lundi 25 juin 2012

RITOURNELLE POUR MAÏDER

De Pamplona à la Sierra del PerdónChemine, chemineCe que siffle le ventDe la Sierra del Perdón à Puente-la-ReinaChemine, chemineCe que racontent les pierresDe Puente-la-Reina à la Bodega de LorcaChemine, chemineCe qu'invente la lumièreDe la Bodega de Lorca à EstellaChemine, chemineDans le sourire de MaiderDans le sourire de MaiderChemine, chemineChemineraJusqu'à la fin des terres . DOM CORRIERAS .
Posté par emmila à 21:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 25 juin 2012

J'ECOUTE...

J’écoute La pluie qui vient comme un chagrin du temps. Comme un défi au vent, les larmes d’un enfant, Elle pénètre la terre, d’un désir de rivière fait un rêve d’océan, Chaque goutte rythmant de mon cœur le battement J’écoute Le clair bruissement des feuilles nées à l’aube du printemps Elles se déploient sereines et vont en frémissant Habiller les arbres d’un sylvestre vêtement, Cette parure que l’automne ôtera tristement J’écoute Le vent qui caresse l’azur et chuchote en berçant Fleurs, blés et champs. Il est ce voyageur qui... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 24 juin 2012

LE MENEUR DE LUNE...Extrait

 Pour se faire francs en propos, les hommes ont ajouté à leurs discours ceux qu’ils s’adressaient à voix basses. Ils nous ont avoué tout ce qu’ils savaient d’eux. La vérité n’y a pas beaucoup gagné, l’existence de l’homme était continuellement fortifiée par la faculté qu’il a de se tromper lui-même. La pensée de l’homme n’est pas le produit mais le complément de son être, dans le présent comme dans le passé, elle draine des apparences, et, grâce au langage, anticipe sur celui que nous serons.   La parole anticipe sur... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 24 juin 2012

DEFENSE DE SAVOIR

 Ma présence n’est pas ici.Je suis habillé de moi-même.Il n’y a pas de planète qui tienneLa clarté existe sans moi.Née de ma main sur mes yeuxEt me détournant de ma voieL’ombre m’empêche de marcherSur ma couronne d’univers,Dans le grand miroir habitable,Miroir brisé, mouvant, inverseOù l’habitude et la surpriseCréent l’ennui à tour de rôle. . PAUL ELUARD . Oeuvre sur http://jadis.artblog.fr/529324/Le-miroir-brise-ou-le-mal-etre/#seecomments_list
Posté par emmila à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 24 juin 2012

LIGNEES...Extrait

Ce que je sais, tout le monde le sait. Je ne sais rien que je serais seule à savoir. Et tout ce que j’ai appris je le savais déjà. J’en arrive à douter d’exister. J’en arrive à ne plus savoir si un moi est possible. Si quelque chose à soi est possible. Dans la foule je vous regarde et me reconnais. À des milliers d’exemplaires. Visages d’argile commune. Regards qu’on pourrait croire uniques. Vous-mêmes, sentez-vous parfois votre crâne devenir un lieu de traverse, un corridor ouvert à tous vents, un hall fourmillant, tandis que vos pas... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 24 juin 2012

L'ACERBE PAROLE

Non, tu n’es pas seulement d’hier, — hier avec ses sables mouvants et ses quartiers changeants. Et n’allez pas me jeter au visage tous les trésors accumulés ! Non, tu n’es pas seulement d’aujourd’hui, — aujourd’hui et son destin filant entre les mains d’autrui. — Temps du plus noir refus, du souffle de l’urgence. — Ô vive urgence du souffle pour ne pas mourir ! Non, tu n’es pas seulement de demain, — demain avec son futur glacé, là où personne n’habite, sauf l’illusion. — Temps de la verte utopie, des rêves les plus fous.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 23 juin 2012

LE LABYRINTHE DU TEMPS...Extrait

"La vie est un labyrinthe inextricable, et chaque être, perdu dans sa solitude, erre en silence pour chercher une quelconque issue au tragique destin de son existence. Seuls les fils d'Ariane que sont les liens d'amitié et d'amour, qu'il tisse avec les autres êtres dans ce même labyrinthe, lui donnent le courage de continuer à chercher et à avancer chaque jour. Sans ces fils d'Ariane, l'être humain sombrerait dans la folie, comprendrait qu'il n'est rien et se donnerait la mort. Mais il sait que d'autres, comme lui, cherchent la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 23 juin 2012

SANTA ESPINA

Je me souviens d'un air qu'on ne pouvait entendre Sans que le coeur battît et le sang fût en feu Sans que le feu reprît comme un coeur sous la cendre Et l'on savait enfin pourquoi le ciel est bleu Je me souviens d'un air pareil à l'air du large D'un air pareil au cri des oiseaux migrateurs Un air dont le sanglot semble porter en marge La revanche de sel des mers sur leurs dompteurs Je me souviens d'un air que l'on sifflait dans l'ombre Dans les temps sans soleils ni chevaliers errants Quand l'enfance pleurait et dans les catacombes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 22 juin 2012

LA CHANTEUSE PATCHOUNE, GHAZALA JAVED,ASSASSINEE

PARIS (SIWEL) — La chanteuse populaire pachtoune, Ghazala Javed, a été assassinée le lundi 18-06-2012 à Peswahar, la capitale pachtoune (au nord du Pakistan). Agée de seulement 24ans, cette résistante à l'islamisme et à l'ultra-traditionnalisme pakistanais avait à son actif une vingtaine d'albums.   Ghazala Javed. PH/DR . Le lundi soir, à sa sortie d'un salon de beauté, la jeune chanteuse pachtoune, accompagnée par son père, s'est retrouvée face à deux motards, qui ont ouverts le feu. Elle a reçu six balles dans le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 21 juin 2012

UNE CATHEDRALE DE SONGES...Extrait

Tout a été dit et il reste des mots encore. Tout a été dit et le clair-obscur se recompose. Le feu est à la terre ce que la nuit est au ciel, cet instant ayant été. Pour toujours. Perche appressando se al suo disire Nostro intelleto si profonda tanto Che dietro la memoria non puo ire. La vie n’est qu’une incarnation passagère, un instant de lumière. L’écriture frôle les ailes du désir. . RAYMOND ALCOVERE .
Posté par emmila à 19:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,