Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 616 615
Newsletter
Archives
26 avril 2023

ERNEST PEPIN...Extrait

Je crie…
Je suis une tour marronne
Qui explore son ombre
Qui lèche ses blessures
Venues de si loin qu’il n’y a pas de guérison
Soleil déterré à brûler toutes ses larmes
Terre amarrée au mât du monde
Je crie
Aux quatre chemins du désespoir
Quand s’en vient l’heure des migrants
Isolés
Refusés
Abandonnés
Dans ce monde en flammes
Où les croix perdent la foi
Où se lève un demain mercenaire
Où les mains ont peur des mains
Où reviennent les temps des murs
Je crie
Pour celui qui lape les poubelles
Pour l’homme accroupi dans un puits de misère
Pour la détresse d’une femme violée
Pour les faims sans midi
Pour les guerres mille fois recommencées
Maudit soient les coupables
Ceux qui ont tué la fleur d’un sourire
L’élan d’une bonté
Les racines même de l’amour
L’alchimie de la vie
Et titubent
Les mangroves plus amères
Sur les échasses fissurées des jours
Quand tout va vers le vertige
Terre embaumée vivante
Strangulation de l’étoile
Aux décombres de l’aube
Le temps n’est plus qu’un vestige
Il ne connaît plus l’orgasme des matins
A la poupe des vents
J’attends la levée du rêve
Et je crie
Depuis longtemps
Trop longtemps
Ils ont verrouillé les droits de l’homme
Depuis longtemps
Trop longtemps
J’ai vendu la poésie
Aux enchères de l’aube
A la criée
A l’encan
Et comme une reine blessée
La terre s’agenouille
Devant les saisons sanglantes
Et jette
L’éclair du cri
Que personne n’entend
Accusés levez-vous
C’est le climat qu’on assassine
C’est l’homme
C’est la vie
.
.
.
.
.
ERNEST PEPIN
Faugas
Lamentin le 20 Avril 2019
.
.
.
.
.

mangrove2,,

Commentaires
EMMILA GITANA
Pages
Tags
Derniers commentaires