mardi 19 juillet 2022

FLUCTUATIONS....Extrait

...   Ferme le poings Concentre ta colère contre la déchirure et contre l'incendie, les tumultes voraces et la blessure d'exister   .   Même le soleil est souillé Le malheur rase les villes et les forêts Ne contiens plus ta rage Ferme les poings pour des combats sans fin   .   Tends l'oreille aux voix multiples du sang du sel et de la solitude, aux larmes des enfants lorsque le ciel explose, corps de chiffons abandonnés, inertes, pauvre motspour ne pas crier Ecoute les gémissements ... [Lire la suite]

samedi 16 juillet 2022

ANNA MARIA CARULINA CELLI, POEMES ...Extrait

Il y a une fleur dans le jardin Celle qui n'a pas de nom Dont aucune autre ne répand le parfum Ni le muguet ni la rose ni même le jasmin Qu'on cherche vainement Que pourtant l'on devine tout près Au bord des doigts Comme ces mots au bout de la langue Qui parlent sans cesse mais nous manquent Dont on murmure, pour ne pas l'effrayer Quand on la pense ici : "Elle est là" On brûle de la voir d'abord Puis de la saisir, voire de la cueillir A peine l'on effleure le bouquet de la secrète fleur Qu'il pâlit, se perd et meurt ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 14 juillet 2022

LETTRES A UN JEUNE POETE...Extrait

Merci à Eléonore de Monchy . . . "La volupté de la chair est une chose de la vie des sens au même titre que le regard pur, que la pure saveur d’un beau fruit sur notre langue, elle est une expérience sans limites qui nous est donnée, une connaissance de tout l’univers, la connaissance même dans sa plénitude et sa splendeur. Le mal n’est pas dans cette expérience mais en ceci que le plus grand nombre en mésusent, proprement la galvaudent. Elle n’est pour eux qu’un excitant, une distraction dans les moment fatigués de... [Lire la suite]
mercredi 13 juillet 2022

" HUBERT MACRON, ROI DES LOBBYS "...

. Les Chroniques reviennent exceptionnellement de vacances pour une petite brève... Des gazetiers fort impertinents avaient osé mener enquête sur les agissements du Roy du temps où il était Chambellan dans le gouvernement de Françoué Deux dit le Scoutère. Il était apparu que Notre Poudreux Concussionneur avait eu, de par sa charge, moult et moult entregent avec la maison Ubeure, laquelle entendait alors régenter la fonction de cocher de fiacre. On voulait en finir avec cette corporation pour lui substituer des valets corvéables... [Lire la suite]
mardi 12 juillet 2022

FLEURS ET ETOILES...Extrait

... La deuxième . Et si nous puisions trop peu d’eau, si elle ne suffisait pas pour abreuver les grands arbres du jardin nous arrosions les pots de basilic, les géraniums et les rosiers, rouges coquillages terriens, . La quatrième . ou bien nous tirions l’eau à d’autres puits car tous les puits de Dieu sont faits pour nous abreuver tous, les enfants et le bétail, les citronniers et les rosiers, pour arroser même les étoiles – parfois il nous est arrivé, au soir tombant, quand nous restions sur le balcon avec... [Lire la suite]
mardi 12 juillet 2022

FLANER ENTRE LES INTERVALLES

Tout peut arriver d’un instant à l’autre Tout peut arriver à soi comme à d’autres Tout peut arriver et peut repartir Tout peut s’écrouler et se rebâtir A toute heure du jour la haine et l’amour Tout peut s’enflammer et se refroidir Tout peut se faner et refleurir Tout peut basculer du meilleur au pire Un mot de travers un acte manqué une tuile, un pavé une rose, un baiser Tout peut s’aggraver ou bien s’arranger avec le sourire . . . . .  JACQUES HIGELIN . . . . . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 11 juillet 2022

CELEBRATION DE LA PENSEE...Extrait

Si penser, c'est s'inventer, et non le maintien de l'ordre, avec quoi le plus souvent on le confond, penser doit faire mal, penser fait mal. Et d'abord à qui tente de penser. Parce que penser, que ce soit poétiquement, ou philosophiquement, ou dans tout ordre de pensée, c'est inventer sa pensée, et inventer sa vie, sa propre historicité. Cela ne peut se faire que contre les idées reçues. Contre le contemporain. Parce que le contemporain est toujours et partout l'addition et le profit des idées reçues. Amalgame. Éclectisme. Les... [Lire la suite]
dimanche 10 juillet 2022

SOLASTALGIA

"   Habiter la vie ordinaire n’était pas encore faire l’expérience d’un sol qui de partout se dérobe du fait d'une dévastation de plus en plus patente de la Terre. "  Jean- Claude PINSON Pastoral / De la poésie   comme Ecologie  - 2020 -    . . . Loin des souvenirs  hors tout ressentiment au plus près des simples choses des antiques  métamorphoses   sur la margelle  d'un puits  à l'orée  de  la Nuit Obscure Que je  dise  une... [Lire la suite]
dimanche 10 juillet 2022

SIDO...Extrait

" Oh ! aimable vie policée de nos jardins ! Courtoisie, aménité de potager à "fleuriste" et de bosquet à basse-cour ! Quel mal jamais fût venu par-dessus un espalier mitoyen, le long des faîtières en dalles plates cimentées de lichen et d'orpin brûlant, boulevard des chats et des chattes? De l'autre côté, sur la rue, les enfants insolents musaient, jouaient aux billes, troussaient leurs jupons, au-dessus du ruisseau ; les voisins se dévisageaient et jetaient une petite malédiction, un rire, une épluchure dans le sillage de chaque... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 10 juillet 2022

ANNA MARIA CARULINA CELLI, POEMES ...Extrait

Si ce n'est maintenant Demain Tu auras une autre chance D'ouvrir tes doigts Semer des roses, du pain chaud, des caresses Tu es le semeur, la pluie, le soleil La terre, la résurgence Aussi la nuit qui prépare les couleurs Et la fleur endormie Et la fleur éclose Et la promesse de la rose Tu as traversé les hommes, les poings serrés Tu n'as pas offert tes lèvres Tu les as échangées ou vendues La honte te jette sur le dos un manteau de ferraille L'amplitude du geste te pèse, te coûte la peau Lorsque tu desserres les mains... [Lire la suite]