jeudi 9 août 2012

MAHMOUD DARWICH - " ISRAËL A PEUR DE LA PAIX "

« Tout influence mon monde poétique, mais la poésie ne peut pas tout soutenir. Souvent, on demande au poète ce qu’il pourrait faire en temps de guerre. A mon avis les poètes ne devraient pas utiliser la langue de la guerre pour refuser la guerre. Un poème, si fort soit -il, ne peut jamais faire tomber un avion, mais il peut influencer la mentalité du pilote, donc le poète devrait chercher les aspects humains, les éléments universels dans les événements. Il devrait entrer dans l’univers intime de la victime de la guerre. La poésie... [Lire la suite]

mercredi 8 août 2012

JULOS BEAUCARNE

" Il n’y aura jamais assezDe caresses ni de doux baisersSur cette terreJ’aimerais ne partager queTendresse, joie, sérénitéMa vie entièreNi toi ni moi ne sommes faitsPour la guerreNous sommes faits pour marcherRésolument vers la lumièreJe ne veux plus entre toi et moiUne quelconque intifadaJe ne veux plus te parler sabreJe veux la grande paix sous les arbresIl n’y aura jamais assezDe caresses ni de doux baisersSur cette terreJ’aimerais ne partager queTendresse, joie, sérénitéMa vie entièreJ’veux respirer l’air du matinTout frais, tout... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 8 août 2012

L'AMOUR N' EST PAS AIME....Extrait

« Le scribe sait qu’il s’égare, comme l’artiste qui fait le portrait d’un être aimé s’attarde obstinément sur des détails vestimentaires ou sur le paysage qui sert de fond à son tableau parce qu’il craint que ses pinceaux ne rendent la vérité de ce visage aimé. Il n’y aura aucune vérité, il n’y aura que cette crise de larmes dans son enfance, et, plusieurs années après, dans son adolescence, ces pleurs inattendus au moment de son départ. Ensuite, l’éloignement, la distance, le remords du silence, des lettres indéfiniment remises au... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 8 août 2012

MOZART AU SOLEIL

Sextuor d'instruments à vent jouant Mozart dans le cloître à midi juste en dessous du soleil juste en dessous de nuages passants petites notes de bonheur complice Trois petits tours et puis s'en vont Les amours de vacances flottent encore dans le bleu l'insouciance court dans les prés c'est l'enfance qui gagne à tous coups mais les ombres s'allongent chaque feuille porte sa boîte à souvenirs les hirondelles fixent l'itinéraire L'été doucement s'incline mûrissant couleurs et parfums Un rempart d'oiseaux et de fleurs ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 8 août 2012

DJALÂL UD-DÎN RÛMI

D'abord tu fus minéral, puis tu devins plante; ensuite tu es devenu animal : comment l'ignorerais-tu ? Puis tu devins homme. Quand tu auras transcendé la condition d'homme, tu deviendras, sans nul doute un ange. Dépasse même la condition angélique : pénètre dans l'océan, afin que de goutte d'eau tu puisses devenir une mer... . DJALÂL UD-DÎN RÛMI .  
mardi 7 août 2012

FRIDA KAHLO - CHAVELA VARGAS

Posté par emmila à 21:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 7 août 2012

J'AI

Quand je me vois et je me pince moi, Jean Sans Rien encore hier et aujourd’hui Jean Avec Tout, aujourd’hui avec tout, je regarde en arrière, je contemple, je me vois, je me pince et je me demande : mais comment est-ce possible ?  J’ai, voyons un peu, j’ai le plaisir d’aller et venir partout dans mon pays, maître de tout ce qu’il y a, libre de bien regarder de près ce qu’avant jamais je n’ai eu et ne pouvais avoir. Je peux dire zafra, Je peux dire montagne, Je peux dire ville, dire armée, désormais miennes, à jamais, et tiennes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 7 août 2012

CRISTIAN-GEORGES CAMPAGNAC

   " La souffrance enfante les songes... " Aragon .     Une rencontre insolite au gré de vaines déambulations, l'estive ... Invocations aux sons métamorphiques, aux cristaux de silice muets implorant pour une dernière foi les racines du Ciel !  Pauvre Marin, pauvre pèlerin, où vas-tu, que cherches-tu ?   Il évoquera le vent mais dans ses talents d'artiste et de sculpteur invétéré, insigne, modelant les Îles lointaines brasées aux forges marines de Vulcain, issues des colères de Poséïdon,... [Lire la suite]
mardi 7 août 2012

CHANT GENERAL ...Extrait

Notre terre, vaste terre, solitudes,se peupla de rumeurs, de bras, de bouches.Une syllabe muette qui brûlaity rassemblait la rose clandestine,jusqu'au jour où les prairies trépidèrent,couvertes de métaux et de galops.La vérité fut dure comme une charrue.Elle rompit la terre, établit le désir,enfouit ses propagandes germinaleset naquit durant le printemps secret.Sa fleur fut silencieuse ;repoussée sa gerbe de lumière,combattus le levain collectif,le baiser des drapeaux cachés,mais elle surgit, lézardant les murs,écartant les geôles du... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 7 août 2012

CANTO GENERAL...Extracto

Nuestra tierra, ancha tierra, soledades,se pobló de rumores, brazos, bocas;Una callada sílaba iba ardiendo,congregando la rosa clandestina,hasta que las praderas trepidaroncubiertas de metales y galopes.Fue dura la verdad como un arado.     Rompió la tierra, estableció el deseo.hundió sus propagandas germinalesy nació en la secreta primavera.Fue callada su flor,fue rechazada su reunión de luz,fue combatida la levadura colectiva,el beso de las banderas escondidas,pero surgió rompiendo las paredes,apartando las cárceles... [Lire la suite]