vendredi 24 février 2017

GENÈSE DE MES MAINS

Je voudrais t’offrir un collier d’escarboucles : quelques gouttes d’aiguail sur un fil de la vierge ; une rose trémière au jardin des douceurs ; des glèbes déchaumées sans foison de poussière. Je voudrais extirper notre ciel du néant, sauver de désaveu le fruit ouvert violine dans l’ombre du figuier – brève beauté, à jamais décisive – en dehors des mirements pudibonds et tartuffes. Tu sais d’un goût très sûr que, floraison tardive, la reinette d’Amboulne est succulente variété de garde ; pomme monde, haut parfum sur claie de bois.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

vendredi 24 février 2017

YEHUDI MENUHIN

A toi, que je ne connais pas et ne puis connaître, A toi, à qui je suis lié par l'amour, la crainte, la foi, l'espérance, A toi, l'unique et la multitude… j'adresse cette prière : Conduis-moi vers le meilleur de moi-même Aide-moi à devenir une personne à qui la plupart des choses, des créatures et des plantes vivantes accordent leur confiance ; Fais que je respecte toujours le mystère et le caractère de chaque forme de vie, à la fois dans son unicité et dans sa pluralité, car la vie engendre la vie Aide-moi à ne jamais renoncer à... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 24 février 2017

LA LUMIERE DU MONDE ...Extrait

Jamais le monde n’a été aussi fort. Le terrorisme tel qu’on le connaît historiquement ne réussit qu’à renforcer le système qu’il prétend attaquer, bien que certains de ses membres aient pu avoir des têtes d’anges. Jamais la négation de l’âme n’a été aussi forte et tranquille. L’esprit n’est plus même nié, c’est plus sournois qu’une négation. Nous sommes comme des prisonniers dont le corps seul aurait le droit de sortir. L’âme va rester vingt-quatre heures sur vingt- quatre en prison : le reste, le clinquant, c’est seulement cela qui... [Lire la suite]
vendredi 24 février 2017

MARC CHAGALL...Extrait

Seul est mien Le pays qui se trouve dans mon âme J'y entre sans passeport Comme chez moi Il voit ma tristesse Et ma solitude Il m'endort Et me couvre d'une pierre parfumée ... Je marche sur un pont céleste Les années transparentes comme les nuages, flottent autour de moi. Je suis seulement un vêtement clair sans corps Je vois une danse de bras et de jambes J'entends l'écho des siècles et des millénaires Comme quelqu'un qui m'embrasse Il me parle de la vie vécue ... Je peins comme endormi en rêve Quand la forêt se charge des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 24 février 2017

JUSQU'OU MEURT UN POINT D'ORGUE ? ...Extrait

Il suffit qu'un matin un brin d'herbe se mette à frémir qu'une rose s'émeuve de ses plis qu'un tournesol de nuit rayonne pour personne pour qu'on ne sache plus si le temps est un arc-en-ciel entre deux rives ou une harpe entre nos doigts   .   GILLES BAUDRY   .      
Posté par emmila à 14:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 24 février 2017

PENDANT QU'IL EST ENCORE TEMPS, MA ROSE / HENÜZ VAKIT VARKEN, GÜLÜM

Pendant qu’il est encore temps, avant que Paris ne soit brûlé et détruit, pendant qu’il est encore temps ma rose, Pendant que mon coeur est encore sur sa branche. Me voici, par une de ces nuits de mai, t’appuyant contre un mur du quai Voltaire, il me faut t’embrasser sur la bouche. Et puis, tournant vers Notre-Dame nos visages, il nous faut contempler la rosace. Soudain tu devras te serrer contre moi ma rose, de peur, de surprise, de joie, et tu devras pleurer silencieusement. Les étoiles bruineront, très fines, se mêlant aux lignes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 23 février 2017

UTOPIE

Juste un instant se prendre Pour la France écouter ce que racontent mes prétendants L’un dit Au pain sec, je vais Te remettre au pas, ma jolie, au pas des bottes et pas question De tricher sur le montant des commissions, Le deuxième, bien pommadé, réunit ses copains Pour qu’ils me prennent à trois, quel courage, La troisième déclare qu’elle chassera tous mes amis Et qu’on restera seules à la maison à haïr le reste du monde Le quatrième, envoyé par mon ex-mari, me promet comme lui De belles choses qu’il n’a pas l’intention de faire, Et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 22 février 2017

L'EMERAUDE PROMISE

On naît à chaque seconde de l’enfant que nous avons été, du miracle du temps qui ne nous efface, du chant qui s’ouvre comme une écluse délivrée, des eaux descendues d’une vieille mémoire, des mots enfin possible pour nommer le sens de ce que nous croyions dérives et qui n’avait en somme que la forme du chemin. Car il y a une parole pour chaque chose de ce monde, pour chaque acte de nos corps au milieu des fleurs qui poussent et des arbres qui tombent. On naît à chaque heure parce que la mort ne sera jamais que l’affaire des vivants... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
mardi 21 février 2017

ELGAR CELLO CONCERTO, JACQUELINE DU PRE

Posté par emmila à 23:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 21 février 2017

JORGE LUIS BORGES...Extrait

"Après quelque temps, Tu apprendras la différence entre tendre la main et secourir une âme. Et tu apprendras que aimer ne signifie pas s’appuyer, et que compagnie ne signifie pas toujours sécurité. Tu commenceras à apprendre que les baisers ne sont pas des contrats, ni des cadeaux, ni des promesses… Tu commenceras à accepter tes échecs la tête haute, comme un adulte, et non avec la tristesse d’un enfant. Et tu apprendras à construire aujourd’hui tes chemins, parce que le terrain de demain est incertain, et ne garantit pas la... [Lire la suite]