mardi 16 avril 2013

J'ARPENTE LA VIE

Je traque la démesure du désir.  Je piste la mesure de l’abstinence.                      Partout l’exil des affamés cambre le silence. Partout la radio distille la mort. Je ris je bois je meurs.   Je rêve d’un monde sans mesure. Je rêve d’un monde ailleurs où chacun aurait sa place.   Où que j’aille, l’amour est sous séquestre.   Où que j’aille, la haine a sa demeure. J’arpente... [Lire la suite]

mardi 16 avril 2013

L'INTERDIT

L’interdit qui le frappe me le rend ordinairement désirable. L’ail n’est pas seulement un ingrédient, à mi-chemin du condiment et de l’épice, il est, comme l’oursin, la truffe ou la coriandre, un élément premier, un goût impossible à réfuter. Aucune confusion. Un ail est un ail est un ail. Et parce qu’il est un ail, il ne fait pas bon le rencontrer à la table qui a perdu l’usage de la parole    .   LILIANE GIRAUDON XAVIER GIRARD   .        
Posté par emmila à 16:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 15 avril 2013

RÊVERIES DE PAROLES

Parole. Un mot intraduisible. J'aime ces mots qu'on ne peut pas imaginer dans une autre langue, infréquentables s'ils perdent leur sonorité. Ils se dessèchent, ils fanent et s'étiolent. Des papillons de nuit au matin. Plus rien dans les mains, dans la bouche, la salive. Des mots du dictionnaire. La langue raisonnable, balisée, signalisée, carrée. Des mots codes, des boîtes, des carcasses.Des mots privés d'enfance, d'intimité, d'expérience, de sensualité. "Parole", je me le répète, je l'arrondis avec ma langue. Je le déguste, je le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 15 avril 2013

LETTRES AU VIVANT...Extrait

Je te parlerai à tu et à toi de sorteque tu ne saches plus lequel est ton endroit.Amour Frère en complice et l'argumentdu trouble. Tu es cela plus ce que nous ignoronsl'un de l'autre.Je suis toi comme tu es probablement moi.Je t'appelle et t'embrouille et te devancepour nous éprouver pour te posséderet nous déposséder à corps et à coeurtoi le vivant que je ne cesse de harcelertoi l'urgent fiché dans le tohu bohuMa patience nous épaulera.J'étaille l'incertitude. L'aujourd'huiest trop bref pour remâcher l'indécision.L'aujourd'hui en... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 15 avril 2013

AMERS...Extrait

"Et c'est un chant de mer comme il n'en fut jamais chanté, et c'est la Mer en nous qui le chantera: La Mer, en nous portée, jusqu'à la satiété du souffle et la péroraison du souffle, La Mer, en nous, portant son bruit soyeux du large et toute sa grande fraîcheur d'aubaine par le monde.   .   SAINT JOHN PERSE   .   Oeuvre Bona Mangangu http://bonamangangu.webs.com          
Posté par emmila à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 15 avril 2013

L'AMOUR, LA FANTASIA...Extrait

Long silence, nuits chevauchées, spirales dans la gorge. Râles, ruisseaux de sons précipités, sources d'échos entrecroisés, cataractes de murmures, chuchotements en taillis tressés, surgeons sussurant sous la langue, chuintements, et souque la voix courbe qui, dans la soute de sa mémoire, retrouve souffles souillés de soûlerie ancienne. Râles de cymbale qui renâcle, cirse ou ciseaux de cette tessiture, tessons de soupirs naufragés, clapotis qui glissent contre les courtines du lit, rires épars striant l'ombre claustrale, plaintes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 15 avril 2013

L'INVENTION

 (...) de la naissance à la mort nous avons bouche pleine bouche pleine mater bouche pleine ma terre nous sommes repus nous avons les mots contre cet excès contre le vacarme de la manducation   bouche pleine mater bouche pleine ma terre   nous avons les cris contre ces absentes mater ma terre ma langue   nous parlons pour n'avoir pas à crier   nous sommes repus et nous parlons contre la faim pour apprendre à vivre avec les absentes mater ma terre ma langue   nous prenons... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 15 avril 2013

CHANTS D'EN BAS...Extrait

Parler donc est difficile, si c’est chercher… chercher quoi ? Une fidélité aux seuls moments, aux seules choses qui descendent en nous assez bas, qui se dérobent, si c’est tresser un vague abri pour une proie insaisissable….   Si c’est porter un masque plus vrai que son visage pour pouvoir célébrer une fête longtemps perdue avec les autres, qui sont morts, lointains ou endormis encore, et qu’à peine soulèvent de leur couche cette rumeur, ces premiers pas trébuchants, ces feux timides – nos paroles : bruissement du... [Lire la suite]
dimanche 14 avril 2013

D'INFINIS PAYSAGES...Extrait

Nous avons beau nous éloignerle paysage ne nous quitte pasQu’il s’ouvre comme un livre d’heuresà chaque levée matinale des arbressur les talusnous le savons en nous lovési intérieurqu’il instille sa sève goutte à gouttedans notre sangjusqu’à se ramifierEt si marcher n’étaitqu’aller à sa rencontrepour mieux s’empayser des autres ?Et si écrire ou liren’était que traverser sa viecomme on traverse un paysage,laisser à la neige des pagesle soin de constellerle silence des marges,à ces mots simples le pouvoirde ralentir le cœur,le pouls de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 14 avril 2013

MA RESPIRANTE...

ma précieuse rencontre ma folie vibratoire ma muse voluptueuse ma lumière d'après-minuit ma confiture de baie sauvages mon église paillarde ma paille de bergerie pleine d'odeurs entêtantes ma vitrine enchantée où s'exposent mes désirs ma libellule d'émois comme flèche de jade entre les nélumbos du plaisir ma mousson féconde ma savane crissante comme les vagues sur le sable ma blessure ravivée où es-tu dis-moi où tu es ? ma machine amoureuse au regard de radium mon épouse célibataire qui me hausse sur la terre de toutes les ailes de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,