mercredi 29 mars 2017

CASBAH LUMIERE...Extrait

Comme un cygne paré de sa blancheur laiteuse, La Casbah s'apprête à recevoir le soleil arqué à l'horizon. Paraissant immobile, le soleil avance, et la Casbah en révérence ailée, le salue. Et toi, baie d'el Djazaïr, comme une vierge de Botticelli qui attend tout de l'amour tu drapes ta nudité en baissant pudiquement les paupières.   C'est la grâce de son sillage qui rend le cygne attirant, C'est la rondeur de la terre qui rend le soleil heureux, C'est aussi le sourire des étoiles qui rend les terrasses joyeuses.  ... [Lire la suite]

mercredi 29 mars 2017

DE BOUCHE A OREILLE...EXTRAIT

A Grenade  je suis juif, chrétien et maure de surcroît   D'en haut, d'en bas,  Grenadins,  pourquoi fondre l'or du Siècle en vils bijoux,  donner à Lorca des éclats d'échoppe et des rimes marchandes aux coplas?   Pour les oubliés, pour les insoumis, je rouvre les bûchers, circonscris les mémoires d'où jaillissent les encres des livres de nos cris et mêlant à vos sangs l'huile de nos lampes fais renaître des cendres la prière des rebelles. . . . MARC BONAN . . . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
mardi 28 mars 2017

SNOWY WHITE - MIDNIGHT BLUES -

Posté par emmila à 19:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mardi 28 mars 2017

LE BONJOUR ET L'ADIEU...Extrait

L'herbe parsemée de violettes, un bosquet de lilas dont les grappes s'éveillent devant la masse armée d'un yucca; un jeune pêcher fleuri contrastant avec la haie de cyprès d'où surgit le profil du mont au sommet dardé vers le ciel comme un sein perlé de neige; un ravage d'oiseaux dans le feuillage des chênes, mordoré et cassant; une pie traversant le verger à hauteur de regard.   Vient aux lèvres un goût de roseau, le sifflement tremblé, le sang léger, la salive sur la langue d'un baiser.   Cette innocence abandonnée est... [Lire la suite]
mardi 28 mars 2017

NOCES A TIPASA / NUPCIAS EN TIPASA ...Extrait

"Non, ce n'était pas moi qui comptais, ni le monde, mais seulement l'accord et le silence qui de lui à moi faisait naître l'amour. Amour que je n'avais pas la faiblesse de revendiquer pour moi seul, conscient et orgueilleux de le partager avec toute une race, née du soleil et de la mer, vivante et savoureuse, qui puise sa grandeur dans sa simplicité et, debout sur les plages, adresse son sourire complice au soleil éclatant de ses ciels".   .   "No, no era yo quien contaba, ni el mundo, sino el acuerdo y el silencio que... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 28 mars 2017

A LA LUMIERE DES LARMES

L'ange de l'épreuve brûle d'abord nos yeux avant d'ouvrir un chemin inconnu devant nous. Oseras-tu avancer? Monte! Egare-toi! Si les mots ont trahi si l 'anneau est brisé si tes larmes sont noyées dans l'eau perdue de la pierre tu peux encore avancer. Monte! Egare-toi! Tous nos cris ont des ailes tous les coeurs trouvent un chemin. . . . ALAIN SUIED . . .      
Posté par emmila à 12:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 28 mars 2017

JUSQU'OU MEURT UN POINT D'ORGUE ? ...Extrait

Il suffit qu'un matin un brin d'herbe se mette à frémir qu'une rose s'émeuve de ses plis qu'un tournesol de nuit rayonne pour personne pour qu'on ne sache plus si le temps est un arc-en-ciel entre deux rives ou une harpe entre nos doigts . .   . GILLES BAUDRY .   .   .   Oeuvre ?        
Posté par emmila à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 28 mars 2017

JEAN LAVOUE...Extrait

Aucun accord ne se fera d’en haut Aucune puissance ne descendra des cieux C’est du très-bas que naissent les prairies Que s’allument au printemps des bouquets de jonquilles C’est du très bas que la terre est si belle Qu’elle est pour nous jardin Cette fête infinie C’est du très-bas que nos chemins se croisent Et que nos mains s’appellent Que nos corps se dénouent sous l’astre des caresses C’est du très-bas que s’annonce l’enfant Le feu d’un jour nouveau La merveille à nos yeux C’est du très bas que s’embrase le ciel Que... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 28 mars 2017

LA PAROLE / LA PALABRA ...Extrait

De toute chose ma mémoire a nourri la parole ; l'ombre de quelque flamme vivante que son rythme annonce depuis l'aube entre miroirs de miroirs a nourri la parole. Des mers d'ors troubles elle demandait à mes yeux et des prairies exsangues où les journées appuient les genoux de pierre pour se dresser à nouveau pour respirer. Plus tard dans les sourires de la pierre elle cherchait entremêlés les visages des vivants avec ceux qui ne meurent pas. De toute chose ma mémoire a nourri la parole, et à l'instant de la main brève et la fleur,... [Lire la suite]
lundi 27 mars 2017

SERGE WELLENS...Extrait

Le vent courant jouait de l’orgue dans les figuiers de Barbarie La mer trinquait à notre table puis s’en allait à reculons en nous faisant des révérences La lune venait boire à ta bouche comme à la fraîcheur d’un puits Notre amitié portait le nom intraduisible des fontaines.   .   SERGE WELLENS    .                
Posté par emmila à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,