dimanche 18 septembre 2016

LES PAS DE L'EAU...Extrait

La vie n'est pas cette chose que nous oublions, toi et moi, L'ayant égarée naguère dans la niche de l'habitude. La vie est cette main tendue qui s'apprête à cueillir Les premières figues noires dans la bouche acre de l'été, La vision qu'offre l'arbre aux yeux multiples des insectes, La sensation étrange qu'éprouvent les oiseaux migrateurs, Le sifflement d'un train qui vire dans le rêve d'un pont, La vie est reflet multiplié par le miroir, Fleur "à la puissance de l'éternité", Elle est : terre amplifiée par nos battements de cœur,... [Lire la suite]

samedi 17 septembre 2016

PLEIN POUVOIR...Extrait

Encore un jour d’eau fraîche qui commenceSur l’herbe bleue des heures à faucher.Encore un jour qui paye redevancePour mériter ses raisons d’espérer.Encore un jour à semer la semence,À féconder le doux limon du corps.Encore un jour à miser sur la chance.Encore un jour à défier le sort.Encore un jour à se trouver soi-même,À se connaître à soi-même étranger.Encore un jour où rien ne vaut qu’on aimePuisqu’il faut bien tout amour dénouer.Encore un jour à compter les étoilesSans bruit tombant de ce soir à demain.Encore un jour où l’on met à... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 17 septembre 2016

BRIBES...Extrait

Après l’envol des cheveux blancsrenaîtra l’aubépinepour les enfants perduspour les bêtes déshéritéespour les nuits trop longueset les visages sans visageAprès le départ des derniers guerrierset l’oubli des mortsla terre sourire dans le cœur des fontaines .   ANDRE SOURIS   .   Oeuvre Donatello
Posté par emmila à 20:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 17 septembre 2016

LES CLARTES MITOYENNES...Extrait

Ce qui façonne la parole  jusqu’au silence  entrouvert soudain transparentavant que l’air ne brasilleLe faîte jusqu’à s’aligner  sur le chemin des sourcesPrésent où se décompose  le plus avant sous les pasqu’environnent pour nousles clartés mitoyennesEt le centre au plus profondoublie la torsion des jours  L’évidence où je dis  surélève toute avanceS’avoue découverte  la parcelle reconquise  dépositaire sans défautdu visage mis à nu .   FERNAND VERHESEN   .   Sculpture... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 16 septembre 2016

TANT DE JOLIES CHOSES

Même s'il me faut lâcher ta main Sans pouvoir te dire "à demain" Rien ne défera jamais nos liens Même s'il me faut aller plus loin Couper les ponts, changer de train L'amour est plus fort que le chagrin L'amour qui fait battre nos coeurs Va sublimer cette douleur Transformer le plomb en or Tu as tant de belles choses à vivre encore Tu verras au bout du tunnel Se dessiner un arc-en-ciel Et refleurir les lilas Tu as tant de belles choses devant toi Même si je veille d'une autre rive Quoi que tu fasses, quoi qu'il t'arrive Je serai... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 16 septembre 2016

LETTRE D'ANTOINE DE ST EXUPERY A NATHALIE ...Extrait

 ... A Nathalie . "Mais je ne puis pas ne pas connaître que je viens d'être pris par la main. Pour la première fois depuis bien longtemps je ferme les yeux. Sur la paix de mon cœur. Je n'ai plus à chercher mon chemin. On ne peut pas m'empêcher de fermer les yeux si je suis heureux. Un peu comme les portes ou les fenêtres des granges. On les ferme une fois qu'elles sont pleines. Tu es en moi comme une provision merveilleuse. Bien sûr je te ferai mal. Bien sûr tu me feras mal. Bien sûr nous aurons mal. Mais ça, c'est la... [Lire la suite]
jeudi 15 septembre 2016

L'OR DES TIGRES...Extrait

C'est l'amour. Je devrai me cacher ou fuir. Les murs de ma prison grandissent, comme en un rêve atroce. Le beau masque a changé, mais comme toujours c'est le seul. De quoi peuvent me servir mes talismans : l'exercice des lettres, la vague érudition, l'apprentissage des mots dont l'âpre Nord se servit pour chanter ses mers et ses épées, la sereine amitié, les galeries de la Bibliothèque, les choses courantes, les coutumes, le jeune amour de ma mère, l'ombre militaire de mes morts, la nuit intemporelle, la saveur du sommeil ? ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 14 septembre 2016

ALLEGEANCE AU VENT

Allégeance au vent. Les peupliers du jardin, ce sont horloges à eau chiffrant nos instants et saisons, ce sont fuseaux à fuyant fil de vie. Quand la lune se fait puissante, leur feuillage frémit en petites mains d’ombre sur le pignon laiteux. Te voilà femme de soie grège, béante sous les doigts de caresse, femme de vals et de coteaux, de frondaisons et de lichens. Femme arabesque, luxuriante et luisante dans le petit jardin où, en marche à travers la douceur, tu regardes pleuvoir une pâleur sur les acanthes (hautes hampes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 14 septembre 2016

TRAVERSEE NOMADE...Extrait

Accepte que se déposentbleu de source dans le creuxde la roche clairela mauve et le chardon unispour recréer le cielLa pierre se fait chairaccrochant la lumièreDans la paille des herbesrecueille enfin le jour...   .   SABINE PEGLION   .   Oeuvre Inessa Morozova    
Posté par emmila à 19:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,