mardi 28 avril 2020

MEMOIRES SANS VISAGES & AUTRES TEXTES...Extraits

La douleur minérale revientCruelle immobilitéS'arracher au lieu est impossibleLe regard incisifne suffit pas Oh! Choisir l'éphémère,la brume légère des départsVivre enfinmalgré le sang, les larmes,la mort tapie dans l'ombre     .     COLETTE GIBELIN Extrait de Vivante Pierre, in Mémoires sans visages & autres textes, éditions du Petit Véhicule     .   Oeuvre Salvador Dali
Posté par emmila à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 26 avril 2020

THIERRY MATHIASIN...Extrait

Toutes ces ombres qui marchent sur les murs, emboîtant le pas des lumières furtivesUn théâtre d'avatars échoués, jouant de la vraisemblance plus que de l'appartenanceUne animation saugrenue suspendue à des fils invisiblesOn me dira que les cloisons affichent leur feuilleton du soirQue les pupilles n'ont plus de place pour les étoilesQue les corps ont la rigidité des murs dans l'étreinte glacée des écransQuel diable de metteur en scène avait bien pu imaginer ce spectacle bancalDes lits qui ressemblent plus à des cercueils où seul... [Lire la suite]
dimanche 26 avril 2020

PAT RYCKEWAERT...Extrait

Il a posé son regard ébloui sur la ligne d'horizon sur les branches et tous les bourgeons d’elle, à se vouloir oiseau, à se sentir des ailes et dans le bleu naissant et les prières d’avril, a fait danser ses doigts sur la matière vivante et l'a mise en mouvement dans le souffle de l’air.     .     PAT RYCKEWAERT     .   Oeuvre J. Caria  
Posté par emmila à 12:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 25 avril 2020

JE NE SUIS PAS DES VÔTRES

Je ne suis pas des vôtres… Je n’étais ni de vos armateurs ni de vos équipages lorsque de vos ports de l’Atlantique, vous affrétiez vos bateaux pour y charger du « nègre » réduit en esclavage et le transportiez vers le nouveau monde. Je ne portais pas vos uniformes quand: « Je naquis quand la patrie périssait. Vingt mille Français vomis sur nos côtes, noyant le trône de la liberté dans les flots de sang, tel fut le spectacle odieux qui vint le premier frapper mes regards… » Ma terre était rude, elle avait besoin de mes bras, de mes... [Lire la suite]
samedi 25 avril 2020

DU BON USAGE DES CRISES...Extrait

Extrait d’une conférence prononcée le 15 juin 1991 à Mirmande à l’occasion du dixième anniversaire du Centre Dürckheim (Drôme).   .   J’ai gagné la certitude que les catastrophes sont là pour nous éviter le pire. Et le pire, comment pourrais-je exprimer ce qu’est le pire ? Le pire, c’est bel et bien d’avoir traversé la vie sans naufrages, d’être resté à la surface des choses, d’avoir dansé au bas des ombres, d’avoir pataugé dans ce marécage des on-dit, des apparences, de n’avoir jamais été précipité dans une autre... [Lire la suite]
samedi 25 avril 2020

LA VIE COURANTE...Extrait

 "Comment ne pas trop patauger dans cette flaque des habitudes ? Comment ne pas laisser échapper la saveur des instants ? Trouver encore des mots pour ce qui est unique ? S'étonner un peu plus chaque jour ? Comme je ne tiens plus à m'expliquer tout ce qui se passe, je me contente d'accompagner, le plus loin possible, ce qui ne fait que couler.Malgré tout, je suis parvenu à me faire à l'idée d'être moi-même, à ne plus m'irriter d'occuper cette place singulière : ma peau, les points cardinaux de mon corps, jeté en ce coin du monde,... [Lire la suite]

jeudi 23 avril 2020

ET LE DRUIDE DISAIT

À André, le magicien de mon enfance   .   Au fond de chacun il y a une forêt peuplée d'une mémoire de brindilles, l'enfance et la mort y côtoient une peur instinctive où l'homme cherche son maître.   Au jardin neuronique, l'enfant que j'étais me tient par la main, petit fantôme venu de ce pays d'hier aux réalités buissonnières, avec lui, encore je cherche ce druide qui, de rires en tempêtes,   sous sa robe de vent, égarait mes chagrins.   Cours le siècle, comme une rivière qui s'assèche, le... [Lire la suite]
jeudi 23 avril 2020

MILA....

Mille remerciements à Mokhtar El Amraoui   . Mila l’amie du printemps Tu es son doux refuge Pour les chants De ses belles couleurs Comme tu sais  le prendre Dans la joyeuse danse Des rayons de tes seize ans Tu offres à ses ailes fleuries Le beau rivage De ton visage qui sourit Leur ouvrant  de nouvelles pages Pour t’écrire de radieux horizons Pour d’autres saisons Où naîtront les sublimes gerbes De tant de nouveaux sillons Mila Mila Mila Du printemps l’adorable amie Santé et bonheur pour toute la... [Lire la suite]
jeudi 23 avril 2020

L'ÂME DU MONDE

  Le monde au fond n'a pas changé ces dernières semainesnotre rapport à lui peut-êtrece qui le rend tout à coup différent il respire plus au largeil se sent plus allègre lui et tous les êtres qu'il abritecomme s'il invitait chacun à faire la paix avec lui De notre côté nous allons pleins d'interrogationsque voulons-nousqu'attendons-nous de lui que désirons-nous entreprendre avec lui ?Nous n'avons guère tenu compte des avertissementsde ceux qui nous annonçaient voici un siècle déjàson désenchantement et son asphyxieNous avons... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 22 avril 2020

COMME UN INTERDIT

  Comme un interditUn grand soleil, les jours de pluieElle a changé ma vie morosePour un bouquet de fantaisies Comme un interdit elle joue ma vieComme un succès qui lui souritA sa manière, elle a chevauché mon ego Moi qui dormais dans ses silencesJe me réveille pour goûter à son sommeilJ'ai le sentiment d'avoir trouvéLe cœur en apnée un trésor qui vaut de l'or Comme un interditElle m'offre une chance, à contresensMille et une nuits perdu d'avanceMille et un jour perdu d'amour Moi qui rêvais la libertéD'un grand oiseau,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,