dimanche 17 juin 2007

TERRE DE MAGIE

Ne restent ni vengeance, ni querelle Entre le gardien des jours et moi Chacun s'en est allé Entourant son histoire d'une clôture de nuages Chacun a reconnu ses frontières Ma terre demeure terre de magie J'illusionne l'air Je blesse la face de l'eau Et m'échappe d'une bouteille à la mer                                 ADONIS              ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 01:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 17 juin 2007

PAROLE RECUEILLIE............SUR L'AMOUR

 .....Le malaise de notre civilisation, ce n'est pas l'absence de l'amour, c'est la banalisation de la sexualité. L'acte sexuel, l'acte d'amour, fait partie de l'immensité d'un rapport entre deux corps, c'est l'apogée d'un grand voyage à deux à l'intérieur du secret de la chair, c'est pourquoi banaliser le rapport sexuel, c'est le couper de toute une culture, de toute civilisation du corps, c'est voir l'acte sexuel comme un but en soi alors qu'il fait partie d'un tout....Je ne peux pas voir le charnel en dehors du spirituel. On... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 16 juin 2007

NOCHE OSCURA

Noche Oscura (Candiones del Alma) En una noche oscura,con ansias en amores inflamada,! oh dichosa ventura!Sali sin ser notada.Estando ya mi casa sosegadaa oscuras y segurapor la secreta escala, disfrazada,Ioh dichosa ventura!,A oscuras y en celada,Estando ya mi casa sosegada.En la noche dichosa,En secreto, que nadie me veiaNi yo miraba cosa,Sin otra luz y guiaSino la que en el corazón ardia.Aquésta me guiabaMás cierto que la luz del mediodiaa donde me esperabaquien yo bien ma sabia,en parte donde nadie parecia.I Oh noche que... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 16 juin 2007

NUIT OBSCURE

NUIT OBSCUREDans une nuit obscurepar un désir d'amour tout embraséeô joyeuse aventuresortis sans me montrerquand ma maison fut enfin apaiséeDans l'obscur et très sûrepar la secrète échelle, déguiséeô joyeuse aventure,dans l'obscur, et cachéequand ma maison fut enfin apaiséeDans cette nuit de joiesecrètement, nul ne me voyaitmes yeux ne voyaient rien qui soitj'allais sans autre lumièreQue celle en mon coeur qui brûlaitEt elle me guidaitplus sûre que la lumière de midiau lieu où m'attendait...moi, je savais bien qui,en un... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 15 juin 2007

EL CANTO DE LA MIEL

La miel es la palabra de Cristo,el oro derretido de su amor.El más allá del néctar,la momia de la luz del paraíso. La colmena es una estrella casta,pozo de ámbar que alimenta el ritmode las abejas. Seno de los campostembloroso de aromas y zumbidos. La miel es la epopeya del amor,la materialidad de lo infinito.Alma y sangre doliente de las florescondensada a través de otro espíritu. (Así la miel del hombre es la poesíaque mana de su pecho dolorido,de un panal con la cera del recuerdoformado por la abeja de lo íntimo) La miel es la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 15 juin 2007

LE CANTIQUE AU MIEL

Le miel est la parole du christ L’or fondu de son amour, L’au-delà du nectar, La momie de la lumière du paradis.     La ruche est une chaste étoile, Un puit d’ambre alimenté au rythme des abeilles, Le sein des campagnes, tremblant d’arômes et de bourdonnements…     Le miel est l’épopée de l’amour, La matérialité de l’infini, L’âme et le sang plaintif des fleurs Condensés à travers un autre esprit.     Et le miel de l’homme est la poésie Qui coule de son cœur endolori, Rayon dont la cire... [Lire la suite]

mardi 12 juin 2007

MUSIQUE DE LA PATRIE

  Plainte mauresquequi longe obscurément la double éternitéDu ciel gigantesque et des arènes fauvesPortée dans l'effroi par d'héroïques cimeterresVers les limpides pâturages d'AndalousiePlainte qui se déchire comme un feu de joie à travers les broussailles du tempsQui se glisse dans les sièclesEt brûle les guitares en des flambées de chansons des ruesJusqu'à la geste miraculeuse des IndesLorsque les Castillans pilleurs de mondesRavissaient des patries de l'aube jusqu'au couchant.Echevelée par la pampaDevenue guitare... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 12 juin 2007

INTEGRACIONES

INTEGRACIONES Después de todo te amaré Como si fuera siempre antes Como si de tanto esperar Sin que te viera ni llegaras Estuvieras eternamente Respirando cerca de mí. Cerca de mí con tus costumbres Con tu color y tu guitarra Como están juntos los países En las lecciones escolares Y dos comarcas se confunden Y hay un río cerca de un río Y dos volcanes crecen juntos. Cerca de ti es cerca de mí Y lejos de todo es tu ausencia Y es color de arcilla la luna En la noche del terremoto Cuando en el terror de la tierra Se... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 10 juin 2007

FUSION

Après tout je t’aimerai Comme si c’était toujours avant Comme si à force d’attendre Sans te voir sans que tu viennesTu étais éternellement En train de respirer près de moi. Près de moi avec tes habitudes Avec ta couleur et ta guitare Comme sont ensemble les pays Dans les leçons de l’école Et deux contrées se confondent Et il y a un fleuve près d’un fleuveEt deux volcans s’élèvent ensemble. Près de toi c’est près de moi Et loin de tout est ton absence Et la lune est couleur d’argile Dans la nuit du tremblement Quand dans la terreur de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 9 juin 2007

EVARISTO CARRIEGO

           Que ce poème demandé     Aille vers toi, comme venu     D'un souvenir versé     A une terre d'oubli...     Pour te souffler à l'oreille     Son agonie la plus secrète,     Lorsqu'en tes nuits, agitée     Par tes souvenirs, peut-être     Tu liras, une fois au moins,     Les strophes du poète.     Moi ?...Je vis dans la passion     De ce... [Lire la suite]