mercredi 25 mai 2016

DEMEURE LE SECRET...Extrait

A la pointe des feuillesL'eau de l'ondée songeAux vastes eaux certainesQui la viennent emporterAcquise au moindre ventAu frai de l'orage vouéeLa rêveuse du proche hymenDes pluies et des grainesLe plus aigu des lobesTroue le voile des lichensDécouvre la pluie hautaineLes mensonges de l'écorcePour laine les seuls osLe calcaire soit notre litUn grand bruit de gravierCe sont les premiers pasCe qui élève te menaceMais abandonne les craintesCesse la menace avec la peurD'un sourire acquiesce A l'exigence   . MAX POL FOUCHET . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 9 avril 2016

DEMEURE LE SECRET...Extrait

Le visage de l'amiJe le prends le reprendsl'anime et le pétrisLe rivage de la vieLe poursuis le harcèleJe le pétrifieEn mes mainsLe bel oiseau frustreLe vol à peine arrêtéLa branche qui plieMa terre mon dépit L'air se reposeColline à collineLe tout est de savoirLe poids d'un motLe poids d'un nuageLes atolls de l'amourLes tulles du soirColline à collineJe t'avais devinéPar des fleurs coupéesPar les nids dénudésLes bateaux démâtésLe hasard la rencontreLe tout est de savoir le poids d'un nuageLe poids d'un motTa valeur mon imageTon... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
dimanche 3 avril 2016

LA MER INTERIEURE...Extrait

A Jeanne, noyée .Tu neiges en écume sur les vitres du cielUn grand feu d'horizonFait que soeur Anne descent de la tourTrois lys en main l'amour dans l'âmeLa certitude au coeur d'un prochain retourLe voilier prends les seins pour des toilesJ'interdis toute navigation comme adultèreJe dépêche vers toi des caresses d'ailesL'oiseau qui vole battement de tes cilsLa mer qui s'affale toi sur le lit du vent... Je sens qu'il est un mot que tu me redisUn mot qui me cerne au fond de moi-mêmeUn pampre vert d'où le raisin couleEt cette caresse... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 11 octobre 2015

MAX-POL FOUCHET

Nous étions la marelle et la pierre et l’enfant Le rire et les courses le livre et la courbe et la craie La tuile le gué la rivière les sautes du vent Aux transparentes carènes ce maigre brûlis d’herbes Qu’un peuplier sur l’espace un doigt sur les lèvres A jamais taise le secret dans le rouissage du jour Perdons-le dans la neige le sable la verdeur vivons Comme si nous ne savions rien des fumures du labour Sur le tour des saisons monte la poterie des collines Des taillis de la nuit les chiens ont levé le jour Au tableau de l’école... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 11 octobre 2015

NOTE UNIQUE

Le monde est à ses rêves Au plus serré des doigts C’est le mur qui sans trêve L’isole à jamais de toi Il n’est rien que des songes Le tien est de croire prendre Quand tout te fuit par le sien Quand le tien même te fuit Les arbres et leurs sèves Sont à d’autres forces Plus dure que leur rêve Il n’est pas d’écorce Tu les poursuis en vain Ils poursuivent leur rêve Tu cours tu n’atteins rien Tu es le mauvais élève Passe comme le vent Passe comme la vie A peine soulevant Le poids d’une chenille.   .   MAX POL FOUCHET ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 23 février 2015

FEMME DE NUIT ET D'AUBE...Extrait

La lune l'amour la lune les treilles de bois noir Au cytise la chèvre trouve un goût de laitance Elle s'inquiète elle s'enfuit vers le poison des loups Toutes les étoiles hélas sont pour un seul pasteur Tes mains les miennes le léger tambour de tes seins Fêtes galantes un grand parc les révérences du feu Le léger tambourin la veinule égarée de ton coeur Chanteuse à voix de flûte syrinx des voies secrètes Je te discerne tu chantes ô sommeil des meutes Sur les places villageoises où je suis seul à danser Un régiment de fifres... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 3 février 2015

DEMEURE LE SECRET...Extrait

J'ai pris le chemin des épices du nard et de l'encens Le gabier de mon attente à la hune de mon amour Il se retient de crier la terre à lui se découvre En toi se démêle dans le flux la laine des comètes Une fileuse à voix de merle en tresse les frontières Mélodies des lavandières l'auberge samaritaine J'écoute ton coeur bat mais ton coeur est ignorance Tu poursuis tes rêves quand je les vois poursuivis Je tremble et rougis et ne sais la pudeur qui me prend Je voudrais te recouvrir mais la trame se déchire Mon amour que... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 1 avril 2013

MAX POL FOUCHET

 Merci Francis....   Il passe toujours un nuage Pour nous distraire à nous-même Il vole toujours un oiseau Pour nous enlever à la terre Il passe toujours une étoile Pour nous ôter au troupeau Il naît toujours une fleur Pour nous enlever aux oiseaux Il vient toujours une insecte Qui nous ravit à la fleur Il accourt toujours une vague Pour nous ôter à ce qui meurt   .   MAX-POL FOUCHET   .  
Posté par emmila à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 9 décembre 2012

LIMITES DE L'AMOUR...Extrait

Au lac bleu de tes veines Des oiseaux se méprennent Aux branches de ton sang Des oiseaux ont pris rang C'est un silence de sang Qui vers la nuit se rend C'est un silence de vie Qui vers la mort descend C'est un silence d'amour De vie de feuille d'un jour .   MAX-POL FOUCHET   .     Oeuvre Alfonso Grosso y Sanchez    
Posté par emmila à 19:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 9 décembre 2012

FONTAINE DE MES JOURS...Extrait

« Être assez lourd assez lourd d’amour du poids d’un ramier pour ne pas briser les plus hautes branches ... Être assez frais assez fort assez inquiet pour ne plus douter Croire assez pour douter toujours ... Assez blessé pour panser toute blessure d’un nuage ... Assez homme pour ne plus l’être Être assez pour n’être plus Être seulement être …   Plus chante l’oiseau plus le silence Prononce les mots qu’il sait. »   .   MAX-POL FOUCHET   .      
Posté par emmila à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,