jeudi 13 septembre 2012

SATURA...Extrait

Probablement n’es-tu plus celle que tu as été et c’est bien juste ainsi. Il a gratté à fond, le papier émeri, et sur nous toutes les lignes s’amenuisent. Pourtant quelque chose fut écrit sur les pages de notre vie. Les mettre à contre-jour serait grossir ce signe, former un hyéroglyphe plus grand que le diadème qui t’éblouissait. Tu n’apparaîtras plus à la porte de l’aéroglisseur ou venant du fonds d’algues, toi qui plongeais dans les rapides boueux pour donner un sens au néant. Tu descendras l’escalier roulant des temples de Mercure... [Lire la suite]

jeudi 13 septembre 2012

RENE CHAR

Il y eut le vol du Temps durant des millénaires, tandis que l'homme se composait. Vint la pluie à l'infini; puis l'homme marcha et agit. Naquirent les déserts; le feu s'éleva pour la deuxième fois. L'homme alors, fort d'une alchimie qui se renouvelait, gâcha ses richesses et massacra les siens. Eau, terre, mer suivirent, cependant qu'un atome résistait. Ceci se passait il y a quelques minutes. Détesté du tyran quel qu'en soit le poids. Et pour tout alpage, l'étincelle entre deux flammes. (...) Le présent-passé, le futur-présent.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 13 septembre 2012

JOS ROY

(...)   à Lascaux certains disent que tout est sens d’étoile & de temps que la paroi lit le ciel & ses chemins que les hommes en vrac s’enroulent dans la hanche du symbole . on grave pour marquer creuser apercevoir la flèche au bout de l’orteil balayer la poussière vider son œil du risque de retour . & destruction . pelletées de pierres de boues d’os liquides . & destruction . poursuivre endurer le pas de côté qui chasse l’absurde valeur du monde . & destruction .. Lascaux où le soleil... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 13 septembre 2012

AROMATES CHASSEURS...Extrait

« Nous sommes lucioles sur la brisure du jour. Nous reposons sur un fond de vase, comme une barge échouée. Ces conflits entre le désir et l’esprit qui sème la désolation. Conflits d’où l’esprit sort vainqueur par le biais et non par le droit fil. (...) Dans sa lutte pour la vie, sans le mal aurait-il survécu ? Lui, l’homme blanc ? Puis il scella sa domination défleurante. La multiplication, opération aujourd’hui maudite. De même la croissance. Et l’exploit : ils ne pouvaient traverser que sous le regard nervuré des dieux, lesquels... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 12 septembre 2012

CHANT I

Personne n’échappera à mon amour, au lys à la blancheur qui brûle, à la parole qui incendie ce qu’elle nomme. La tempête sortie d’une rose dont le silence creuse le précipice, creuse en toi jusqu’à la mer la mort, brise le château de lampes pour que la lumière se déverse à tes pieds.   Un aigle ouvre les ailes dans ta poitrine et une douleur bleue dans la mienne. Le coeur emporté par des vents contraires, la poitrine profonde et fermée comme un coup de tonnerre, l’oeil qui me manque me regardant du typhon qui approche, ... [Lire la suite]
mardi 11 septembre 2012

ECLATS DE VIVRE ...Extrait

Ceci n’est qu’un ceci tout & à peu près rien à moins qu’il ne recrée la claire circonstance où ceci deviendrait une chose précise   A moins que ne renaissent le moment & le lieu où ce fruit cette fleur ce ciel ou cette épice n’exigeaient pas de nom   les conditions du rite qui le recommençait aux marges de l’Insignifiable & le faisait fragment du monde moment intense de son souffle de son sang pulsation secrète   faisait de lui cette saveur de miel ou d’acacia de menthe ou de cannelle ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 11 septembre 2012

LA SCELTA - LA SORTE...Extrait

Blanche                                              légère ... [Lire la suite]
lundi 10 septembre 2012

POETES DE ROSEE

Et s’il n’y avait que ceux qui savent le nombre de pétales des roses et qui le sauront encore après que les vitraux aient fondu au fond du cœur du verre dont le battement s’accélère ces jours‑ci…  et s’il n’y avait que ceux qui balancent leur masque d’or devant les yeux ronds des oiseaux de nuit occupés à écrire comme on met à l’abri des choses bien-aimées sur une machine à écrire aux touches cramées…  Et s’il n’y avait qu’eux leur vieillesse sans rides de penseurs livides taillée de marbre mort debout avec leurs... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 10 septembre 2012

SILENCE

Toutes paroles me deviennent intérieuresEt ma bouche se ferme comme un coffrequi contient des trésorsEt ne prononce plus ces paroles dans le temps,des paroles en passage,Mais se ferme et garde comme un trésorses parolesHors l'atteinte du temps salissant, du temps passager.Ses paroles qui ne sont pas du tempsMais qui représentent le temps dans l'éternelDes manières de représentantsAilleurs de ce qui passe ici,Des manières de symbolesDes manières d'évidences de l'éternité qui passe ici, Des choses uniques, incommensurables,Qui passent... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 10 septembre 2012

LA BHAGAVAD GITA...Extrait

Je suis le commencement et la fin de tous les êtres, Et dans les vivants je suis la conscience; Entre ceux qui ont descendance, je suis l'amour; Entre les fleuves , je suis le Gange, Je suis le vent parmi les purificateurs, Je suis le temps impérissable, la beauté, la gloire... ... Et je suis la mort de tout, et je suis la naissance de tout, La parole et la mémoire, la constance et la miséricorde, Et le silence des choses secrètes... .