jeudi 23 avril 2020

L'ÂME DU MONDE

  Le monde au fond n'a pas changé ces dernières semainesnotre rapport à lui peut-êtrece qui le rend tout à coup différent il respire plus au largeil se sent plus allègre lui et tous les êtres qu'il abritecomme s'il invitait chacun à faire la paix avec lui De notre côté nous allons pleins d'interrogationsque voulons-nousqu'attendons-nous de lui que désirons-nous entreprendre avec lui ?Nous n'avons guère tenu compte des avertissementsde ceux qui nous annonçaient voici un siècle déjàson désenchantement et son asphyxieNous avons... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mercredi 22 avril 2020

COMME UN INTERDIT

  Comme un interditUn grand soleil, les jours de pluieElle a changé ma vie morosePour un bouquet de fantaisies Comme un interdit elle joue ma vieComme un succès qui lui souritA sa manière, elle a chevauché mon ego Moi qui dormais dans ses silencesJe me réveille pour goûter à son sommeilJ'ai le sentiment d'avoir trouvéLe cœur en apnée un trésor qui vaut de l'or Comme un interditElle m'offre une chance, à contresensMille et une nuits perdu d'avanceMille et un jour perdu d'amour Moi qui rêvais la libertéD'un grand oiseau,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 22 avril 2020

UN DESASTRE

"Un désastre. C’est tout simplement un désastre que vit actuellement la France.Le mot « crise » ne suffit plus à définir la situation présente.La France vit des heures de désillusion aussi profonde que celles qu’elle avait connues en mai 1940. La France pensait avoir le meilleur système de santé du monde, comme elle était convaincue d’avoir la meilleure armée du monde en 1940. Et puis, sous nos yeux, tout s’est effondré à une vitesse inimaginable. On se demandait pourquoi la France avait manqué d’avions efficaces, d’armements modernes... [Lire la suite]
mercredi 22 avril 2020

LA CONFIRMATION

  A peine le murmure, l’ombre ancienne des mots l’année d’avant où tu disais qu’il te faudrait deux vies la vie d’avant d’une fois aveugle ? la foi aveugle, mienne de mon pays perdu de la rive exilée éparpillée dans la tourmente de vivre. et je chantais les mots d’un autre temps des haies pleines d’oiseaux que le printemps obsède printemps, temps de passage endeuillé par l’hiver qu’enchante le soleil.   alors vint d’une fable la trace ancienne et animale le passage du doute où nous vivions de l’ignorance où... [Lire la suite]
mardi 21 avril 2020

LA PARENTELE

  Je suis désormais mon père ma mèremes grands et arrières-grands parentsJe suis tous mes aïeux d'ici ou d'ailleursrecyclés dans les cellules passagères de ma chairjaillissant avec les sources de mon sangbattant les tambours brûlants en exil de l'existenceje suis cette invérifiable famille aux racines profondesrevenue des fins fonds de la nuit des tempsJe connais tous ces millions de visagesqui m'ont donné la vie transmis le secret de la morttous ces êtres dont je vois les gestes quotidiensleurs labeurs leurs liesses et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
dimanche 19 avril 2020

LE RÉCIT DU RESTE DE NOTRE VIE

  Rien ne sera pareilQuand tout sera redevenu comme avantNous porterons sur les arbres les nuagesLes vieux murs de nos chagrinsLes chevaux les prairiesUn regard de nouveau-néÉtonné de voir le monde venir à luiDans la splendeur des premiers jours Chaque instant sera printempsNoce et chants d'oiseauxNous remonterons sans hâte les courantsVers les eaux de nos enfancesConfiants avec le ventAccordés à nous-mêmesCapables du plus simpleSaisis d'une marche silencieuseAux sources du vivant Nous nous tiendrons deboutDans l'insolente... [Lire la suite]

dimanche 19 avril 2020

COVID CREATION

Calogero, " On fait comme si "   .   " Symphonie confinée " La tendresse, Bourvil   .   Zazie ,  " Après la pluie "
Posté par emmila à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 18 avril 2020

HUMAIN PAS ASSEZ HUMAIN...PHILIPPE TANCELIN

“Je vous le dis : il faut encore porter en soi un chaos, pour pouvoir mettre au monde une étoile dansante. Je vous le dis : vous portez encore un chaos en vous” F. Nietzsche     . A tant le nommer sans doute ce virus s’usera-t-il demain sans pour autant perdre son usure qui les jours passant ne cesse de gravir les barreaux de l’échelle des taux d‘intérêts économiques divers et variés. Affublé de son substantif « crise » comme la moule à son rocher, on comprend que telle une tique, il ne se détachera pas si... [Lire la suite]
vendredi 17 avril 2020

DANIEL BEVILACQUA, dit CHRISTOPHE....HOMMAGE

Toute une époque ...Mes 17 ans....Saloperie de Virus...Tristesse... Musique des Etoiles ...  .     .   .   .  
Posté par emmila à 03:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 16 avril 2020

HISTOIRE D'UNE MOUETTE ET DU CHAT QUI LUI APPRIT A VOLER - LUIS SEPULVEDA, HOMMAGE...

A Lorelei . Cette petite mouette, plombée sous une chape de mazout, sent bien que ses jours sont comptés. Son agonie est imminente. Elle tente, telle Icare, de s'approcher des rayons du soleil, là, très haut dans le ciel. Même cette chaleur ne fait pas fondre la masse noire, gluante qui s'accroche et l'empêche de respirer. C'est fichu ! « Les humains sont devenus fous », c'est exactement çà. Fous ! « la malédiction des mers, la peste noire » ont fait d'elle une victime….victime de la pollution.Hasard ou destinée, fatalité ou manque... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,