vendredi 3 juin 2022

DE MOMENT EN MOMENT

Pourquoi ce chemin plutôt que cet autre ? Où mène-t-il pour nous solliciter si fort ? Quels arbres et quels amis sont vivants derrière l’horizon de ses pierres, dans le lointain miracle de la chaleur ? Nous sommes venus jusqu’ici car là où nous étions ce n’était plus possible. On nous tourmentait et on allait nous asservir. Le monde, de nos jours, est hostile aux Transparents. Une fois de plus il a fallu partir… Et ce chemin, qui ressemblait à un long squelette, nous a conduits à un pays qui n’avait que son souffle pour escalader... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

vendredi 3 juin 2022

A CIEL COUVERT 1083

Sous la chaleur intense d’un réchauffement constant nos ombres assoiffées courent au devant de nous chaotiques et affolées projetant leurs silhouettes effarées sur les murs de séparation Quand tous auront souffert on se baignera dans les larmes du monde transpercés de douleurs nouvelles Tout change bêtes et pierres dieux et démons, le silence et les mots Le poème est une bouteille qu’à la terre la mer rejette sous une tonne de plastique nous reste à chanter l’écume rire sous la bulle du monde devenue prison grande... [Lire la suite]
vendredi 3 juin 2022

AU RENDEZ-VOUS ALLEMAND...Extrait

Il y a des mots qui font vivre et ce sont des mots innocents Le mot chaleur, le mot confiance Amour justice Le mot liberté Le mot enfant et le mot gentillesse Et certains noms de fleurs et certains noms de fruits Le mot courage et le mot découvrir Le mot frère et le mot camarade Et certains noms de pays de villages Et certains noms de femmes et d'amis. . . . . . PAUL ELUARD Extrait du poème « Gabriel Péri », Au rendez-vous allemand, Paris, Éditions de Minuit, 1945 . . . . Oeuvre Gustav Klimt
Posté par emmila à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 3 juin 2022

L'ANNONCIATION A LA LICORNE...Extrait

....Un livre écrit, un enfant qui naît, un bonsoir échangé et même l'absence de ces choses ce sont là autant de gants que ceux auxquels ils s'adressent ont déjà parcourus, alors que nous, nous cherchons encore le périlleux chemin qui va de nos doigts à l'extrême atteinte de ces gants et nous les offrons pourtant comme si nos seules mains les avaient habités... .... Comme je me promenais dans les environs d'Alger, mon pied heurta à plusieurs reprises les minces cailloux blancs plantés dans la terre. Je me penchais alors et m'aperçus... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 2 juin 2022

VERSETS D'AFRIQUE

  Il y eut ce qui transpire,ce qui prieet succombe. Il y eut ce qui appelle,ce qui affoleet incrimine. Pierriers du ventà l’haleine tranchante,dunes en cavaleoù le regard ricoche. Dans le brasier du jourse fendent les lèvres,s’ébrèchent les paroles.   La nudité d’être,au milieu de ce rien,au milieu de ce tout,seule à tournersur son orbite de chair,astre bédouinqui ne veut pas s’éteindre. L’Africaine débordede ses étoffes bleues,du ciel qui ne l’étouffe plus. ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 2 juin 2022

BESOIN D'IMMENSITE -662

Profitant de l’inattention du cielPour invoquer l’inconnuNues et désentravées comme une aubeSe lèvent mes penséesJ’aime à n’être pas immortelCela donne accès à l’humanitéL’être a besoin d’immensitéDe s’y fondreJamais seul avec les étoiles sans nombreSur les sommets enneigés du monde De mon âme solitaire recouvrant les déserts La terre est mon trône, le palais de ma vie, la demeure de mon cœurCette terre chaude qui hante mes mains et mes lèvresQui s’effrite entre mes doigtsDernier berceau pour mon corps... [Lire la suite]

jeudi 2 juin 2022

CE QUE JE SAIS - 697

Que savons-nous des larmes de l’arbreDe la couleur du sang de la pierreLes âmes des corps célestes sont-elles éternelles.Que savons-nous du désir des trous noirsDe l’épuisement de la terre à la tâche perpétuelleLes mystères sont-ils des entités.Que savons nous vraiment de nousDe notre présence les uns auprès des autresY a‑t-il une ligne qui relie toutes nos existences ...??? . Moi je sais les pleurs des animauxLa sensibilité extrême des végétauxLa souffrance des montagnes à émerger.Je sais que le papillon ignore qu’il... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
jeudi 2 juin 2022

BERNARD PERROY...Extrait

Si je le pouvais, j'entrerais dans le vent lui-même qui danse et met en mouvement chaque feuille, j'entrerais dans la lumière elle-même avec ses jeux de couleurs qu'elle fait varier d'heure en heure à l'infini, j'entrerais dans la patience elle-même de tout ce qui se laisse faire et ne se voit pas dont le secret nous reste si longtemps voilé à force d'évidence... . . . . . BERNARD PERROY . . . . Oeuvre Fata Bahmad
Posté par emmila à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 2 juin 2022

PEUT-ÊTRE

Quelque chose tombe. De clin en clin, comme on le dit d’un œil dans le temps où il reprend ses esprits pour faire tas. Devant. En bas. En bord en bord de monde comme en bord de page les fragments d’ardoise sous les couteaux de l’autre été, aspiré par l’aigu du coin. Qui s’éboule.  . Quelque chose n’en finit pas de tomber qui nous jette dans le soir des défaites. Y vont et viennent, toujours plus perdues, contre toutes les réquisitions du monde, les lumières de sentinelles désarmées. C’est la veille. Encore et... [Lire la suite]
jeudi 2 juin 2022

OU EST LA SOURCE ?

  Frondaison  printanièredes tilleuls près des pinsdes cerisiers en fleurs :préludes du matin. L’angoisse de la nuitprégnante encore en moilentement se desserreà respirer le ventqui se fraie un passageau milieu de l’alléesortie il y a peudu filet des ténèbres. Dans le parc réveillépar le chant des oiseauxqui s’appellent l’un l’autresans presque le savoirserpentent des sentiersen montée, en descente,en courbes ou en droitescroisées ou parallèles. Les mouvements du cœurde joie ou de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,