mardi 8 mai 2018

MAURANE....HOMMAGE

  .    
Posté par emmila à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 6 mai 2018

EXERCICES...Extrait

Remerciements à Marie-Paule et Raymond Farina ...   . Fleuve, méditation, vaste, grave, si calme malgré l'orage et tant d'angoisses vagabondes, la guerre que se font les roussettes stridentes autour du grand palmier et la nuit obsédée   d'insectes inconnus, d'hystériques cigales et ces terreurs surgies des généalogies après avoir drainé l'amertume des morts. Mais comment faire taire, et comment effacer   ce théâtre entêtant d'apparences coupables ? Le sais-tu toi qui prends le Destin pour un ange et... [Lire la suite]
samedi 5 mai 2018

JEAN LAVOUE...Extrait

Si le silence t’échappe,Echappe-toi avec lui !Suis le premier oiseau,Ecoute bien son chant :Comme il résonne en toiD’un amour infini. Si le froid t’engourditChausse-toi de courage,Mets tes pas dans la neigeSuis des chemins de gel,Eprouve leur douceurApprivoise leurs cris. Quand le jour t’appauvrit,Quand la nuit te précède,Que tu ne sais plus l’heureNi l’instant de ta perte,Pose là tes désirsTes armes et tes combats.Sors des ombres têtues,Prends la voie souveraineQui n’a pour seules lumièresQue d’épouser tes pas. Si ton cœur te... [Lire la suite]
samedi 5 mai 2018

DANS LE DOUTE ET LA FERVEUR...Extrait

 ...   Tout est donné Tout est repris La lumière aigue des citrons Le vent dans les cheveux Savoure les Savoure les encore un peu   Malgré tout ce qui crie, bute, tombe, tout ce qui déchire,  le sang versé, rêve à des ruisseaux de lait Sur l'horizon doré, la branche est nue et noire L'arbre d'hiver dessine son destin   Malgré désordres et dérives Ecoute L'instant est harmonie Notes frêles dans le grand concert   Ne songe pas à des demains de sables incertains Tout est là, dans le... [Lire la suite]
samedi 5 mai 2018

DANS LE DOUTE ET LA FERVEUR...Extrait

...   Le monde, oui, dans sa beauté cruelle, je ne veux pas le dire Si je me tais, c'est colère et défi, incandescence   Pourtant je pourrais dessiner les dentelles du possible, ombres chinoises sur l'écran du réel, le rêve, suraigu, d'une île de soleils éblouis, sans férocité L'amour, s'il existe, je pourrais le dire L'énigme au coeur du vivre, comme un ver dans le fruit, je pourrais l'approcher   Cette parole surgie de nulle part, brûlante et sauvage Cette parole d'origine, je pourrais la tenter Un... [Lire la suite]
jeudi 3 mai 2018

LE MILLION DE VISITEURS...!

Voilà ...C'est fait ! Nous avons atteint et dépassé le million de visiteurs... Nous tenons à vous remercier toutes et tous pour cette fidélité sans faille, et nous continuerons dans la mesure du possible, à tenter de vous étonner, de vous charmer par le biais de la poésie, de la littérature, de la peinture et autres supports artistiques ....   .   Oeuvre Yuko Nagayama
Posté par emmila à 20:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 3 mai 2018

DERIVES

A l'orée du sommeil   Nyctémérales dérivesdepuis les brumes du réveil rappelé à l'ordre d'une vision d'étranges interrogationsl'Un-conscient  voyage Et je demeure       un long moment comme happé      déjà absentRien ne subsiste que la sensation  aveugle de flotterau-delà de tout                 en silence L'instant propice au questionnementéclaire ce vaisseau bleu dont je suis l'hôtequi plane  à travers... [Lire la suite]
jeudi 3 mai 2018

LE MARCHEUR

Pour Gérard G.   .Pour celui qui gravit la montagneIl est déplacé de se prétendre le meilleur ou le seulMais il est sage de se concentrer sur son pasLa rumeur importe peuPour celui qui est au plus pur de l'écriturePeu importe son nom il écrit pour nous tousEcrire est un chemin dans la montagneToute une vie ne suffit pas pour atteindre le sommetMais le bonheur du jour est là présent dans la connaissanceConscient de la douleur humaineConscient de la beauté du mondeVivre est ce passage abruptDe la douleur à la beautéDe l'extase à... [Lire la suite]
jeudi 3 mai 2018

ANNE DUFOURMANTELLE...Extrait

La sublimation a vécu. La pulsion a trouvé un regain de toute-puissance dans un monde qui ne supporte aucune limite pour la satisfaire. Immédiateté, vitesse, fluidité appellent une société sans frustration ni délai. Que ce soit dans l’espace public (les actualités, les faits divers, la pornographie normative, les attitudes «décomplexées») ou sur le divan (patient déprimé, désaxé), la société post-industrielle et post-traumatique de l’après-guerre admet mal qu’on «sublime». Il faut au sujet narcissique un champ opératoire simple et... [Lire la suite]
jeudi 3 mai 2018

QU'EST-CE QUE LA POETIQUE ?

...  Nous avons construit une civilisation de conquête et de production utilitaire qui nous accapare et nous prive de valeurs vitales; nous visons une plénitude matérielle qui nous comble d'artifices et nous masque le vide; nous n'avons même plus la nostalgie du poétique; nous avons fait de l'art une marchandise, un scandaleux placement; nous méprisons les poètes, ces irrécupérables, parce que nous n'avons pas besoin d'eux ...    .   JEAN ONIMUS  (1909-2007)  Éditions Poesis   .   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,