dimanche 8 janvier 2017

L'EAU DES TENEBRES...Extrait

O mà, cusi cara Je verse l'encrier de la vie Sur l'ourlet de mes cicatrices Et je vois le liquide bleu de nuit Escorter le jour au parfum de mes mots Jaillissent alors les tendres Lumières du regard de ma mère."   .   DANIELE MAOUDJ Editions Colonna   .   Oeuvre Marie Danford
Posté par emmila à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

dimanche 1 janvier 2017

BRUNO RUIZ

Emportez-moi encore quelques heures dans le murmure des clapots et l’élégance des carènes, ce qui se tend au soleil et se brise, une ombre dansée dans l’azur des peintures, des galops d’anges, toutes ces voiles qui se gonflent. Offrez-moi une bouche sans visage, sans pleurs tombés sur vos chemises, sans une hache plantée sur un pont, sans graisse sur les cordages, tous nos rêves d’en mer et de mouillures, des courants qui ne s’arrêtent jamais. Et puis jetons ensemble nos ancres dans l’onde d’une baie rieuse, ce qui se lasse et qui se... [Lire la suite]
dimanche 1 janvier 2017

CE PEU DE BRUITS...Extrait

" Jour de janvier, ouvre un peu plus grands les yeux,fais durer ton regard encore un peuet que le rose colore tes jouesainsi qu'à l'amoureuse.Ouvre ta porte un peu plus grande, jour,afin que nous puissions au moins rêver que nous passons.Jour, prends pitié. "   .  PHILIPPE  JACCOTTET . Oeuvre Serge Fiorio http://www.sergefiorio.canalblog.com
Posté par emmila à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 1 janvier 2017

LES VRILLES DE LA VIGNE...Extrait

" Cette neige de décembre, ce seuil d’une autre année ne me rendront pas le frisson d’autrefois, alors que dans la nuit longue je guettais le frémissement lointain, mêlé aux battements de mon cœur, du tambour municipal, donnant, au petit matin du 1er janvier, l’aubade au village endormi… Ce tambour dans la nuit glacée, vers six heures, je le redoutais, je l’appelais du fond de mon lit d’enfant, avec une angoisse nerveuse proche des pleurs, les mâchoires serrées, le ventre contracté… Ce tambour seul, et non les douze coups de minuit,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 31 décembre 2016

POUR VINCIA ET MILA, EMMA, CESARE

  La vie radieuse Vibrante comme la foudre Simple comme un instantané d’amour Ardente comme l’éclair Aussi nue qu’un soleil délivré La vie Pleine d’éclats et d’eaux vives De la joie plein les yeux Une présence à couper le souffle Une blessure à vif Un sourire pour le ciel Un geste de premier jour La vie pauvre et lumineuse Si pure de se donner Si gracieuse de ne rien garder pour elle Plus vide qu’un miroir fabuleux Tourné vers l’origine La vie Libre de tout Insoucieuse et vraie Notre lampe de justice Notre enfance en... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 31 décembre 2016

PAIX DANS LE MONDE

    Pensées à ceux qui sont dans la rue, ceux qui sont seuls, en guerre, en deuil, dans la difficulté, ceux qui sont malades, en prison... ...   Tous les poèmes restent à dire, A écouter, à désapprendre, à écrire : Notre vivier de lampes claires Nos eaux profondes de justice Notre clairière de reconnaissance Notre forêt sans lisière Notre chemin sans chemin Notre pari à l’horizon Notre claire audience Notre bien commun. Ils nous convoquent et nous appellent À poursuivre en rêvant Notre remontée aux sources... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 31 décembre 2016

ALEXO XENIDIS

Ce soir inviterai à ma table pour vousSix villes mortes et deux qui agonisentTiendrai, une à une, leurs mains tendues,Y poserai mon visage attendantLeur pardonPleurerai doucement elles me consolerontDirai Vous me manquez vous laissez dans ce mondeEt dans ma tête un videEt ce vide me mordPuis, comme je suis l’une de leurs enfants,Me coucherai au milieu d’elles pour m’endormir.         ALEXO XENIDIS          
Posté par emmila à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 31 décembre 2016

COLETTE ...Extrait

 En tant d’années je n’ai jamais renoncé à ce que la dernière heure de l’année suspendît dans l’air, en signe de prodige et de ‘‘temps arrêté’’, une fleur de givre dont notre seule imagination enfantine fixa, autrefois, le dessin simple et précis. Je ne compte pas sur des mots pauvres pour vous la rendre visible, aussi bien elle s’éteint avec la première minute de l’année nouvelle. Sans doute elle vient pour attester que d’une enfance heureuse quelque chose survit, et qu’un présent âpre ne saurait faner l’avenir.  ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 29 décembre 2016

JEAN LAVOUE...Extrait

Compagnies d'oiseaux remontant vers le largeNous serrons nos jours enfuis comme un butinQue nous disperserons bientôt en haute merCendres d’un matin que nous rêvions sans déclinNous voudrions à présent l'espace neufLibre la voie de nos saisonsSans prise sur nous la ligne d'horizonOuverte la brèche des possiblesC’est pourquoi nous glanons çà et là les dernières heuresPour engranger des germes avant coureursEt nous jurons de ne promettre à tousQue le moins lointain et le plus vifEt de gagner ainsi de proche en procheUn territoire en vue... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,