vendredi 28 août 2020

PAT RYCKEWAERT...Extrait

Le poème se déplie lentementcomme du papier de soiepour ne rien froisserentre elle et luijuste défaire les liensse pencher au dedans de l’autreet saisir quelque chose.Elle voudrait chuchoterdes mots de femmede muse et de sorcièretout ce qui est à naître d’elleet vient dans l’encre.L’enivrer comme l’absintheet ce sucre fondu dans la cuillèrelui chanter l’émoi et l’amerl’absence et l’étheret pleurer avec lui sur Verlaineet ses Saturniens blêmes.Mais elle n’a pas d’emprisesur ses paysageset ses souvenirs bohèmes.Peut-être le porter à... [Lire la suite]

vendredi 28 août 2020

VERGERS...Extrait

  C’est qu’il nous faut consentirà toutes les forces extrêmes ;l’audace est notre problèmemalgré le grand repentir. Et puis, il arrive souventque ce qu’on affronte, change :le calme devient ouragan,l’abîme le moule d’un ange. Ne craignons pas le détour.Il faut que les Orgues grondent,pour que la musique abondede toutes les notes de l’amour.     .     RAINER MARIA RILKE     .    
Posté par emmila à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 27 août 2020

AHMED EL FAZAZI...Extrait

A Tanger....   .   Face au Détroit Deux mers se narguent Deux mondes se regardent   À travers un voile J’oublie Noé J’oublie Moïse écartant la mer J’oublie Marco et Magellan J’oublie Sindbad J’oublie Ibn Batouta* J’oublie Tarik et sa roche** J’oublie les yachts des émirs Et toujours je me rappelle Ces naufragés de mer Sur Titanic ou canots pneumatiques Combien sont-ils ? Ce sont nos frères Larmes du ciel et de la terre     .     AHMED EL FAZAZI .   *Ibn Batouta :... [Lire la suite]
jeudi 27 août 2020

MRS DALLOWAY...Extrait

"C’est ainsi que par un jour d’été les vagues se rassemblent, basculent et retombent ; se rassemblent et retombent ; et le monde entier semble dire : « Et voilà tout », avec une force sans cesse accrue, jusqu’au moment où le cœur lui-même, lové dans le corps allongé au soleil sur la plage, finit par dire lui aussi : « Et voilà tout. » Ne crains plus, dit le cœur. Ne crains plus, dit le cœur, confiant son fardeau à quelque océan, qui soupire, prenant à son compte tous les chagrins du monde, et qui reprend son élan, rassemble, laisse... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 26 août 2020

PAT RYCKEWAERT...Extrait

Il faudra beaucoup d’amourpour se redresser au milieu du chaos ne pas vaciller au bord des plaies Il faudra beaucoup d’amour et du courageà se tendre vers le jour qui vient Il faudra beaucoup d’amourpour se garder vivants. On dit que la corneille est morteet qu’il n’est plus le tempsdes chemins et des buissons d’odeurni du café de l’Ormeau où j’attendais Camusdu vin rosé à me faire l’accent, à me faire heureusedes amis à se parler fort. Il fait pourtant cet infini bleusur mon Rocher du Boutet le jour à peine écrit... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 26 août 2020

FLAMENCO

Une robe qui se révolteUne robe qui se dérobe au temps,S'imprègne des tons harassés, du clair de luneQuand il arpente les flots argentés,De cours d'eaux démolis par de vieilles passionsUne robe aussi poignante que le flamenco ,Qu'un amour interdîtOu le vin acre de l Andalousie ,Mêlé aux airs du sud , à la saveur des fleurs d'orangersA la pluie, à cette rage empaquetée dans les cordes d'une guitareAux cordes d'une langue nueDispersée entre les fibres des cœurs et de vieux manuscritsLes murs qui répandent l'écho en de lancinants crisTel... [Lire la suite]

mercredi 26 août 2020

AHMED EL FAZAZI...Extrait

L’amour des origines est un arbreEnveloppé de silenceTe suit dans tes errancesQuand tu es prisonnierDe tes démencesTa vie en chaque instant se renforceAppuie alors à son troncEt reste un momentSous son ombreAgite ses branchesJusqu’à ce que les rêves mûrsRemplissent ton sommeilPar les fruits de l'enfanceJusqu’à ce que le feuillage des rêvesSoutienne ta racineEt réinvente le monde.     .     ©AHMED EL FAZAZI      .     Lac Aguelmam Azegza, la grande cédraie d'Ajdir... [Lire la suite]
lundi 24 août 2020

MARIE-JOSE NAT ET LA CORSE

  Cliquer sur ce lien . https://mobile.france.tv/france-5/une-maison-un-artiste/une-maison-un-artiste-saison-8/1884527-le-palazzino-de-marie-josee-nat-a-bonifacio.html   .     .  
Posté par emmila à 13:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 23 août 2020

VIE ET SAGESSE...

"Dis-moi de quoi as-tu peur exactement ?Tu sais qu'ils n'ont plus aucun droit sur toi maintenantDépose tous ces fardeaux que tu as traînés depuis tout ce tempsReprends la place qui est la tienne, il en est tempsNe laisse pas le feu te consumer plus longtempsSinon de toi il ne restera plus que des cendresOse exprimer enfin tout ce que tu ressensPeu importe la récolte des jugementsNe cherche pas la comparaisonFais-toi confiance c'est importantÉcoute l'appel qui en toi se fait toujours plus profondCesse de toujours vouloir tourner en... [Lire la suite]
Posté par emmila à 03:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 22 août 2020

ABDLILAH JORIO

EtreLe regard tissé d’anciens étésOuvert sur écume et ciel sacrés,Suspendus, mes nuages blanchisD’instants d’hier bleuis.Ils connaissent tes fêlures,Apprivoisent mes blessures,Traversent, et s’enfuient. Manteau tricoté de mes vies antérieuresSagement posé sur l’instant,Ecran blanc de silence pesant,Protège aujourd’hui les amours de l’heure.Mystère, ailes de désirs et d’impuissance,Vertige à la recherche de sens,Tiens au fond de moi ce reste de vie,Ce souffle retenu à l’envie,Plus lourd, plus fort que le vide,Avant de t’envoler aux... [Lire la suite]