mardi 1 mai 2012

REMPLIE D'OISEAUX

Persiennes entr'ouvertes dans la chambre du fleuve.   Un bras blanc de femme attire à elle un bol de thé fumant.   C'est sa lenteur, non la pluie qui construit le printemps.   Tout le bleu serré contre elle, elle ravaude le matin, écrit comme on prie parmi les herbes hautes.   Reste un peu de son chant dans la pierre et le fruit.   Elle ne quittera le poème qu'une fois remplie d'oiseaux. . BRIGITTE BROC . Oeuvre Emil Nolde
Posté par emmila à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 1 mai 2012

GOETHE

" La femme est l'unique vase qui nous reste encore où verser notre idéalité " . GOETHE . Oeuvre Robert Delpomdor
Posté par emmila à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 1 mai 2012

LA VAGABONDE...Extrait

Je palpe amoureusement la pierre chaude au temple ruiné, et la feuille vernie des fusains, qui semble mouillée. Les bains de Diane, où je me penche, mirent encore et toujours des arbres de Judée, de térébinthes, des pins, des paulownias fleuris de mauve et des épines doubles purpurines. Tout un jardin de reflets se renverse au-dessus de moi et tourne décomposé dans l'eau d'aigue-marine au bleu obscur, au violet de pêche meurtrie, au marron de sang sec...Le beau jardin, le beau silence, où seule se débat sourdement l'eau impérieuse et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 1 mai 2012

DE L'ANGELUS DE L'AUBE A L'ANGELUS DU SOIR...Extrait

Viens, je te mettrai des boucles d’oreillesde ceriseset je te montrerai les longues treillesoù volent des merles bleus et des grives.Viens, c’est la saison des grandes chaleurset des fleurs.Sur les fossés poudreux les carottes blanchespoussent : il y a encor deux ou trois pervenches.Dans le fond des bois frais les oiseaux crient.Le ciel cuit.Dans les mares il y a des joncs longs,et les grenouilles grises font des bonds.Dans les endroits chauds et frais, vois les sourcesqui sont douces.Dans le terrain rouge, ou bien sur la mousse,elles... [Lire la suite]
mardi 1 mai 2012

PAYS SOUS LES CONTINENTS...Extrait

Seul, ce pourrait être cette pierre à partage. Le souffle du non-retour du vent, le premier logement du soleil au sommet, à rendre rose la montagne. Ou bien seul, la transparence d’un pas perdu, gagné, tout blanc sur noir comme une voyelle intermittente. . DOMINIQUE SORRENTE . Oeuvre Alain Thomas
Posté par emmila à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 30 avril 2012

L'ENFANT POETE

Le temps enfant s’arrête de courirpour marauder un fruitle cœur flambé, au bras de la Folietandis que luitfraîche comme un gardon - la poésie.Abondance de seuils et de feuilles !Chacun a son âge plus neuf moisau fond de la pénombre lumineuseoù nagent les images.« Je pomme dans les tombes »jubile l’enfant ébloui.Plus tard il saura se cacheren compagnie de chats alchimistesdans des cartons de livres oubliésjusqu’à ce que la pluieranime les défuntes photographies. . MARC ALYN .
Posté par emmila à 21:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 30 avril 2012

NOTRE AVANT-DERNIER MOT

Notre avant-dernier mot serait un mot de misère, mais devant la conscience-mère le tout dernier sera beau. Car il faudra qu'on résume tous les efforts d'un désir qu'aucun goût d'amertume ne saurait contenir. . . . RAINER  MARIA  RILKE . .    
Posté par emmila à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 30 avril 2012

VOYAGE DU SILENCE

Voyage du silence De mes mains à tes yeux Et dans tes cheveux Où des filles d’osier S’adossent au soleil Remuent les lèvres Et laissent l’ombre à quatre feuilles Gagner leur cœur chaud de sommeil. . . . PAUL ELUARD . . . . Oeuvre Eugène de Blaas
Posté par emmila à 20:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 29 avril 2012

YVES HEURTE

Un départ n'emporte jamais tout. Restent un bagage perdu, la poussière oubliée sur un seuil, le meuble encombrant d'un mensonge. Et toujours, dans les barbelés de l'exil, des lambeaux d'enfance. . YVES  HEURTE .
Posté par emmila à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 28 avril 2012

SOLSTICES TERRASSES...Extrait

La feuille blanche, si docile et si ferme, attend que je lui cède une partie de mon être, de cet être qui n'a point besoin de béquilles pour marcher ni de code pour penser. Et si l'extrême pudeur se dérobe à elle-même, c'est uniquement pour rester seule, à l'image de l'épaisseur du silence limitrophe, dont les yeux acceptent le bruissement du crayon. Me confondre avec la feuille blanche est une œuvre dangereuse. Il faut accepter sa dure exigence, sa souplesse. Quand j'écris, je me rapproche d'un dieu qui m'habite et me parle.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,