mercredi 9 novembre 2016

UNE CHAMBRE A SOI....Extrait

Pourquoi les hommes boivent-ils du vin et les femmes de l’eau ? Pourquoi un sexe est-il si prospère et l’autre si pauvre ? Quel est l’effet de la pauvreté sur le roman ? Quelles sont les conditions nécessaires à la création des œuvres d’art ? Mille questions me venaient à l’esprit. Mais il me fallait des réponses et non des questions, et une réponse, je ne pouvais l’avoir qu’en consultant les doctes, les esprits non prévenus, ceux qui, s’étant mis au-dessus des polémiques et de l’agitation des corps, ont livré le résultat de leur... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 9 novembre 2016

TRUMP A DEJA GAGNE !

On ne vous l'a pas encore annoncé ? Vous m'en voyez désolée alors, mais je ne peux pas m'empêcher de tenir votre secret pour un secret de polichinelle... J'annonce la couleur : Trump a déjà gagné en nous mettant nez à nez avec l'Amérique américaine, cynique et impudique... Adorée, argentée et bronzée. Grâce à Trump, on sait que les jeux sont toujours faits, que les gagnants ont du mal à perdre et que les perdants espèrent toujours gagner. Dans ce grand pays, on peut tout perdre, excepté la magie de la perte. Surtout pour celui... [Lire la suite]
mardi 8 novembre 2016

JOËL GRENIER

"Le murmure de ses lèvres comme une brume légère pour taire les plaies. Le doux de son regard comme un voile de ouate pour cacher les blessures. Ses mots étaient des soleils rares qu'elle plantait dans le ciel quand il était chagrin.Elle était magicienne, princesse du silence au milieu des tourments et d'un geste discret, apaisait les vagues quand elles se faisaient grosses.Elle avait sur sa peau un drap de velours qu'elle baissait un peu quand on lui faisait la cour.J'attends l'hiver qui lui ressemble pour me réchauffer."   . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 8 novembre 2016

MEMOIRE D'ETOILE DE MER...Extrait

les doigts en éclats devinent l'avenir sur ton corpsl'écriture passée brisée en étoile à six branches sur main mortetoison sans blason tangue le rythme de liberténous sommes vent et mernavire et pharefrontières en étau divorcent l'étreinte et la terre se retourne sur son  flancl'étoile polaire dessine route d'ouest .   VINOD RUGHOONUNDUN   .   Oeuvre Amel Zmerli http://portesurletoit.canalblog.com/
Posté par emmila à 18:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 8 novembre 2016

MOULA MOULA

Moula-moula petit oiseau noir et blanc du Tassili qui vit de peu et donc de beaucoup dans ces plateaux de vent et de soif dis-moi quel est le sens de la vie si ce sens existe Moula-moula pourquoi sommes-nous enfermés dans ce sens tels des pierres qui roulent s'entrechoquent et se font mal dans un oued fugace d'orage du désert et si ce sens n'existe pas minuscule chose de courage insensé et inutile pourquoi sommes nous astreints à vivre à te connaître et à tout oublier   .   ANOUAR BENMALEK   .     ... [Lire la suite]
mardi 8 novembre 2016

LA SAISON DES MOTS...Extrait

... quand sur le front lisse de l'Ouessantle soleil-tika rouvrira ses portes d'écumeau large du pas de mermes pieds largueront les amarreset traverseront les quatre océansderrière le paille-en-queue en quête de prières…et quand sur le front lisse de l'Ouessantle soleil fermera ses portes d'écumela nuit profilera sa lueurau large du pas de meret proue à l'estpar-dessus latitudes et longitudes décroiséesje voguerai sur les vents sorciers ...   .   VINOD RUGHOONUNDUN   .   Paille-en-queue

samedi 5 novembre 2016

MAISON NATALE

O mon havre natalMon quartierMa relanceMa maison d’autrefoisPointue comme une lanceSi joyeuse au-dedansSi grise dans le soirLieu du premier espoirÀ nul autre jamaisNe cédera la placeLe jardin de jadisTout empalissadéL’allée des premiers pasDes vertes embardéesSous le scalp encieléSi chaste de l’enfance  O ma farandoléeJe te reviens de loinMe vois-tu renarderSur les trottoirs éteintsVoici le ferrailleurL’épicièreEt le painVoici le rémouleurLa gorge des platanesLa rue qui s’enchaloupeLe chat sur la barrièreLa passerelle au... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 5 novembre 2016

GNIA...Extrait

- Audace!        ce qui gronde au fond de mon âme        n'est pas le tumulte de mon sang        en moi la sève de l'exil a banni        dans son flot        la beauté des mots de la quiétude        - Mauvais arbre        aux ramures couleur de mon sang       ... [Lire la suite]
samedi 5 novembre 2016

LE PIEGE DE L'EPEIRE

Oui c'était merveille de soies merveille que ce fin système où se prenaient semences insectes   Te fascinait la dentelière sensible à la moindre détresse si prompte à répondre à l'appel si délicate & si précise en son exercice cruel   Te voici maintenant non plus simplement captivé par l'image du piège - rêvant comme l'enfant riant comme le sage qui domine le jeu & qui se joue de lui en y jetant des mouches -   mais bien captif en son réseau fatal     .   RAYMOND FARINA ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 5 novembre 2016

LES PUR-SANG ...Extrait

... . Essentiel paysage. Taillés à même la lumière, de fulgurants nopals des aurores poussantes, d'inouïs blanchoiements, d'enracinées stalagmites porteuses de jour O ardentes lactescences prés hyalins neigeuses glanes Vers les rivières de néroli docile des haies incorruptibles mûrissent de mica lointain leur longue incandescence. La paupière des brisants se referme - Prélude - audiblement des youcas tintent dans une lavande d'arcs-en-ciel tièdes des huettes picorent des mordorures. . Qui rifle et rafle le vacarme, par-delà... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,