mercredi 21 février 2018

JUSQU’OÙ LES MASSACRES ET LA COMPLAISANCE ?

Déluges de feu, carnages, crises humanitaires majeures, asphyxie, famines, maladies, blessés par centaines de milliers, des millions de personnes déplacées, en fuite, réfugiées, en situations de détresse insupportables ! Après 7 années de destructions, de sièges, de pillonnages incessants  sur ses populations, ASSAD, aidé par POUTINE oeuvre  dans la fuite en avant, jusqu'au dernier survivant ! Une honte à la Démocratie, une Insulte aux principes de l'ONU, aux Droits de l'Homme, à la Modernité, à l'éthique, une fin de... [Lire la suite]

lundi 19 février 2018

CE QUI DEMEURE

Chacun souffre de l'harmonie désaccordée du vivant. Ce qui demeure, c'est ce qui n'est pas nous au fond de nous. Cette commune et vacillante mémoire de l'origine.   .   ALAIN SUIED   .
Posté par emmila à 11:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 19 février 2018

THIERRY METZ

Fraîcheur qui défie le selRiveraine de nos soifs –Un peu d’eauEt la trace libère une envolée de feuilles clairesRécitantesAu poème buissonnier de l’enfant Seul tu franchis la passe de l’ÉpineuseSeulTu reviens par le chemin exposéAux rudesses du bâtisseur.Et à son chant. Sur les margelles de nos puitsTes cailloux éclatentBaie succulenteEt douces à nos mainsTes graines dans les jardins du livre. .  . .   THIERRY METZ   . .   .  
Posté par emmila à 11:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
dimanche 18 février 2018

SIDO...Extrait

« … Je revenais à la cloche de la première messe. Mais pas avant d'avoir mangé mon soûl, pas avant d'avoir, dans les bois, décrit un grand circuit de chien qui chasse seul, et goûté l'eau de deux sources perdues, que je révérais. L'une se haussait hors de la terre par une convulsion cristalline, une sorte de sanglot, et traçait elle-même son lit sableux. Elle se décourageait aussitôt née et replongeait sous la terre. L'autre source, presque invisible, froissait l'herbe comme un serpent, s'étalait secrète au centre d'un pré où des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
dimanche 18 février 2018

DERIVE DU VOYAGEUR

... frère des pommes sures,des fous rires, des algarades,par quel chas d'aiguillepassais-tu pour m'entendre ? Noël suivait dans les fermestabliers gris, paille vivante,Noël se faisait papier d'or,oranges fraîches, papillotes. Toujours à l'orée de mes yeux,tu recomptes mots crus,cœurs gros, histoires anciennes. Tu loges dans des remous, tu n'étouffes personne,et moi, je m'endors en toi.     .   RICHARD ROGNET    .  .            
Posté par emmila à 10:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 17 février 2018

DEXTER GORDON -BALLADS

Posté par emmila à 17:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 17 février 2018

MARGHERITA GUIDACCI...Extrait

J'ai remis mon âme entre tes mains.Fais-en un nid : elle ne désire rienQue de reposer en toi.Mais ouvre-les si un jourTu sentais qu'elle t'échappe. Fais alors qu'elles soientcomme les feuilles et comme le vent,et qu'elles portent son envol.Et sache que le sentiment de l'adieuN'est pas moindre que celui de la rencontre. Il resteidentique et sera éternel. Mais divers parfoispour satisfaire le destinles chemins."     .   MARGHERITA GUIDACCI     .  
samedi 17 février 2018

TURQUIE, ETAT PREDATEUR...

C'est dans la nuit, en écoutant les infos à la radio que j'ai appris qu'à Istanbul, Ahmet Altan venait d'être condamné à la prison à vie, après déjà 18 mois passés derrière les barreaux de Silivri. Ahmet Altan est non seulement un romancier virtuose, capable de tresser l'histoire contemporaine aux ravages d'une sexualité obsédante mais il est aussi un journaliste et éditorialiste incontrôlable, insoumis et suffisamment indépendant pour avoir osé prendre dans ses articles la défense des minorités arménienne et kurde, ce qui lui avait... [Lire la suite]
samedi 17 février 2018

DEVANCE TOUT ADIEU...Extrait

"Vivre c'est aller d'une sagesse confuse à une nouvelle sagesse conquise. Mais sur cette route, sans cesse tenté par l'art et la littérature comme par le jeu d'une pensée claire sournoisement adossée à la peur et qui se construit un univers logique et efficace contre le malheur, il me semble avoir toujours été déchiré : ce doit être la part innocente de cet enfant obstiné, caché dans la forêt, qui choisit souvent Dionysos contre Apollon, Jérusalem contre Athènes, qui préfère Maître Eckhart, Jean de la Croix à Thomas d'Aquin,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
samedi 17 février 2018

L'EXODE....Extrait

" Poème ! Quelle dérision ! Et cependant il y a plus dans l'humble expérience de la poésie liée au quotidien (et le mot implique ici regard, action, Évangile) que dans cent mille ordinateurs. Allons, vous aussi, « maîtres » de la foi, comme David buvez au torrent et redressez la tête, au lieu de vous laisser entraîner dans la dérive de ce temps, acharnés à vos disputes. En ce sens la poésie est conversion. Enfin voir de son propre regard, entendre, parler sa parole pleine. Conversion à l'amour sans domination. A l'humanité des... [Lire la suite]