Dans la prison du sage un or se multiplie
qui ressemble aux reflets du soleil sur une eau
fuyant au long du temps. Un or qui se disperse
en rayons, en regards et en complicité
silencieuse. Les bruits lointains qui retentissent
n'arrivent plus ici. Dans la tour du Savoir
un feu fera du Rien le déambulatoire
qui va de porche en porche et reconduit au Rien.
Mais qu'importe. Un feu éclaire la durée,
Il illumine le passage, il fait une vie de plain-chant
dans le pays des pas-perdus. Et une lampe
suffit à la rançon, mais nul n'est détenu.

.

.

.

.

.

PIERRE SEGHERS

.

.

.

.

carlo_carra_veduta_veneziana

Oeuvre Carlo Carra