jeudi 30 juin 2016

EST-CE AINSI QUE LES HOMMES VIVENT ?

Est-ce ainsi que les hommes vivent Tout est affaire de décor Changer de lit changer de corps A quoi bon puisque c'est encore Moi qui moi-même me trahis Moi qui me traîne et m'éparpille Et mon ombre se déshabille Dans les bras semblables des filles Où j'ai cru trouver un pays. Cœur léger cœur changeant cœur lourd Le temps de rêver est bien court Que faut-il faire de mes jours Que faut-il faire de mes nuits Je n'avais amour ni demeure Nulle part où je vive ou meure Je passais comme la rumeur Je m'endormais comme le bruit. Est-ce... [Lire la suite]
Posté par emmila à 01:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 30 juin 2016

RAINER MARIA RILKE

Ô mes amis, vous tous, je ne renie aucun de vous ; ni même ce passant qui n’était de l’inconcevable vie qu’un doux regard ouvert et hésitant. Combien de fois un être, malgré lui, arrête de son œil ou de son geste l’imperceptible fuite d’autrui, en lui rendant un instant manifeste. Les inconnus. Ils ont leur large part à notre sort que chaque jour complète. Précise bien, ô inconnue discrète, mon cœur distrait, en levant ton regard.   .   RAINER MARIA RILKE   .       Photographie... [Lire la suite]
Posté par emmila à 01:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 29 juin 2016

JE EST UNE ILLUSION

Loin d'ici la présomption, la prétention de se  risquer à courir sur les brisées de la poésie Rimbaldienne !  Je est une illusion, cette  paraphrase certes osée ou fantasque venant d'un quidam le laisserait peut-être entendre. Je m'en défends et me garde de toute velléité de ce genre, laissant aux poètes disparus la primauté et l'exclusive de l'assertion ; mais enfin, il me semble que cette image sied au texte conçu en vivant de si près la mer et les grands espaces... Alors, d'un commun accord, je vais comme je... [Lire la suite]
mercredi 29 juin 2016

ARMENIE, VOYAGE EN ARMENIE & POEMES...Extrait

.... Emmaillote ta main dans un foulard Et sans craindre les épines de celluloïd Dans le diadème des roses sauvages Plonge-le jusqu’au craquement sec. Point de ciseaux pour l’églantine ! Prends garde cependant, un rien la défeuille – Copeaux de rose – mousseline – pétales de Salomon, Sauvageonne impropre au sorbet, sans essence, sans parfum ...   Azur et argile, argile et azur, Que te faut-il de plus ? Pareil au shah myope Qui scrute sa bague turquoise, plisse plutôt les yeux Pour mieux voir le livre des argiles... [Lire la suite]
mercredi 29 juin 2016

AMITIE, J'AI DIT AMITIE

On construit ceux qu’on aime et on se construit avec eux,ne pourrait nous les faire désaimer aucune faille :toujours s’oriente vers eux la boussole du cœur,on ne peut en recevoir nulle peine intentionnelle.Même disparus ils continuent de nous augmenter,effaçant la frontière entre visible et invisible,capables d’abolir leur absence aux moments choisisen nous apparaissant sous des formes les plus diverses.Alliés, parents et amis, vous nous circonscrivezde fait, sans intention, cette sorte de territoirede notre toujours proche et... [Lire la suite]
lundi 27 juin 2016

SOPHIA CHARAÏ - CANCION DE LA LUNA

Posté par emmila à 23:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 27 juin 2016

SPHERE...Extrait

J'ai logé dans le merle. Je crois savoir comment Le merle se réveille et comment il veut dire La lumière, du noir encore, quelques couleurs, Leurs jeux lourds à travers Ce rouge qu'il se voit. J'ai fait leur verticale Avec les blés. Avec l'étang j'ai tâtonné Vers le sommeil toujours tout proche. J'ai vécu dans la fleur. J'y ai vu le soleil Venir s'occuper d'elle Et l'inciter longtemps A tenter ses frontières. J'ai vécu dans des fruits Qui rêvaient de durer. J'ai vécu dans des yeux Qui pensaient à sourire.   .   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
lundi 27 juin 2016

REQUIS, POEMES 1977-1982 ...Extrait

Sur l'arbre, la feuilleTranslucide encoreEt déjàLe vent de la chute. Tu veux croireQue cette feuille-làC'est pour toiQu'elle traduit l'humus. Tout l'inoubliableQue les joursOnt consomméDu lierre au rocher,Il y en a toujoursPour te murmurer :Dis-le moi. Tu t’es fait des cheminsLà où il ne fallait pasLaisser de traces. Que tes yeuxNe quittent pasTrop longtemps le solOù tu es requis. Ce quiEn toi se taitCroit que ton corpsEst sans limites.      .   EUGENE GUILLEVIC    .   Oeuvre Mark... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 27 juin 2016

TERRE A BONHEUR...Extrait

Je dis : douceur. Je dis : douceur des mots Quand tu rentres le soir du travail harassant Et que des mots t'accueillent Qui te donnent du temps. Car on tue dans le monde Et tout massacre nous vieillit. Je dis : douceur, Pensant aussi À des feuilles en voie de sortir du bourgeon, À des cieux, à de l'eau dans les journées d'été, À des poignées de main. Je dis : douceur, pensant aux heures d'amitié, À des moments qui disent Le temps de la douceur venant pour tout de bon, Cet air tout neuf, Qui pour durer s'installera.   . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 26 juin 2016

UNE COLOMBE UNE AUTRE...Extrait

Moineau petit événement moineau qui peux en te posant changer le cours de la planète   moineau en qui Saba voyait la sublimation du reptile moineau pendu de Gombrowicz moineau chinois de Neruda en ton hécatombe terrible   merry sparrow  de William Blake comme échappé d’une aquarelle ou sparrow des Nursery Rhymes qui cherche dans arrow sa rime moineau de Mutis souverain des silences du Mexuar   moineau sautillant dans Catulle moineau malin moineau sublime moineau témoin moineau victime moineau qu’un soir à... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,