vendredi 27 mars 2020

LETTRE D'ITALIE

  Francesca Melandri, écrivaine italienne, a envoyé cette lettre... comme une bouteille à la mer.   Lettre d'Italie, Il est 00h28 à Brescia. « Je vous écris d’Italie, je vous écris donc depuis votre futur. Nous sommes maintenant là où vous serez dans quelques jours. Les courbes de l’épidémie nous montrent embrassés en une danse parallèle dans laquelle nous nous trouvons quelques pas devant vous sur la ligne du temps, tout comme Wuhan l’était par rapport à nous il y a quelques semaines. Nous... [Lire la suite]

vendredi 27 mars 2020

PAIX...

"Paix à celui qui hurle parce qu'il voit clairPaix à nos esprits malades, à nos coeurs éclatésPaix à nos membres fatigués, déchirésPaix à nos générations dégénéréesPaix aux grandes confusions de la misèrePaix à celui qui chercheEn se frappant la tête contre des murs en bétonPaix au courroux de l'homme qui a faimPaix à la haine, à la rage des opprimésPaix à celui qui travaille de ses mainsPaix à cette natureQui nous a toujours donné le meilleur d'elle-mêmeEt dont chaque homme quel qu'il soit a besoinPaix à nos ventres —Grands... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 26 mars 2020

SOLAIRE...Extraits

Un jour je suis entrée dans la maison de ton nom, c’était l’exact de ce que j’attendais. J’y suis restée et plus jamais je n’ai eu froid et plus jamais je n’ai eu peur. Qu’on ne me parle pas de cage, il s’agit là de la plus haute, de la plus absolue des libertés. ...  Des traces de mots sur la neige de papier. Un chant d’alouette dans la gorge. Des miettes de paix sur le fracas des hommes. L’eau, le sel, le pain. Et même si le fer-blanc du jour fait muraille, même si la terre crevasse, même si les mains rident comme... [Lire la suite]
jeudi 26 mars 2020

LETTRE OUVERTE DU DOCTEUR BERNARD GIRAL

  "On ne se moque pas des soldats, on ne se moque pas des morts !" "Ave Cesar morituri te salutant "   .   Cinq médecins morts en trois jours mais combien d'infirmières, d'aides-soignantes, de membres des services à la personne ? Combien tombés au champ d'honneur ? Avant de tomber à mon tour, je voulais tant qu'il est temps, vous rappeler mesdames messieurs les Hâbleurs du 20 heures radio télévisé, qu'en temps de guerre comme en temps de paix : on ne se moque pas des soldats, on ne se moque pas des morts ! On... [Lire la suite]
jeudi 26 mars 2020

LES MAINS D'UNE FEMME...

Les mains d’une femmeSur une épauleSur votre angoisse C’est Depuis le berceauJusqu’au tombeau Un remède puissantInfaillibleEt beau     .     FREDERIC LE DAIN     .            
Posté par emmila à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 26 mars 2020

BENOIT CONORT...Extrait

Le coeur ressemble aux jardins que j'aime, tout encombré de broussailles, d'orties, fleurs sauvages, roseaux droits dressés. Parfois, derrière quelque pierre brute, une terre cultivée comme un jardin secret, fragile, assailli de verdure. Puis cela disparaît. Les racines lasses, renoncent à creuser le lent terreau du temps. S'il est une clarté, ce n'est qu'à la manière d'une sentinelle toute pétrie de nuit, toujours sur le qui-vive   .     BENOIT CONORT     .         Oeuvre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 25 mars 2020

AHMED BEN DHIAB...EXTRAIT

Ivre rêvant des roses de Saadi Ivre de l’essence des rêves en paradis retrouvé l’invisible chant de la rose dénude l’aurore parfume nos silences   .     AHMED BEN DHIAB     .   Oeuvre Catherine Reineke - Manry https://catherinereineke.blogspot.com/
mardi 24 mars 2020

VOYAGER BARBELÉS AUX LEVRES

Comme un ouragan emportant tous les seuils faim et armes gouvernent l’instantBarbarie et bombes développent déserts de décombres S’accaparer de l’essentiel au rythme de la dernière hâteLe pan de terre se dérobe sous souliers sans boussoleFuir vérités qui somment intégrales soumissionsÉchapper aux permissions du doutequand la vie défend l’émasculation de toute survivance Devenir désormais monstre sans identitéqui sait comment se divertit l’absurde Voyager barbelés aux lèvrespour tenter traverser frontières d’autres langages Quel... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mardi 24 mars 2020

QUI MARCHE DANS LE SILENCE DES SIECLES INVENTES ?

Aubes d’espaces orientent la fenêtre inattendueOn saigne les parchemins des signes à décrypterLes yeux futurs décoderont syllabesombresvertigeset le grain de blé aiguillera la main et ses visionsDes papyrus s’envolent mille siècles d’incertitudes Que de sang a embrumé la clairvoyance de l’invisible !Les firmaments craquellent sur le rivagela mer errante lève la braiseet les portes s’ouvrent La vie entre par toutes les fenêtresCortèges de manants maquillent le jour d’arc-en-cielEscadrons d’abeilles embrasent la dernière luminationQui... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,