mercredi 28 mars 2012

MA PAROLE

Je crois en Tonacatecuhtli Père de tous les dieux, de Quetzalcóatl et de Huitzilopochtli qui créerent le feu et le demi soleil pour qu'un astre si démesuré  ne puisse pas nous aveugler. Je crois en eux qui fondèrent Uxumuco et Cipastonal;  à la dualité entre lui, laboureur de la terre primitive,  et elle, tisseuse et fileuse de notre destin. Je crois aux macehualtin qu'ils mirent au monde, aux hommes qui cultivèrent le maïs pour le donner aux femmes  et les sorcières existaient, qui pouvaient guérir et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 28 mars 2012

L'INTUITION DE L'INSTANT...Extrait

" Le temps n'a qu'une réalité, celle de l'Instant. Autrement dit, le temps est une réalité resserrée sur l'instant et suspendue entre deux néants. Le temps pourra sans doute renaître, mais il lui faudra d'abord mourir. Il ne pourra pas transporter son être d'un instant sur un autre pour en faire une durée. L'instant, c'est déjà la solitude. C'est la solitude dans sa valeur métaphysique la plus dépouillée. Mais une solitude d'un ordre plus sentimental confirme le tragique isolement de l'instant : par une sorte de violence créatrice, le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 26 mars 2012

FRÊLE PASSAGER

Les fleurs, les nuages, les reflets de la lune,Les bourgeons engourdis dans les forêts d’avril,Le chant du coucou, l’aile fuyante de l’hirondelle,Me font changer. Les visions légères et passagères du monde,L’impermanence des jours, la danse rapide des êtres,Des papillons indécis, des pèlerins au carrefour des routesBougent dans ma vie. Je bouge pour une étonnante vie ;Je parle, je bouge aussi pour la mort ; Je chante librement, non pour les hommes mais pour les cigales,Pour les herbes, les rochers, les ruisseaux et la lune.Je suis... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 26 mars 2012

ROUGE ENFANCE...Extrait

Bijou  Caillou Genou HibouJ’ai tant rougiLa pâle enfanceD’autre laitanceJ’ai tant pleuréJeudis pluvieuxJ’ai tant dormiDans les ortiesJ’ai tant couruChemins en feuCoups de galocheAu sol secÉcole ÉoleOuverte aux ventsComme aux échosDe tout venantÉcole ÉoleOuverte aux ventsL’écho s’est tuLa rouge enfanceS’en est alléeOde sans paroleViole de silenceIl a neigé.   (...)   Horloge aux sons d’enfanceMurs que les orties aimaientTombes où je marchaisSur des vagues parlantesFruits noirs que j’arrachaisAux roncesOù... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 24 mars 2012

POUR UNE JUSTICE SEREINE ET EQUITABLE

« Pour une justice sereine et équitable » Depuis plusieurs semaines, des grèves de la faim se multiplient, déclenchées par des citoyens qui n’ont d’autre recours que ces conduites extrêmes pour exprimer leur détresse. Cet enchaînement de protestations, inquiétant à maints égards, exprime la détresse profonde dans laquelle se trouvent des personnes, prévenues ou solidaires, qui ont usé en vain, avec leurs avocats, de tous les moyens humains et juridiques normaux pour se faire entendre des juges instructeurs de la JIRS de Marseille. ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 24 mars 2012

LES TRAVAILLEURS DE LA MER ....Extrait

(...) L’hypocrisie avait pesé trente ans sur cet homme. Il était le mal et s’était accouplé à la probité. Il haïssait la vertu d’une haine de mal marié. Il avait toujours eu une préméditation scélérate ; depuis qu’il avait l’âge d’homme, il portait cette armure rigide, l’apparence. Il était monstre en dessous ; il vivait dans une peau d’homme de bien avec un coeur de bandit. Il était le pirate doucereux. Il était le prisonnier de l’honnêteté ; il était enfermé dans cette boîte de momie, l’innocence ; il avait sur... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 24 mars 2012

CHEVALIER DES ARTS ET DES LETTRES...GERALD BLONCOURT

REMISE DE LA MÉDAILLE : CHEVALIER DES ARTS ET DES LETTRES   à Gérald Bloncourt   Mairie du XIe – Paris – Le 23 Mars 2012     Honneur et respect Mesdames, Messieurs, Chers amis, Chers Camarades,   J’ai conscience ce soir de m’adresser à vous en une période tendue de notre histoire.   Des évènements d’une gravité poignante ont marqué cette semaine.   La violence et le crime, plus que jamais, ont resurgi sur notre terre de France., déjà tant éprouvée au cours de son histoire.  ... [Lire la suite]
vendredi 23 mars 2012

VERTIGES....DU FLAMENCO A LA TRANSE

Posté par emmila à 19:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 23 mars 2012

COMME DES VOILIERS...Extrait

(…) Derrière un éventail de fraîche mousseline,Ton rire ruisselait en source près de moi ;Je vois encore mes fleurs s’ouvrir sur ta poitrine ;J’entends le rythme clair et le chant de ta voix ! Hélas ! tu es plus loin de moi que l’astre frêle,Enveloppé de soir et fleuri de rayons,Et dans mon souvenir tes sombres cheveux vontComme des rêves las, meurtris, blessés à l’aile. Cherchant au loin ta forme exquise et mon bonheur,Sur une barque blanche a fui mon rêve aride,Et je vois revenir là-bas ma barque vide,Et ton... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 23 mars 2012

DEBARCADERES...Extrait

(…) Nous sommes là tous deux comme devant la mer sous l’avance saline des souvenirs. De ton chapeau aérien à tes talons presque pointus tu es légère et parcouruecomme si les oiseaux striés par la lumière de ta patrie remontaient le courant de tes rêves.Tu voudrais jeter des ponts de soleil entre des pays que séparent des océans et des climats, et qui s’ignorent toujours.Les soirs de Montevideo ne seront pas couronnées de célestes roses pyrénéennes,Les monts de Janeiro toujours brûlants et jamais consumés ne pâliront point sous les... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,