mercredi 7 décembre 2016

LA PAIX, DISENT-ELLES

La paix disent-ellesLa guerre font-ilsNous avions maquillé nos yeux pour contempler le cielEt rougi nos lèvres au suc des grenades pour embrasser la terreNous avions arrondi nos ventres pour honorer le mondeLes oiseaux se sont tusÔ silence des déserts rendus plus aridesSous l’acharnement des charsQue restera-t-il sous la cendre ?Nous cherchons les chemins, les champsDévastés par les bottesNos yeux sont cernés de deuil, nos jardins de décombresNos sexes ont été fouaillés au nom des frontièresNos bouches souilléesNos ventres ont... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

mardi 6 décembre 2016

CONCERT POUR DAMES

Femmes de la terre et femmes de vent Femmes des clairières Femmes dans la terre d'entre les morts Femmes faîtes des arbres ruisseaux  Femmes des jours nouveaux et des ombres pures Femmes au fardeau, déployées toutes ensemble Femmes christiques des matins de pluie Femmes exhangues des photographies Femmes dans les vagues de mes songes heureux Femmes parties trop loin Femmes des images passées à dévoiler les rêves Femmes uniformes au couteau d'argent Femmes sous la tente aux bracelets d'argent qui tintent Femmes des cythares et des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 4 décembre 2016

ALPHABET DE SABLE ... Extrait

nulle route dans cette ébriété de lignes nulle pierre, nulle herbe pour essarter la peur    le bleu menaçant et la horde ininterrompue des dunes    dans la lumière des silhouettes peureuses font vaciller l'immense    ta main   juste ta main comme repère        ou illusion marcher là    fouler ces friches de lumière c'est réponse à l'oubli   .   ALAIN LE BEUZE   .     Désert  
Posté par emmila à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 1 décembre 2016

CITADELLE LXIII...Extrait

"Me vint le grand exemple des courtisanes et de l’amour. Car si tu crois aux biens matériels pour eux-mêmes tu te trompes. Car de même qu’il n’est de paysage entrevu du haut des montagnes qu’autant que tu l’auras toi-même construit par l’effort de ton ascension, ainsi de l’amour. Car rien n’a de sens en soi, mais, de toute chose, le sens véritable est structure. Et ton visage de marbre n’est point somme d’un nez, d’une oreille, d’un menton et d’une autre oreille mais musculature qui les noue. Poing fermé qui retient quelque chose. Et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 26 novembre 2016

PIERRE BERGOUNIOUX...Extrait

Nous avons perdu la félicité indistincte qu'on voit aux bêtes, aux poissons enchâssés dans l'eau cristalline, aux bêtes des bois couleur de feuilles mortes, aux oiseaux ivres d'air. Nous sommes devenus pensifs et, par­tant, étrangers, frêles, frileux, vulnérables. Il nous faut une table, un toit, du feu, une maison. Nous nous souvenons parfois d'avoir été au monde pleinement, sans états d'âme, d'un très lointain commencement. Je rêve, pour finir, d'une lande ouverte à tous les vents où l'on verrait ce qu'il en est de nous et de tout... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 26 novembre 2016

PENDANT QUE ME REVIENS L'ODEUR DES FOINS...Extrait

Nous dépendons de deux ou trois motsIls tissent autour de nous une étoffe protectriceContre le froid de l'indifférenceSi peu de mots pour vivreNotre mendicité ne fait que commencerLes rêves se frottent à nouscomme des chats familiersComme eux ils s'enfuientSans que nous puissions les retenirPour ne pas rester nusNous avons besoin de mots   .   COLETTE ANDRIOT   .    Oeuvre Myrrha https://www.facebook.com/atelierdemyrrha?fref=ts
Posté par emmila à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 24 novembre 2016

GERARD CLERY...Extrait

... je rêve les rives enflamméesles pétales étonnéspar le saccage doux qui les tourmenteje rêve la rivière qui sanglotetes parfums qui musiquent la pluie qui suppliele coeur quand il déploieses ailes dans ton ventreje rêve la vagueaux odeurs fémininesà la rosée d'étoilesau goût de selqui asperge mes dentsje rêve aux fleurs roussesà la barque de nacrequi recueille le cielà ta gueule de loupà ta fenêtre ouverteau dessus de ton îledeux oiseaux qui frémissentils sont mon ordalieet je rêve aux confins de ton îleà ta peau lenteà ton... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 21 novembre 2016

LA PIROGUE ET LA PETITE AMULETTE

L'amulette aura été fabriquée alors que nous parcourions, l'Ami et moi,les pistes et les rivages somptueux du Gabon, il y a si peu de temps, quelques quarante cinq années !...Signes d'un poisson qui se retrouve enfin,  après tant de cauchemars, de péripéties, d'écueils, avec lui-même  ? Je vous réponds donc depuis ma deuxième naissance, très africaine ; la toute première fut marocaine.Là-bas, vers l'Equateur géographique, le Gabon !Qui l'eût un jour imaginé, entrevu ? Hasard ou nécessité ? Une pièce rare de l'immense puzzle... [Lire la suite]
samedi 19 novembre 2016

REGAIN DU SANG...Extrait

 C'est notre sang d'impatienceRecueilli à toutes sources où l'ombre dureNotre sang passé au criblePalpitation de rivière et course joyeuseLe pouls à nos chevilles balbutie ses terres tendresSes échos de cymbales Oui nous inventons le sel dans notre sangEt nos pas pèsent patience avec l'étéDormir nous accroit l'un dans l'autreNus d'air et de peurL'acier est notre faim nos pleursA moissonner le jour dans nos draps nous aurons vertige de batailles Tonnent les heures dans nos veines!Nous voici deboutA goûter la croissance... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 19 novembre 2016

JEAN-MARIE BERTHIER...Extrait

Tu es née pour vivre aussi longtempsque j'aurai la forcede te porter dans mes brasjusqu'au berceau lointaindes lumières fossilesTu es née de la première neigeet tu marches sur les étoilesen prenant bien soin d'éviterla lourde pierre des nuagesTu es née de la terreavec laquelle tu as joué autrefoisen refermant sur elle tes mains d'enfantavant qu'elle ne les referme sur toien toute innocenceet te fasse cortègeà en perdre haleine   .   JEAN-MARIE BERTHIER   .  
Posté par emmila à 13:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,