jeudi 10 septembre 2015

HYMNES A LA NUIT..Extrait

" Vers le bas je me tourne, vers la sainte, l’ineffable, la mystérieuse Nuit. Le monde est loin - sombré en un profond tombeau - déserte et solitaire est sa place. Dans les fibres de mon cœur souffle une profonde nostalgie. Je veux tomber en gouttes de rosée et me mêler à la cendre. - Lointains du souvenir, souhaits de la jeunesse, rêves de l’enfance, courtes joies et vains espoirs de toute une longue vie viennent en vêtements gris, comme des brouillards du soir après le coucher du soleil. La Lumière a planté ailleurs les pavillons... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

samedi 23 mars 2013

FRAGMENTS...Extrait

"Je me sens attiré avant tout par les gestes inconscients de l’être, qui passent leurs mains lumineuses à travers les créneaux de cette enceinte d’artifice où nous sommes enfermés. Je voudrais étudier tout ce qui est informulé dans une existence, tout ce qui n’a pas d’expression dans la mort et dans la vie, tout ce qui cherche une voix dans un cœur. Je voudrais me pencher sur l’instinct, en son sens de lumière, sur les pressentiments, sur les facultés et les notions inexpliquées, négligées ou éteintes, sur les mobiles irraisonnés, sur... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 10 mars 2011

LES DISCIPLES A SAÏS...Extrait

 Pour comprendre la Nature, on doit la laisser, intérieurement, se former selon sa propre logique, se développer en toute son intégrité. On doit, dans cette entreprise, ne se laisser déterminer que par le grand désir, la divine aspiration vers ces êtres qui nous ressemblent, et par les conditions qui nous sont nécessaires pour les entendre ; car la Nature toute entière ne se peut concevoir et comprendre que comme instrument d’accord et moyen d’intelligence, entre eux, pour des êtres doués de raison. L’homme, en pensant, retourne... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 18 février 2011

HYMNES A LA NUIT...Extrait

Je le sais à présent, quand se fera le dernier matin lorsque la Nuit et l'Amour ne seront plus effarouchés par la lumière - et lorsque le sommeil se fera éternel, un rêve unique, inépuisable Je sens en moi une céleste lassitude. - Lointain et harassant fut mon pèlerinage au saint-tombeau, et pesante, la croix. - Mais l'onde de cristal, - les sens vulgaires ne la perçoivent point, - l'onde qui prend sa source au coeur du tertre ténébreux, celui qui l'a goûtée, - celui qui l'a gravi, ce haut-lieu au pied duquel vient se briser le flot... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 24 novembre 2010

POETIQUE DU VIVANT

La poésie élève chaque individu à la totalité à travers une opération de connexion qui lui est propre - et si la philosophie, par sa jurisprudence, prépare le monde à l´influence des idées, alors la poésie est pour ainsi dire la clé de la philosophie, son but et sons sens. Car la poésie fonde la belle société - la famille universelle - la belle ordonnance de l´univers. Pendant que la philosophie augmente les forces de l´individu à travers le Système et l´Etat, en lui communiquant les forces de l´humanité et de l´univers, et en... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 19 novembre 2010

HYMNES A LA NUIT...Extrait

Est-il quelque être vivant, de sens doué, qui ne chérisse avant toutes les apparitions magiques de l’espace autour de lui largement éployé, la toute réjouissante lumière, avec ses couleurs, ses rayons et ses ondes, et sa douce omniprésence, le jour donneur d’éveil ? Elle est comme l’âme très profonde de la vie, que respire le monde immense des constellations infatigables – et il se plonge et danse dans son torrent d’azur ; c’est elle que respire la roche étincelant dans son éternel repos, et la plante qui médite et qui puise, et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 24 juin 2010

CONTRESENS

Lorsque nombres et figures ne seront plus La clef de toutes créatures, Lorsque tous ceux qui s’embrassent et chantent En sauront plus que les savants profonds, Lorsque le monde reprendra sa liberté Et reviendra au monde se donner, Lorsqu’en une clarté pure et sereine alors Ombre et lumière de nouveau s’épouseront, Et lorsque dans les contes et les poésies On apprendra l’histoire des cosmogonies, C’est là que s’enfuira devant un mot secret Le contresens entier de la réalité. .   NOVALIS   .     ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 23 décembre 2008

NOVALIS

Lorsque nombres et figures ne seront plus La clef de toutes créatures, Lorsque tous ceux qui s'embrassent et chantent En sauront plus que les savants profonds, Lorsque le monde reprendra sa liberté Et reviendra au monde se donner, Lorsqu'en une clarté pure et sereine alors Ombre et lumière de nouveau s'épouseront, Et lorsque dans les contes et les poésies On apprendra l'histoire des cosmogonies, C'est là que s'enfuira devant un mot secret Le contresens entier de la réalité.      .   NOVALIS  ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,