mardi 31 décembre 2013

JE N'AIME PAS VOIR...

... MoiJe n’aime pas voir un amour qui se rideUn squelette d’enfantJe n’aime pas voirDisparaître un animalUn drapeau qui fait le beauJe suis un homme simple d’espritJ’aime la paix du mondeLe bonheur du mondeLe respect du mondeLe bleu du mondeJe crois que les morts rêvent en plein jourJe crois aux mots qui m’allumentJe crois que les feuilles font l’amourQue les ombres ont leur vieEt puis je crois aux noces du mondeL’année ne doit pas avoir honte de nousNi la vieNi l’étoile qui nous attendNi l’enfant dans le ventre du tempsMais j’ai... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 30 décembre 2013

PIGMENTS....Extrait

J'ai l'impression d'être ridicule dans leurs souliers dans leurs smoking dans leur plastron dans leur faux-col dans leur monocle dans leur melon J'ai l'impression d'être ridicule avec mes orteils qui ne sont pas faits pour transpirer du matin jusqu'au soir qui déshabille avec l'emmaillotage qui m'affaiblit les membres et enlève à mon corps sa beauté de cache-sexe J'ai l'impression d'être ridicule avec mon cou en cheminée d'usine avec ces maux de tête qui cessent chaque fois que je salue quelqu'un J'ai l'impression d'être ridicule... [Lire la suite]
Posté par emmila à 01:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 30 décembre 2013

ELOGE DE LA FUITE....Extrait

Don Quichotte avait raison. Sa position est la seule défendable. Toute autorité imposée par la force est à combattre. Mais la force, la violence, ne sont pas toujours du côté où l'on croit les voir. La violence institutionnalisée, celle qui prétend s'appuyer sur la volonté du plus grand nombre, plus grand nombre devenu gâteux non sous l'action de la marijuana, mais sous l'intoxication des mass media et des automatismes culturels traînant leur sabre sur le sol poussiéreux de l'Histoire, la violence des justes et des bien-pensants,... [Lire la suite]
dimanche 29 décembre 2013

MOSAÏQUES....Extrait

... elle tourne une à une les pages desa vie entre les lignes flotte uneodeur d’asphalte et de terreQuelques notes montant de la valléesèment leurs sortilèges aux fenêtreset des mots lus autrefois s’inscriventau fond des miroirs l’imaginaireremplit l’armoire à linge auxsenteurs de thym et de cannelleParmi quelques nuages un morceaude soleil emballé dans les dernièresfeuilles de l’automne le facteurvient de laisser un... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 29 décembre 2013

FRANCOIS XAVIER MAIGRE

Ainsi se perpétue l’enfance du monde   L’allégeance aux choses simples la pulsation d’autres que soi font de nous le ferment de l’aube après l’aube   L’alibi du retour pour la fatigue des saisons.   .   FRANCOIS-XAVIER MAIGRE     Oeuvre Tchoba    
Posté par emmila à 21:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 28 décembre 2013

LETTRE DE HENRY MILLER A ANAÏS NIN

Ne compte plus me trouver sain d'esprit. Finissons-en avec la raison. Ce fut un mariage à Louveciennes, tu ne peux le nier. Je suis reparti avec des morceaux de toi collés sur ma peau ; je marche, je nage dans un océan de sang, de ton sang d'Andalouse, distillé et venimeux. Tout ce que je fais, ce que je dis, ce que je pense tourne autour de ce mariage. Je t'ai vue en maîtresse de maison, une Mauresque au visage épais, une négresse au corps blanc, des yeux sur tout le corps - femme, femme, femme. Je ne vois pas comment je pourrais... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 28 décembre 2013

YENGI YOL SEGUIRIYA DE UZBEKISTAN DILNOURA

Posté par emmila à 17:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 28 décembre 2013

NULLE AUTRE LAMPE QUE LA VOIX...Extrait

Amis, soyez chacun l’enfant de votre écoute. Fermez les yeux pour mieux entendre la brise dans le vitrail des branches où passe un homme entre les hommes dans le printemps de Galilée. Là-bas, la lumière marche sur les eaux. Là-bas, la brise dépose son archet. L’oreille n’a pas de paupières, Votre visage prend la forme d’une conque. Blessé par la Beauté même, mes plaies ont su garder le chant indemne, étonné qu’en moi quelque chose puisse parler aux autres de tout ce qui se tait en eux… - Le silence n’est jamais seul – Amis, je... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 28 décembre 2013

LILA BOUDJEMA

Tu dors encore près d'Elle vêtue de ta nuit elle est ton miel et toi son sommeil. Tu dors encore près d'Elle promenant tes rêves Elle est ta banquise et toi le palais glacial. Tu dors encore près d'Elle beauté souveraine elle est ton cœur impérissable et toi au milieu du bal sa grande capitale. Tu dors encore près d'Elle un vin de songes une vigne aux pieds nus Et dans ta bouche. Que sais-je encore ? tous ces papillons les ailes closes que sais-je encore ? de leurs corsages délicats de leurs sphinx volants. Depuis combien de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 27 décembre 2013

LES NOBLES VOYAGEURS

En hommage à OV. L de Milosz Chevaliers errants qui rêvent leurs vies et vivent leurs rêvesVagabonds solitaires de l’âme chemineaux anonymes de l’espritIls traversent le temps et l’espace sans repos ni trêvePour venir allumer des soleils noirs au cœur de la nuitAyant l’âge du sable de la mer et du vent du désertEmpruntant les vêtements du siècle où nous sommesLe pain des forts le feu et le sel leur sont offertsDans des haltes secrètes où s’aiment les hommesAlchimistes du Verbe et forgerons de l’âmeCe  sont des maîtres sans... [Lire la suite]