jeudi 14 février 2013

TESTAMENT

 Je lègue aux quatre éléments ce que je reçus brièvement   au feu – ma pensée qu’il s’épanouisse à la terre que j’ai trop aimée mon corps graine stérile   à l’air mes mots et mes mains et ma nostalgie toutes choses vaines subsistera une goutte d’eau qu’elle flotte entre la terre le ciel   qu’elle devienne pluie transparente fougère de gel pétale de neige que n’ayant jamais atteint le ciel vers ma terre vallée de larmes   fidèle elle revienne en rosée pure effritant patiemment la glèbe dure je... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 14 février 2013

CHRONIQUE D'UN EGAREMENT...Extrait

Que veut dire lumière ? Et poésie ? Les noms ne désignent qu'une énigme. Je répète : lumière, poésie. Quelque chose bouge, s'éclaire. Je regarde dehors. Je vois l'éclat, les choses — je vois la lumière. Mais la poésie ? Rien d'autre que le mot. Et rien pour le poser.      La chute obscure dans la blancheur. Aucun bruit, pourtant. Seul celui des pages où se prennent des images. Pour ce qui est des voix, elles résonnent mais n'ont pas de sens. Pas plus que la brume qui gomme le paysage. Restent les losanges de la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 14 février 2013

LE MOUVEMENT

L’âme a des mouvements divers, mais le corps n’en a qu’un. Un vieux papillon, lacéré par le vent, se posa, Battit des ailes sur la poussière du sol – Se déployant ainsi l’esprit n’est pas bruyant. Le désir seulement vivifie notre esprit, Et nous nous affligeons dans la certitude d’aimer.     De l’amour naît l’amour. Ce tourment est ma joie. J’observe une rivière : elle serpente au loin ; Pour rencontrer le monde, en mon âme je monte ; Et ce cri que j’entends je le laisse sur le vent. Ce que nous... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 14 février 2013

LE LIVRE

L'ombre a, pour passé, la lumière et la clarté, l'ombre.    Quel que soit le chemin que nous empruntions, le passé brasille au loin, tel d'une bougie, le dernier bout libre de la mèche.    Nous retrouvons la chandelle quittée, le temps d'une lecture.    Le livre est le lieu de ces allers et retours ampliatifs.      ... de la nuit à la nuit, c'est-à-dire de l'en deçà à l'au-delà du passé.      Je fais une œuvre qui, instantanément, se refait dans le livre.   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 14 février 2013

A DEVINER

— Est-ce que c'est une chose ? — Oui et non. ­— Est-ce que c'est un être vivant ? — Pour ainsi dire. — Est-ce que c'est un être huain ? — Cela en procède. — Est-ce que cela se voit ? — Tantôt oui, tantôt non. — Est-ce que cela s'entend ? — Tantôt oui, tantôt non. — Est-ce que cela a un poids ? — Ça peut être très lourd ou infiniment léger. — Est-ce que c'est un récipient, un contenant ? — C'est à la fois un contenant et un contenu. — Est-ce que cela a une signification ? — La plupart du temps, oui, mais cela peut aussi... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 14 février 2013

LETTRE DE RECLAMATION A LA REGIE DU TEMPS.....Extrait

C'est pour dériver avec nous, changer et s'altérer comme nous faisons, que le monde nous semble identique. L'universelle métamorphose confère une apparence permanente à nos existences. Mais qu'une chose demeure inchangée, à l'écart, resurgisse, et la perte consubstantielle à l'épreuve du temps nous transperce et nous fait chanceler. Pareille expérience est de tous les âges. on s'étonne, dès l'enfance, de n'être plus le même, ni plus rien, lorsqu'une idée, un objet importants, à quelques mois de là, ont pâli. Qu'étions-nous donc,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 12 février 2013

AUJOURD'HUI C'EST DEMAIN

Aujourd’hui c’est demain double chant de l’olivier de l’alfa du palmier et du soleil fraternel   et nous voici enceints d’un nouveau souffle  de mains fertiles pour donner créer partager les germinations le flux de nos rêves   nous sommes la mer la place les rues l’horizon la parole le lait du poème de Chebbi et de Darwich O frère du refus  le brûlé brûlant du réel  L'annonciateur de l’aube nous retrouvons le jouir la ferveur le désir de vivre la transe les paradoxes et les autres le  bleu voyage de nos... [Lire la suite]
mardi 12 février 2013

C'EST UN CHAMP DE NEIGE

C'est un chant de neige une marée une vague d'oiseaux chanteurs qui traversent la page blanche et se nichent dans un vrai rêve On gardera la pulpe l'audace la genèse on tressera des souffles minéraux et des tableaux aux langues profondes Les flambeaux iront de branche en branche les guirlandes dormiront près du grand fleuve On posera au coin de la table un soleil rond une grande orange   .   MICHEL COSEM   .  
Posté par emmila à 19:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 10 février 2013

VICENTE AMIGO

Posté par emmila à 20:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 9 février 2013

L'ENCHANTEMENT SIMPLE...Extrait

Longtemps, je regarde... Longtemps, je laisse s'accomplir en moi ce lent mouvement vers l'inconnu, cette plus haute forme de la connaissance : le rêve, l'adoration du silence. Ce n'est jamais en vain qu'on cède à cette beauté élémentaire qui saisit l'âme dans la spirale d'une étoile, d'un insecte ou de n'importe quelle chose au monde... . Le silence est la plus haute forme de la pensée et c'est en développant en nous cette attention muette au jour que nous trouverons notre place dans l'absolu qui nous entoure. . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,