A la montée de la sève
Je me suis greffé sur le bras
Un rejet de cerisier
Au bout des doigts
Un pommier de Saint-Jean
Sur la nuque un figuier
Et maintenant j’attends les oiseaux.

.

.

.

 

 

JEAN-MARIE PETIT

 .

.

 

.

homme arbre2