mardi 26 mai 2020

LES RÊTS DE l'OISELEUR....Extrait

Les sutures du ciel s’ouvrentEt j’embrasse la nuitEmpreinte d’algues amèresChues des récifs perdusJe déclamerai encoreLe chant rauque des ténèbresJusqu’à épuisementDes fibres de la nuitJe chanterai jusqu’à la possession totaleDes orgues nébuleuxJusqu’à estomper tous les bruitsOphtalmiques de la nuitJe chanterai jusqu’au momentOù l’aube pourchasseraLa dernière étoile« Assumerai-je la cruelle destinéeDe Vivre dans ma peau provisoireOu ai-je un strapontinSur une branche d’étoile ? »Mais le chant rétif à mes lèvresAttarde ses arpègesSur... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 26 mai 2020

RESURRECTION

Tahar Djaout ,journaliste, écrivain et poète, tombé sous les balles des tueurs du " FIS " ( de deux balles tirées à bout portant en pleine tête ) le 26 Mai 1993, et décédé le 2 Juin 1993...   « Je suis le déterreur de l'histoire insoumise et de ses squelettes irascibles enfouis dans vos temples dévastateurs. Je ne cautionnerais jamais vos cieux incléments et rétrécis ou l'anathème tient lieu de credo. Je ne cautionnerais jamais la peur mitonnée par vos prêtres-bandits des grands chemins qui ont usurpé les auréoles d'anges. Je... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 26 mai 2020

DIEU, LE SILENCE ET MOI...Extrait

Un jour, je trouverai ma voix d'oiseauMa chanson d'âme Un jourInlassable quêteur de la QuestionPage blanche échappée d'un cahier de vieCristal ivre jeté dans l'incalculableSans syllabaire et sans habit de motsJe ferai l'in-voyage du silenceJ'habiterai des sous-bois de terreEt l'intérieur du vent. Un jourChercheur d'ImprobableVoyageur égaré de son soiAu profond des transparencesJ'irai froisser la mémoire et l'oubliChercheur de véritéEncore debout dans mes rêvesAccroupi dans la mortAu bilan de la raisonJe traquerai le faiseur d'âmes. ... [Lire la suite]
mardi 26 mai 2020

TU COURS

J’ai épousseté les perles du rire trois larmes bleues dans le cristal des mers tu cours carnassière des aubes rouges dégaine tes dents d’ocre bleue je sais l’odeur du miel mon amour et l’aube futile qui t’emporte dans sa course l’accident du rire et le cri qui meurt et la joie qui part toi tu cours d’un horizon de bleu au sable émietté du futur tes larmes le vent l’oubli par trois fois, le chagrin m’a tué.     .     JEAN-MICHEL SANANESchevalfou.over-blog.net/     .
Posté par emmila à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 26 mai 2020

JEAN-MICHEL SANANES...Extrait

On ne devient un homme que lorsque l’on comprend que la tendresse n’est pas une forme nécessiteuse de l’amour mais la pleine expression de l’amour hors des contingences des exigences du désir.J’affirme que sans tendresse, il n’y a pas d’amour authentique.     .     JEAN-MICHEL SANANES chevalfou.over-blog.net/   . Oeuvre Salvador Dali
Posté par emmila à 10:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 26 mai 2020

ÎLES...Extrait

Soleil aux aplombs vertsces contrées étaient tiennes par toutes les racinesdes muscles et des pierrespar les nefs et le ventpar les tapis bengale des roches usagées où l’oraison des merss’achevait en exilspar la paupière close et tapissée de foudresces sentes et ces plagesces vains cheminements sur des pas retournésÀ toi ces pistes d’ombre au thorax des forêtsces meurtresces blessuresl’égorgement des lianesce massacre de fleursla noire purulence d’anciens pourrissements d’écorcesÀ toi ces peuples lents à toi par le daim mûr des peaux... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mardi 26 mai 2020

IL RÔDE UN RÊVE DE FEMME...Extrait

Elle voudrait la paix des eaux tranquilleset des vastes plaines le souffle bleu du froid à givrer les cilset la clarté dans les regards le pur des cimes où rêvent les grands oiseauxet les baisers du ciel, un peu de lait sur les lèvres. Elle voudrait l'envol de ses mots tendresvers ceux qui en manquent et le silence juste après la pluiecomme un écho. Elle voudrait l'accord juste, la résonance belletout ce qui s'attire, s'allie et se scelle tout ce qui va dans le même sens. Elle voudrait les confidences douceschuchotées, et les... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 24 mai 2020

FERNANDE...

Ma petite Fernande, 23 ou 24 ans,  hier, au paradis des chats...Si tristes.... .   " Les larmes, le vent et les nuages parfois volent si bas   Que l’on en a le visage mouilléSi bas, que pour ne pas mourir, il nous faut rouvrir de vieux soleils " J.M. Sananès   .     . ... Aussi amis,pardonnez que parfois la tristesse me gagnemais sachez que, du haut de mes vieux printemps,je n’oublierai jamais ni l’heure des Mistrals Gagnantsni la puissance du cri, de l’amour et de l’espoir,je n’oublierai... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 20 mai 2020

BRUNO ODILE...Extrait

Ô combien il me plairait de ne pas renoncer à la joie en donnant un sens aux jours qui viennent ! Ma solitude est une porte défoncée, un levain sans adjonction, un ébruitement de l’ombre mourante à la lumière. La joie est punie lorsqu’elle reste sur le seuil, redoutant l’accomplissement comme une culbute prévisible. Un croche-pied à l’assiduité des épreuves et des délits. Une dégringolade pitoyable que la crainte et le doute s’empressent de tenir à l’écart. Des lumières naissent sous les dalles du silence. Quelque part, dans la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
mercredi 20 mai 2020

SALAH STETIE...HOMMAGE

                                                                                         .   Merci , Monsieur Stétié, merci pour vos mots, merci pour votre humanité et votre gentillesse, merci pour votre amitié.... Que votre chemin soit parsemé d'étoiles....   .   Dans les filets du... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,