lundi 27 juin 2016

SPHERE...Extrait

J'ai logé dans le merle. Je crois savoir comment Le merle se réveille et comment il veut dire La lumière, du noir encore, quelques couleurs, Leurs jeux lourds à travers Ce rouge qu'il se voit. J'ai fait leur verticale Avec les blés. Avec l'étang j'ai tâtonné Vers le sommeil toujours tout proche. J'ai vécu dans la fleur. J'y ai vu le soleil Venir s'occuper d'elle Et l'inciter longtemps A tenter ses frontières. J'ai vécu dans des fruits Qui rêvaient de durer. J'ai vécu dans des yeux Qui pensaient à sourire.   .   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

lundi 27 juin 2016

REQUIS, POEMES 1977-1982 ...Extrait

Sur l'arbre, la feuilleTranslucide encoreEt déjàLe vent de la chute. Tu veux croireQue cette feuille-làC'est pour toiQu'elle traduit l'humus. Tout l'inoubliableQue les joursOnt consomméDu lierre au rocher,Il y en a toujoursPour te murmurer :Dis-le moi. Tu t’es fait des cheminsLà où il ne fallait pasLaisser de traces. Que tes yeuxNe quittent pasTrop longtemps le solOù tu es requis. Ce quiEn toi se taitCroit que ton corpsEst sans limites.      .   EUGENE GUILLEVIC    .   Oeuvre Mark... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 27 juin 2016

TERRE A BONHEUR...Extrait

Je dis : douceur. Je dis : douceur des mots Quand tu rentres le soir du travail harassant Et que des mots t'accueillent Qui te donnent du temps. Car on tue dans le monde Et tout massacre nous vieillit. Je dis : douceur, Pensant aussi À des feuilles en voie de sortir du bourgeon, À des cieux, à de l'eau dans les journées d'été, À des poignées de main. Je dis : douceur, pensant aux heures d'amitié, À des moments qui disent Le temps de la douceur venant pour tout de bon, Cet air tout neuf, Qui pour durer s'installera.   . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 26 juin 2016

UNE COLOMBE UNE AUTRE...Extrait

Moineau petit événement moineau qui peux en te posant changer le cours de la planète   moineau en qui Saba voyait la sublimation du reptile moineau pendu de Gombrowicz moineau chinois de Neruda en ton hécatombe terrible   merry sparrow  de William Blake comme échappé d’une aquarelle ou sparrow des Nursery Rhymes qui cherche dans arrow sa rime moineau de Mutis souverain des silences du Mexuar   moineau sautillant dans Catulle moineau malin moineau sublime moineau témoin moineau victime moineau qu’un soir à... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 26 juin 2016

LA POESIE...Extrait

"Je suis un souvenir qui n'attend pas le seuil et erre dans les limbes où le reflet d'absinthe quand le coeur de la nuit souffle par ses évents bouge l'étoile tombée où nous nous contemplons."   .   AIME CESAIRE   .   Photographie Thami Benkirane http://www.benkiranet.aminus3.com
Posté par emmila à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 26 juin 2016

YVES BONNEFOY...Extrait

Corps qui aimait la paix de l'autre corpsPeu visible à ces heures avant l'aube,Mais plus que du visible, étant le souffleinfiniment régulier de l'esprit.J'appelle esprit ce savoir qui s'éveilleQuand des lèvres s'unissent dans la paixD'une main qui trouve une main dans la pénombreEt on ne sait s'il fait encore nuitOu si c'est un ressac de proche rivageQui, s'accroissant, fait qu'ici ne soit plusQue l'océan des lèvres confondues.On dirait que la terre émeut sa chaîne,Barque qui touche au flanc d'une autre barque,Deux corps glissant dans... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

dimanche 26 juin 2016

ASCENDANCE

Nos pères et mères sont notre premier patrimoine, celui, inquantifiable, de la mémoire tacite. Nous avons avec le passé inconnu de notre famille, un lien fort (fort inconfortable aussi!) que nous ne maîtrisons faute de connaissance. Jamais tout n'est dit. Comme un iceberg, nous avons un aperçu superficiel de la vie de ceux qui nous ont façonnés et si, parfois, on entrevoit des couloirs inconnus dans le dessous d'une histoire, ils se perdent souvent trop vite dans le silence ou le secret d'un ressenti jamais transmis. Il y a les... [Lire la suite]
samedi 25 juin 2016

REFAIRE LA NUIT

Il n'y avait que le silence Derrière chaque mot volé La route expirait dans les pierres Entre les murs écroulés Et pourtant le dernier poète Tendait l'oreille vers la mer Et cherchait encore à saisir L'insaisissable oiseau de la parole. .   JEAN ROUSSELOT   . Oeuvre Goxwa
Posté par emmila à 19:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 25 juin 2016

POEMES DE SAMUEL WOOD...Extrait

... Feindre d’ignorer les lois de la nature,Réincarner en songe la forme abolie,Prêter au mirage les vertus d’un miracleEst-ce pour autant faire échec à la mort ?Tout au plus douter qu’elle nous sépare,Que soit un fait le fait de n’être nulle part Irréparable cassure. Prenons-en acte.Nous voilà désolés la vie durant,notre mémoire ouverte comme une blessure,C’est en elle que nous la verrons encoreMais captive de son image, mais recluseDans cette obscurité dévoranteOù, pour lier son infortune à la nôtre,Nous rêvions d’aller nous... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 25 juin 2016

PERDONU / PARDON

Perdonuper l’offese à u ventuà l’erba frescaà l’arburi maestri à i monti d’argentuPerdonupè e voce celestechì ùn  intesiuna voltaà u fà di a parollaPerdonupè e preghere mai dettechì à tè m’incatenanuquandu ballanu in l’ariai culori di a pace.   .     Pardonpour l’offense au ventà la fraîcheur de l’herbeaux fûts majestueux aux montagnes d’argentEt pardonpour ces voixque je n’entendis pasun jour aux cieuxquand naissait la parolePardonpour les prières imprononcéesqui m’enchaînent à toiquand dans les airs... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,