dimanche 23 octobre 2022

LIBERTE GRANDE...Extrait

  Il faut si peu pour vivre ici. De ce balcon où penche la montagne à l'heure où le soleil est plus jaune, il ne reste plus à choisir qu'à droite, la banquette ou l'herbe noircit sous les châtaigniers, à gauche la Viadène au loin déjà toute bleue A mi-pente, la journée respire. De cette galerie ample et couverte où glisse la route de gravier rose au-dessus du Causse gris-perdrix, on voit mûrir très bas les ombres longues dans la lumière couleur de prune. Tout commande de faire halte à ce... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

samedi 22 octobre 2022

LES CHANTS DE MALDOROR - CHANT 1er

« Oui, je sens que mon âme est cadenassée dans le verrou de mon corps, et qu'elle ne peut se dégager, pour fuir loin des rivages que frappe la mer humaine, et n'être plus témoin du spectacle de la meute livide des malheurs, poursuivant sans relâche, à travers les fondrières et les gouffres de l'abattement immense, les isards humains. Mais, je ne me plaindrai pas. J'ai reçu la vie comme une blessure, et j'ai défendu au suicide d'en guérir la cicatrice. Je veux que le Créateur en contemple, à chaque heure de son éternité, la crevasse... [Lire la suite]
jeudi 20 octobre 2022

ELISA KA...Extrait

Elle portait un collier en perles de chagrin Aussi lourd à son cou qu'une chaîne d'airain Elle n'avait pas de clé pour se désenclaver Ses larmes ont trop coulé et sa peau a rouillé À force d'invoquer le dieu des oubliés Elle s'est retrouvée seule au bout de son exil Avec l'espoir de voir un soleil irradié La guider de ses feux jusqu'au coeur de son île . . . . . . . © ELISA KA . . . .
Posté par emmila à 17:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 4 août 2022

RETOUR AU FOYER

Aux artisans du premier Festival mondial des arts nègres Léopold Sédar SenghorAlioune Diop . . . Cinq siècles de voyages et d’enrichissement  de mort et de résurrection . Cinq siècles pour veiller aux croisées du monde  à toutes les gestations de l’univers. Homme du Saint-Esprit,  j’ai, dans tous les dialectes, prié les dieux lares des continents sans jamais oublier d’avoir été grand prêtre dans le temps messager de la bonne nouvelle tisserand qui liait le ciel et la... [Lire la suite]
mardi 2 août 2022

OCEANIQUE

Qu'emportent les hirondelles  les martinets au vol  désuni de l'essaim   bravant  la grande traversée des mers caniculaires    les touffeurs  et les plumes de chaleur d'une  saison en enfer  ?   La brise fraîche      le doux zéphyr    qui halètent   et ne sont plus  L'azur  sans nuage  L'aube  exsangue  Les fumets d'un été qui s'embrase Le vacarme  et   le tumulte incessants  ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 2 août 2022

POEMES D'AFRIQUE NOIRE

En hommage à L. S. Senghor . . Lui, attentif à l’étendard ocellé d’une aile, à la fontaine d’un palmier. Elle, l’Égyptienne, la Sulamite, lune rouge sur l’île noire. La mer monte, flaire déjà sa couche solennelle, lèche ses orteils d’herbe, la recouvre tout entière, ruisselant comme un vin violet. Houle, bientôt l’emporteront de plus profondes vagues, de plus sombres, somptueuses. Demeurera son désir précieux, ton miroir. . Nue, noire, si tu te couches sous l’aile rouge du crépuscule... [Lire la suite]

lundi 1 août 2022

SIMONE...Extrait

    Simone, il y a un grand mystère Dans la forêt de tes cheveux. . Tu sens le foin, tu sens la pierre Où des bêtes se sont posées ; Tu sens le cuir, tu sens le blé, Quand il vient d’être vanné ; Tu sens le bois, tu sens le pain Qu’on apporte le matin ; Tu sens les fleurs qui ont poussé Le long d’un mur abandonné ; Tu sens la ronce, tu sens le lierre Qui a été lavé par la pluie ; Tu sens le jonc et la fougère Qu’on fauche à la tombée de la nuit ; Tu sens le houx,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 27 juillet 2022

MICHEL LUCARELLI...Extrait

  Nous donnerions à l'arbre l'oiseau dont il a toujours rêvé Au fleuve la source où s'accordent image et clarté et cela suffirait au poème des jours à nos mains qui se croisent dans les lignes de vie . . . . MICHEL LUCARELLI . . . . .
Posté par emmila à 13:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 23 juillet 2022

GEORGES PERROS...Extrait

Mon cœur bredouille en ma poitrine Comme une vieille horloge. Où est Le clair tic-tac sonnant matines Des premiers échos ? De ton lait O tendresse ma très humaine, Allons, me suis-je assez gavé ? Sans doute est-il temps que je freine Ma vorace perversité. Car il est mauvais de s’étendre Sur ton corps au sable mouvant, Belle existence, cher néant. Tu n’auras de moi que la cendre. Hélas, comme note saigneux, J’aurais voulu te donner mieux   .  .   .  GEORGES PERROS .   .
Posté par emmila à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 5 juillet 2022

ET LA TERRE COULE...extrait

... et nous avons mis le temps sous nos piedset nous avonsmarché marché plus d’une vieune vie une vie plusieurs viespas assez des yeux pour voirpas assez des mains pour prendrepas assez de nous pour vivreet nous avons trouvé desnaissances sur des naissancesc’était il y a un instantdemainc’est là que nous sommesles visages se transformentsi viteque les yeux mangent les lèvresje me rendors le visagemais je veille de toute ma peauet je sens dessus des mondesc’est la foule que nous faisonsle chemin que nous devenons . . . . . HENRI... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,