vendredi 22 juin 2018

ARTHUR HAULOT...Extrait

Tu ne sais pas cela fait mal au sang qui brûle le visage cela fait mal au cœur qui tourne sur lui-même cela fait mal aux yeux cela fait mal à l'âme Tu ne sais pas combien c'est dur et douloureux d'avoir treize ans et de s'aimer et d'être odieux. Alors tu pars tu fais des rêves tu te construis un fort au bord de l'océan tu guettes les bateaux qui vont passer au large lancés à l'abordage de féroces pirates et tu emmènes pour toi seul la grande dame ou la servante ou la princesse noire ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

jeudi 21 juin 2018

JOEL GRENIER ...Extrait

Tu verras! J'ai accroché le trousseau à la vieille ferrure du petit mur en pierres. Le vent, à ta venue, saura les faire tinter.La petite, c'est pour les rêves, quand ils demandent à sortir pour dire leurs besoins. Ne referme pas la porte : ils ne pourraient plus rentrer!L'autre, la plus rouillée, c'est celle de la remise où j'entasse mes habitudes au lieu de les jeter. Ne va pas trop y voir, ça sent le renfermé.La troisième, malheur! c'est si tu ne restes pas. C'est celle de tous les champs où plus rien ne pousse, où le silence... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 21 juin 2018

SA SAINTETE IMPERIALE

Quel courage, quelle grandeur d'âme, que d'humilier un ado quand on profite honteusement de son statut d'homme d'État vivant aux crochets des français, parce qu'un ado vous manque de respect. Comble de la perversion, partager cette humiliation sur les réseaux (a)sociaux parce que votre amour propre a été touché! Alors j'entends de-ci de-là certain(e)s s'insurger en hurlant que c'est bien fait pour sa gueule à ce sale môme, manquer de respect au Président quelle infamie!À quoi j'ai envie de répondre mais où avez-vous qu'elle était... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 21 juin 2018

GIULIO ENRICO PISANI

Je me souviens de cette vieille fermière suisse à laquelle je demandai – morveux immigré de 8 ans voulant se faire un peu d'argent de poche – si je pouvais lui faire des courses et qui me demanda, méfiante: "À qui appartiens tu ?" (comprenez «De qui es tu l'enfant, quel est ton pays, ta famille, ta caste, ton clan...). Innocent, ignorant, mais fier comme un coquelet, je me dressai sur mes ergots et répondis : «À personne! Je ne suis pas un esclave.» Et elle de me remettre vertement en place : "Va-t-en alors, petit effronté!" Eh... [Lire la suite]
jeudi 21 juin 2018

ANDRE VELTER...Extrait

 Pourtant, cendres laissées au vent ou sépultures de sable, il est d'ultimes séjours qui s'effacent, entretiennent le mystère, ouvrent d'infinis espaces aux détectives érudits. Et il en est aussi qui gardent leur secret sous les fleurs. .   ANDRE VELTER( cf. préface aux Quatrains d' Omar Khayam : " Rubayat " ) .   Oeuvre Antonio José Garcia
Posté par emmila à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 21 juin 2018

JOURNAL DES ARBRES

Prends-moi dans tes bras comme si nous étions le sentiment des vierges tout en haut de cette colline du pardon. Où nous allions dans la vérité simple de l’amour consenti. Le dos contre l’arbre, échangeons un baiser dans cette langue native. Je comprends ton dialecte de femme. L’attente est subtile. Il ne faut rien brusquer. Si tu le veux, je vais explorer la nuance et les creux. Si tu le désires je serai ce jeune homme florentin avec la timidité de celui qui débute dans cette grande maison moirée du sentiment et des aveux. Et si... [Lire la suite]

jeudi 21 juin 2018

AFTER LONG SILENCE

 De nos querelles avec les autres nous faisons de la rhétorique. De nos querelles avec nous mêmes, de la poésie.    ...    Parler, après un long silence : c'est dans l'ordre,   Morts ou enfuis tous nos autres amours,   Et tirés les rideaux sur la nuit hostile   Et voilée de ses franges la lampe hostile,   Qu'ainsi nous dissertions, à n'en plus finir,   Sur ces thèmes suprêmes, l'Art, le Chant.   La décrépitude du corps est... [Lire la suite]
lundi 18 juin 2018

PALOMA MATTA...HOMMAGE

Qui se souvient de Paloma Matta , cette actrice ravissante, pleine de talent, des années 60-70, qui fut l'héroïne de "Belle et Sébastien ", dans le rôle d'Angelina, surnommée " la petite fiancée des Français " ( à tout juste vingt ans en 1965 )...et de bien d'autres téléfilms . Épouse de l'acteur François Chaumette, elle est décédée au mois de Septembre 2017 à l'âge de 72 ans, sans qu'on le sache. Hommage à une actrice talentueuse, qui préféra abandonner une carrière cinématographique prometteuse afin de devenir sage-femme... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 17 juin 2018

CHRISTIAN BOBIN...Extrait

Toujours ramener la vie à sa base, à ses nécessités premières : la faim, la soif, la poésie, l’attention au monde et aux gens. Il est possible que le monde moderne soit une sorte d’entreprise anonyme de destruction de nos forces vitales – sous le prétexte de les exalter. Il détruit notre capacité à être attentif, rêveur, lent, amoureux, notre capacité à faire des gestes gratuits, des gestes que nous ne comprenons pas. Il est possible que ce monde moderne, que nous avons fait surgir et qui nous échappe de plus en plus, soit une sorte... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 15 juin 2018

UNE VIE BOULEVERSEE...Extrait

Je voudrais n'écrireque des mots insérésdans un grand silence Comme cette estampeavec une branche fleuriedans un angle inférieur Quelques coups de pinceauxdélicatset tout autourun grand espace Non pas un videdisons plutôtun espace inspiré Si j'écris un jouret qu'écrirai-je au justeje voudrais tracer ainsiquelques mots au pinceausur un grand fond de silence   .     ETTY HILLESUM     .        
Posté par emmila à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,