dimanche 28 septembre 2008

YO NO SOY YO

« Yo no soy yo.Soy esteque va a mi lado sin yo verloque a veces voy a very que a veces olvido. El que calla sereno cuando habloel que perdona dulce cuando odioel que pasea por donde no estoyel que quedará en pie cuando yo muera » . JUAN RAMON JIMENEZ .
Posté par emmila à 19:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 28 septembre 2008

RAPPORTS ENTRE L'HOMME ET LES ANIMAUX

  Docteur Albert Schweitzer   .   Quelle est la position du Respect de la vie dans les rapports entre l'homme et les bêtes ? Chaque fois que je déteriore une vie quelconque, il faut que je me pose clairement la question de savoir si cela est nécessaire. Jamais je ne devrais m'autoriser à aller au-delà de ce qui est indispensable, même dans les cas apparemment insignifiants. Le cultivateur qui a fauché des milliers de fleurs sur son pré, pour nourrir ses vaches doit éviter d'arracher machinalement, en rentrant chez... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 27 septembre 2008

LA POESIE NUE...Extrait

PREMIER FRAGMENT     “Les dieux n’ont pas eu d’autre substance que celle que j’ai moi-même”. J’ai, comme eux, la substance de tout ce qui a été vécu et de tout ce qui reste à vivre. Je ne suis pas seulement un présent, mais une fugue torrentielle, de bout en bout. Et ce que je vois, de part et d’autre, dans cette fugue (avec des roses, des ailes brisées, de l’ombre et de la lumière) n’appartient qu’à moi, souvenir et désirs bien à moi, pressentiment, oubli. Qui sait mieux que moi, qui, quel homme ou quel dieu peut, a... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 27 septembre 2008

EVA YERBABUENA

Flamenco_Eva_Yerbabuena_Siguiriya
Posté par emmila à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 27 septembre 2008

PACO DE LUCIA,DUQUENDE....

Paco De Lucia - Cositas Buenas - live
Posté par emmila à 18:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 27 septembre 2008

POEMES FRANCAIS...Extrait

Qui te dit que tout disparaisse ? De l'oiseau que tu blesses, Qui sait s'il ne reste le vol ? Et peut-être les fleurs des caresses Survivent à nous, de leur sol. Ce n'est pas le geste qui dure, Mais il nous revêt de l'armure D'or, des flancs aux genoux, Et tant la bataille fut pure, Un ange la porte après nous. . RAINER  MARIA   RILKE . JOAN  MIRO
Posté par emmila à 15:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 25 septembre 2008

DES SONGES HEUREUX POUR ENSEMENCER LA TERRE

Sachez que la Création ne nous appartient pas, mais que nous sommes ses enfants.Gardez-vous de toute arrogance car les arbres et toutes les créatures sont également enfants de la Création.Vivez avec légèreté sans jamais outrager l’eau, le souffle ou la lumière.Et si vous prélevez de la vie pour votre vie, ayez de la gratitude.Lorsque vous immolez un animal, sachez que c’est la vie qui se donne à la vie et que rien ne soit dilapidé de ce don.Sachez établir la mesure de toute chose.Ne faites point de bruit inutile, ne tuez pas sans... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 25 septembre 2008

RETOUR A LA TERRE-MERE

"Regardez notre terre : les arbres y ont été nombreux du temps de nos ancêtres. Nos anciens savent que notre terre n'a pas toujours été ce demi-désert avec des arbres dispersés et condamnés à mourir. La mort des arbres est comme un cri de douleur que la terre mère lance aux êtres humains. La souffrance de la terre est la souffrance de toutes les autres créatures. Lorsque la faim, le manque de nourriture nous afflige, c'est toujours la souffrance de la terre mère qui nous traverse. Car nous ne sommes pas séparés de la terre, nous... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 25 septembre 2008

MEMOIRES DE CIELS ET DE VENTS...Extrait

BrillantineSavez-vous qui est Brillantine ? Non, ce n'est pas le nom d'une jeune fille, ni celui d'une fleur, ni celui d'un papillon, ni celui d'un gel pour les cheveux, ni celui d'un personnage de télévision. C'est le nom d'une jeune luciole heureuse d'être lumineuse dans la totale obscurité de la forêt et de la nuit. Elle n'avait jamais vu les étoiles ni la lune ni les autres astres non plus. Une luciole adulte l'invita, par nuit claire, à monter plus haut que les arbres pour découvrir d'autres horizons et l'étendue du ciel.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 25 septembre 2008

JEAN JOUBERT

Pourquoi toujours aller vers l'eau ;La rose, la colombe ? Dans l'ombre court la rivièreL'eau vierge, la jeune fille,Et sa ceinture est nouée,Ses cheveux sont nouésAvec des liens de fer.Elle voudrait sourire, elle voudrait jeter les liens de fer,Mais l'ombre est là, de très vieux arbres Que semèrent jadis des dieux rusés. Pourquoi aller toujours vers la rivière ?Pour lui parler de l'ombre,Pour lui parler des arbres et des dieux,Pour supplier qu'elle sorte de l'ombre,Qu'elle dénoue sa chevelureAfin d'être toute rivière sans entraves... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,