soleil vierge... Linge étendu par ses bras roses! Hosties... Lins d’aube... Nénuphars de brise... Pages de pâquerettes... Pans de lune... ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

vendredi 27 mai 2022

CHEMINS D'ENCRE...Extrait

  J’en suis persuadé, c’est la même insatisfaction – ou le même manque – qui me fait marcher et qui me fait écrire. Me voilà sur un chemin, en haut d’une falaise, l’océan roule en bas du sable et des galets. Un taillis masque la petite crique dont je devine le croissant ocre enserré de rochers où se fracassent les vagues. Je tends en vain le cou pour essayer de l’apercevoir entièrement. Il me faudrait avancer encore, mais la voie en corniche devient malaisée. J’hésite, pousse un peu plus loin. Ici, le ravinement a entaillé le... [Lire la suite]
vendredi 27 mai 2022

L'ALCOOL DES VENTS...Extrait

... Je rends grâce aux frontières que l’on passe en clandestin,premiers pas hors de la cour, vélo volé pour la prime aventure.A cet autre côté où l’on renaît de se savoir un peu perdu,tellement livré à l’audace et au possible,et déjà redevable au coin de rue, au chemin creux conquis,à la fiévreuse angoisse qui a réveillé les odeurs et les bruits,d’être vivant.Terriblement. ... . . . . . MICHEL BAGLIN . . . . Artiste ??? 
Posté par emmila à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 27 mai 2022

THIERRY MATHIASIN...Extrait

Robe nébuleuse de mon île qui boit son eau de traversée, en archipel de brasier trempé sans barque apaisante, ballotté entre des récifs invisibles et les vagues accidentées de son corps La nuit n'a pas essoré son trop-plein d'aigreurs, ni fermé les paupières de ses rêves torturés Quel ancrage possible dans sa dérive perpétuelle, cherchant désespérément la rive promise depuis des siècles à sa résilience ? Tous les regards sont noyés non dans des larmes intarissables, mais dans une conjonction de heurts qu'éclabousse... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 27 mai 2022

PLATON...Extrait

"La musique est une loi morale. Elle donne une âme à l'univers des ailes à la pensée, un essor à l'imagination, un charme à la tristesse, la gaieté et la vie à toutes choses. Elle est l'essence de l'harmonie et élève vers le bon, le juste et le beau, dont elle est la forme invisible et cependant éblouissante, passionnée, éternelle" . . . PLATON . . . Oeuvre Roger Suraud
Posté par emmila à 16:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,