samedi 11 avril 2020

CORNEILLE A MARSEILLE...

Sur https://www.lejournaldepersonne.com/…/corneille-a-marseille/

samedi 11 avril 2020

LE SENS INNE...BEAUTE

Un coeur d'oiseau bat sous la plumeUn coeur d'oiseau bat frêle sous la plumeIl chante, brisé et brisantRamage grêle du soleilRoulant vers les grèves du couchantSeule j'aimeJ'aime comme on tisseToute la nuit j'aimeUn duvet de lumière sur les feuillesEclaire mon ouvrage de deuilJe ne vais guère viteMes doigts sont fatiguésDe jouer avec les cordes du métierMa vigueur ploieLe coton ne file pas droitDe ces trames empeséesDont je redresse le biais Je n'ai plus le teint fraisSauf à user de fardsInfiniment je tisseDieu sait qu'il est trop... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 10 avril 2020

LE PASSE, C'EST UN SECOND COEUR QUI BAT EN NOUS....

Le passé, c’est un second coeur qui bat en nous…on l’entend, dans nos chairs, rythmer à petits coups,sa cadence, pareille à l’autre coeur, -plus loin,l’espace est imprécis où ce coeur a sa place,mais on l’entend, comme un grand écho, néanmoins,alimenter le fond de l’être et sa surface.Il bat. Quand le silence en nous se fait plus fortcette pulsation mystérieuse est làqui continue… Et quand on rêve il bat encor,et quand on souffre il bat, et quand on aime il bat…Toujours ! C’est un prolongement de notre vie…Mais si vous recherchez,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 9 avril 2020

LE DEVOILEMENT ...Extrait

Et ainsi nous allons, chacun de nous,Séparés, méconnaissant ce poidsDe lumière, notre seule charge.Notre unique force.Et quand elle nous inonde, brusquement,Renvoyée par qui devient miroir, à son insu,Nous ne sommes plus que des oiseaux de nuit,Nous n'avons plus que le cri déchiréDe l'effraie qui s'arrache au rocher,Nous n'entendons plus que le raclement de terreurDe nos corps embourbés.Nous ne supportons pas la lumière,Nous ne supportons pas l'échoQui nous révèle notre propre clarté.Nous ne nous trompons pas, nous la connaissons... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 8 avril 2020

JOURNEE INTERNATIONALE DU PEUPLE GITAN

On dit qu'à une époque, lorsque la terre était encore mariée avec le ciel, les Roms étaient des oiseaux. Ils volaient entre la terre et le ciel et rien ne pouvait les arrêter. Ils trouvaient dans le ciel et sur la terre leur nourriture et ne manquaient de rien. Ils vivaient libres et heureux. Un jour, alors qu'ils volaient au-dessus de la terre, ils virent un magnifique palais qui brillait au soleil. Alors ils descendirent le voir. Ce palais était habité par de gros oiseaux : des poules, des dindes, des oies et des canards. Ces... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 5 avril 2020

HOSANNA IN EXCELSIS - JACQUES CULIOLI

.   Pà issi cori chi sunniavanu  Di pace è sponde calme  Cù le so speranze appese  A isse tozze assuliate,    Pà issi venti chi scatinavanu  E mente di l’umani  Di lé so idee armate  Par un’antru lindumani   Senti cum’eo pregu,  cum’eo pregu.     Hosanna, in excelsis     Oghje un’anima hà u fretu   Vedi un’anima hà u fretu    Pà isse vite accugliate  A e porte di u supranu   E Ie so quattru... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 5 avril 2020

TERRE...

Posté par emmila à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 5 avril 2020

NOUS, AMANTS AU BONHEUR NE CROYANT ....MARCEL MOREAU...HOMMAGE

Cette nuit là, j'ai gardé les yeux grand ouverts. Pour laisser passer la mort se retirant en moi. en un sens inverse pour laisser entrer la vie, ne venant que de toi. La mort me quittant, ta vie m'envahissant se sont sans doute croisées, dans mes yeux grand ouverts. Se sont-elles parlé? si oui. Comment savoir ce qu'elles se sont dit? Le pire serait que que la mort ait dit à ma vie " je reviendrai ". Mais le pire du pire serait que ta vie ait dit à ma mort " je repartirai ". Car alors, vraiment, je n'aurais plus qu'a m'en aller tout de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 5 avril 2020

TECTONIQUE DE LA FEMME...Extrait

Tu me caches quelque chose… Quelque chose de bien plus bas que la terre, une entrée dans tes pieds, une autre dans ta gorge. Tes pieds, ta gorge s’ouvrent, mais jamais par ces entrées qui mènent au flamenco… Quand bien même te couperais les pieds, te trancherais la gorge, ne trouverais ce chemin que ton dieu seul connaît… Tu me caches quelque chose… Quelque chose de bien plus bas que la mer… J’y enfonce mes genoux, mon poitrail et ma tête à la suite et tu m’as bâillonné pour que je ne crie pas… je voudrais te rejoindre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 5 avril 2020

MARCEL MOREAU...Extraits

Lorsque conditionnés à ne plus se poser de questions sur l'être, ils finissent par ne plus s'en poser que sur l'avoir. Quelque chose en eux de vital, d'essentiel, d'incommensurable, s'est prématurément clos, fermé à l'aventure, est tombé en déshérence. L'homme alors, si ingambe soit-il, porte en lui son poids de mort, jusque dans son espérance de survie. On dirait un atlante soutenant sa propre charge de divorces d'avec lui-même, d'intégrité perdue, de névrose annoncée. Mais c'est trop pour cette charge-là, et il n'a même plus la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,