vendredi 29 avril 2016

LE LIVRE A VENIR...Extrait

«Le désert, ce n'est encore ni le temps, ni l'espace, mais un espace sans lieu et un temps sans engendrement. Là, on peut seulement errer, et le temps qui passe ne laisse rien derrière soi, est un temps sans passé, sans présent, temps d'une promesse qui n'est réelle que dans le vide du ciel et la stérilité d'une terre nue où l'homme n'est jamais là, mais toujours au-dehors. Le désert, c'est ce dehors, où l'on ne peut demeurer, puisque y être c'est être toujours déjà au-dehors»   .   MAURICE BLANCHOT   .   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

vendredi 29 avril 2016

L'ESCAPADE DES SAISONS

Je t'aimaisDans l'orage des rêvesJe t'aimeSous l'ombrage des ansJe t'aimaisAux jardins de l'aubeJe t'aimeAu déclin des joursJe t'aimaisDans l'impatience solaireJe t'aimeDans la clémence du soirJe t'aimaisDans l'éclair du verbeJe t'aimeDans l'estuaire des motsJe t'aimaisDans les foucades du printempsJe t'aimeDans l'escapade des saisonsJe t'aimaisAux entrailles de la vieJe t'aimeAux portails du temps. .   ANDREE CHEDID   .   Oeuvre Raul Canestro
Posté par emmila à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 29 avril 2016

CE MONDE N'EST PAS LE MIEN

Ce monde n'est pas le mienet je n'ai pas d'autre mondeJe ne dispute à personne son royaumeje ne convoiteque ce qui a été délaissépar les convoitises :un arpent de terre en jachèreun mouchoir de cielimbibé de lavandeun filet d'eauplus pour le plaisir des yeuxque pour la soifun fruit resté seul sur l'arbredes livres hors commerceusés à force d'être lusdes amitiés pour le simple repos du cœurune étoile complice pour les confidencesen cas de douleurdes miettes pour attirerles hirondelles de la visionun bâton solide de pèlerinpour... [Lire la suite]
vendredi 29 avril 2016

L'ETENDUE

Herbes maigres, genêts et pins : amont d’aiguillesoù chaque ruine abrite un figuier, son enfant.(Conversation toujours la même, trop secrèteque le vent ralentit ou suspend, dans ses foules)Muraille désertée des nids, faute de feuilles ;mais le soleil qui l’a lézardée sait s’y fendre.Une poudre, limon d’espace, couvre tout :pierres, fruits, feuilles, même le dos des chevaux.Trois éléments dans ces atomes de poussière :air, feu, terre. Mais si étroitement liésque sans eau le prodige eût été impossible,au moins à leur début, puisque... [Lire la suite]
vendredi 29 avril 2016

HORS SAISON ( à paraître )...Extrait

L'indifférence, la méchanceté, la débacle, l'agitation, les petitesses, sont affaires d'hommes. Leurs ego bétonnent, leurs monnaies enterrent, leurs croyances mentent, leurs pouvoirs détruisent. Loin de ces jeux morbides, un seul lilas sauvage, un pan de mur éboulé, le trait roux d'un renard, un geste de moineau, un ru sur la poussière, des pépites de rires, donnent inlassablement la clé, le sens du vivant. L'écriture brûle comme un fagot bien sec. Ses cendres iront nourrir le vent et les graines qui ne demandent rien. Loin des... [Lire la suite]
jeudi 28 avril 2016

L'ARRACHE COEUR...Extrait

... il y a ce temps immobile mots qui se tressent parole qui s’éclaire dans la gorge détranglée et la chambre de roses au sourire secret il y a des cendres du feu perdu bûches rentrées trop tôt ma main les pèse il y a le miel les anges une fleur à ton nom au jardin mon linceul tu es belle à mon vent dévêtue il y a aux heures de créance et de séparation le ciel qui nous délivre sa grâce douce en pleurs et notre demeure ce miroir tout entourée de pierres un livre inachevable jusqu’au bout du chemin dis-tu là où le désir serpente... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

jeudi 28 avril 2016

L'ARRACHE COEUR...Extrait

quand ta mer ne dira plus la mer mais son brasier de fleurs quand tes aubes ne feront plus mes jours soleils par nous versés pierre à pierre en chemin notre lumière et notre écho tranchés perdus tu souriras dans le silence lent et blanc d’une pluie endormie aux pieds des parcs ton coeur miraculeux dessinera d’une main de cristal et si loin de tous les regards possibles sans trembler ma couleur immédiate   .   FRANCIS ROYO   .   Oeuvre Bernard Liégeois http://www.bernardliegeois.com     ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
jeudi 28 avril 2016

MALGRE LES ÂPRES TRAVERSEES...

Malgré les âpres traversées de la nuit organique lors de la mort de nos chevaux fous nos amours à l’encan et nos corps disgraciés nous aurions pu errer muets et las balayant incertains le bitume des villes de nos ombres inachevées Pourtant chaque matin nous enlaçons l’air frais Nous posons notre joue sur le souple oreiller du vent et c’est notre manne Chaque goutte de pluie est désir sur nos mains tendues Chaque trouée est route ronde ouverte Chaque maison est ruche et les fruits sur nos lèvres sont les plus mûrs Nos épaves... [Lire la suite]
lundi 25 avril 2016

SABLE MOUVANT

... Et le chanteur d'amourEmbrouillé dans les feuillesRoucoule pour l'oreille sourdequi l'accueilleLa chanson d'un cœur d'orPlus lourde que du plombEt les dates aussi se sont éparpilléesDans les gouffres de l'atmosphèreLes chiffres plus vite brouillésEntre les rides sèches de la terreDans tous les recoins des visagesNuages de l'enfer arrêtés au passageJe glisse sur la palissadePar-dessus les feuillards et les épis de bléFlatté par le ronron trop doux de ma paresseBercée dans ma prisonComme un refrain d'amourMais il y a quelque chose... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
lundi 25 avril 2016

TITI ROBIN - LA PETITE MER

Posté par emmila à 19:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,