lundi 15 octobre 2007

PARABASE

                                                                                   ..Un pas dans le dessein et tout l'espace est franchi il  n'y a plus d'espace il y a seulement le chemin que tu graves et il faut aller dans cette périphrase calligraphe... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 10 octobre 2007

VOUS AVEZ DIT ABORIGENES...?!!!

Du 15 au 26 mars 2000, les jeux du Commonwealth étaient présentés à Melbourne. Inaugurés par la Reine Élizabeth II, ces jeux ont été une occasion en or pour les Aborigènes d’affirmer leur présence pour une plus grande reconnaissance de leurs droits bafoués depuis l’arrivée des Britanniques en 1788. Une flamme symbolique s’est embrasée sur le campement des manifestants baptisé « le camp de la Souveraineté » par les premiers habitants de ce continent. Rebaptisé « Stolenwealth » par les Aborigènes, ce rassemblement de 53 pays membres... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 5 octobre 2007

EL ROMANCERO GITANO...

      EXTRAITS DE LA CONFERENCE DE FEDERICO GARCIA LORCA SUR LE ROMANCERO GITANO............ J’ai choisi de vous lire avec de brefs commentaires le Romancero gitano non seulement parce qu’il est mon œuvre la plus populaire mais surtout parce qu’elle est, à ce jour, celle qui indiscutablement a le plus d’unité et où mon visage poétique apparaît pour la première fois avec une personnalité propre, vierge de tout contact avec un autre poète et définitivement dessiné........ (...) Le Livre, dans sa globalité, bien... [Lire la suite]
mardi 2 octobre 2007

A UNA ROSA

  A UNA ROSA                     ¡Con qué artificio tan divino sales de esa camisa de esmeralda fina, oh rosa celestial alejandrina, coronada de granos orientales! Ya en rubíes te enciendes, ya en corales, ya tu color a púrpura se inclina sentada en esa basa peregrina que forman cinco puntas desiguales. Bien haya tu divino autor, pues mueves a su contemplación el pensamiento, a aun a pensar en nuestros años breves. Así la verde edad se... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 1 octobre 2007

L'ENERGIE HUMAINE...

...Depuis un siècle nous avons subi, sans trop nous en rendre compte, une remarquable transformation dans l'ordre intellectuel. Découvrir, savoir, avaient toujours été une tendance profonde de notre nature. Ne la reconnaissons - nous pas déjà dans l'Homme des cavernes? Mais ce n'est qu'hier que ce besoin essentiel de connaître s'est explicité et mué en une fonction vitale autonome, primant dans nos existences la préoccupation du manger et du boire. Eh bien, si je ne me trompe, ce phénomène d'individualisation de nos fonctions... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 1 octobre 2007

PIERRE TEILHARD DE CHARDIN...Esquisse d'un Univers personnel

L'attraction mutuelle des sexes est un fait si fondamental que toute explication (biologique, philosophique ou religieuse) du Monde qui n'aboutirait pas à lui trouver dans son édifice une place essentielle par construction est virtuellement condamnée. Fixer une pareille place à la sexualité est particulièrement aisé dans un système cosmique bâti sur l'union. Mais encore faut-il la définir clairement, dans l'avenir comme dans le passé. Quels sont donc exactement le sens et l'essence de l'amour-passion dans un Univers à étoffe... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 1 octobre 2007

L'ESPRIT DE LA TERRE...

...L'Amour est la plus universelle, la plus formidable, et la plus mystérieuse des énergies cosmiques. A la suite de tâtonnements séculaires, les institutions sociales l'ont extérieurement endigué et canalisé. Utilisant cette situation, les moralistes ont cherché à le réglementer, - sans dépasser, du reste, dans leurs constructions, le niveau d'un empirisme élémentaire- où traînent les influences de conceptions périmées sur la Matière, et la trace d'anciens tabous. Socialement, on feint de l'ignorer dans la science, dans les affaires,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 24 septembre 2007

JE REVIENS...

Je reviens à toi, mer, au goût fort Du sel que le vent apporte à ma bouche, A ta clarté, à cette chance Qui me fut donnée d'oublier la mort Tout en sachant combien la vie est courte. A toi je reviens, mer, corps allongé A ton pouvoir de paix et de tempête, A ta clameur de dieu enchainé, De terre féminine entouré, Prisonnier de sa propre liberté. Je reviens à toi mer, comme qui sait De ta leçon tirer profit. Et avant que cette vie ne s'achève, De toute l'eau qui tient sur la terre En volonté transformée, la poitrine... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 24 septembre 2007

SI JE ......

Si je meurs un matin,ouvre la fenêtre doucementet regarde avec passion ce jour que je n'aurai plus.Ne me pleure pas. Je ne serai pas triste.Avoir eu la nuit est plus que je ne le méritecar je ne connais même pas celle d'où je viens.Laisse entrer un peu d'air dans la maisonet un morceau de ciel,le seul que je connaisse.Peut-être qu'un oiseau me prendra sous son aile.Ne pas savoir volerfut toujours ma loi.Ne cherche pas mon haleine sur le miroir.Ne chuchote pas mon nom, je ne viendrai paset du mystère, rien, je ne te soufflerai.Dis... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 24 septembre 2007

JACQUES SALOME

À l'écoute de ta vie, j'ai cueilli des étoiles j'ai effacé des doutes, j'ai approché de nouvelles certitudes et dans la profondeur de ta lumière ,j'ai enfoui tourments et lassitudes. À l'écoute de ma vie, j'ai entrevue des miracles, j'ai vécu mille printemps, j'ai ouvert des possibles, et dans ce puits de trésors insoupçonnés j'ai rassemblé la mémoire éparse de mon histoire. À l'écoute de ta vie, j'ai rencontré des rires, j'ai trouvé derrière les peurs, des désirs étonnés, j'ai agrandi le temps et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]