jeudi 22 septembre 2016

VOYAGE FUTILE ?

Quelques cailloux à la joue du rêve initient un chemin. Sautillement d'oiseaux entre nos deux visages, palabres des gentianes aux lèvres carminées quand, derrière la haie, le soir couche le vent quand, derrière ton nom, s'élève un chêne vert. Au coeur de l'hiver débroussailler les heures et retenir des friches leur patience gris-bleu. Déterrer sous la croûte durcie un reste de jour, un morceau de saison. Les rainures du temps laissent glisser le ciel. Frêle esquif ? Voyage futile ? Si peu de couleurs s'apprêtent... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

dimanche 17 avril 2016

BRIGITTE BROC

Voyage futile ?Quelques cailloux à la joue du rêveinitient un chemin.Sautillement d'oiseauxentre nos deux visages,palabres des gentianesauxlèvres carminéesquand, derrière la haie,le soir couche le ventquand, derrière ton nom,s'élève un chêne vert.Au coeur de l'hiverdébroussailler les heureset retenir des frichesleur patience gris-bleu.Déterrer sous la croûte durcieunreste de jour,un morceau de saison.Les rainures du tempslaissent glisser le ciel.Frêle esquif ? Voyage futile ?Si peu de couleurs s'apprêtent à embarquer.Et pourtant,il... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 26 octobre 2015

VOYAGE FUTILE

Quelques cailloux à la joue du rêve initient un chemin. Sautillement d'oiseaux entre nos deux visages, palabres des gentianes aux lèvres carminées quand, derrière la haie, le soir couche le vent quand, derrière ton nom, s'élève un chêne vert. Au coeur de l'hiver débroussailler les heures et retenir des friches leur patience gris-bleu. Déterrer sous la croûte durcie un reste de jour, un morceau de saison. Les rainures du temps laissent glisser le ciel. Frêle esquif ? Voyage futile ? Si peu de couleurs s'apprêtent... [Lire la suite]
jeudi 30 octobre 2014

VOYAGE FUTILE ?

Quelques cailloux à la joue du rêveinitient un chemin.Sautillement d'oiseauxentre nos deux visages,palabres des gentianesaux lèvres carminéesquand, derrière la haie,le soir couche le vent quand, derrière ton nom,s'élève un chêne vert. Au coeur de l'hiverdébroussailler les heureset retenir des frichesleur patience gris-bleu. Déterrer sous la croûte durcieun reste de jour,un morceau de saison. Les rainures du tempslaissent glisser le ciel. Frêle esquif ?Voyage futile ? Si peu de couleurs s'apprêtent à... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 7 septembre 2014

RENCONTRE

L'été longe ses haies vives,pique un verger au revers de sa veste.Dans ses cheveux,un pré s'est endormi.Le moineau, tout surpris, y cherche ses petits. Sous l'enclume du cieljaillissent des rousseurs,arrosant, de leur jus,le dos des chemins. Barbouillés de résine,pris en flagrant délitde chahut fastueux,les pins rattrapent les oiseauxqu'ils avaient lancés trop loin. Le clapotis de leurs aiguillesinvoque la merqui, là-bas,rutile et patauge,enfant doré dans les flaques vermeilles. Toi, je ne te connais pas... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 19 mai 2013

NOUS ETIONS TROIS

Nous étions trois, sous le porche, à sucer les mots tiédis de la mère.   Elle avait interdit au ruisseau d'aller faire peau neuve dans la maison. Pour garder bien au sec -disait-elle- nos rires, les miroirs et le grand cahier vert.   Dès que midi sonnait, on dépliait les chemins. Quelques éclats de voix, juchés dans le pommier, cherchaient à tâtons les vieux nids, la main calleuse du père.   Les fenêtres invitaient le soleil à la danse du poème. Hostie sous la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mardi 1 mai 2012

REMPLIE D'OISEAUX

Persiennes entr'ouvertes dans la chambre du fleuve.   Un bras blanc de femme attire à elle un bol de thé fumant.   C'est sa lenteur, non la pluie qui construit le printemps.   Tout le bleu serré contre elle, elle ravaude le matin, écrit comme on prie parmi les herbes hautes.   Reste un peu de son chant dans la pierre et le fruit.   Elle ne quittera le poème qu'une fois remplie d'oiseaux. . BRIGITTE BROC . Oeuvre Emil Nolde
Posté par emmila à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 5 juin 2011

LA ROBE ROUGE

C'étaient des clartés entre les peupliers.   On assemblait une robe rouge, un filet à papillons, un sentier de mûres pour en faire un jeudi.   Dans la marge, l'oiseau planait.   Affluaient l'horizon, les villages, le foin brillait au fond de nos yeux, des salves de chaleur laminaient les cailloux.   L'eau s'endormait dans le sillage d'un très vieil amour. . BRIGITTE BROC . Oeuvre Francine Gerlach  
Posté par emmila à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 27 décembre 2010

POUR QUE VIVE LE JOUR

A tâtons sur la croupe des fées,     une giroflée, en robe de bal,     saupoudre son pistil de gouttes de cristal.      Tout à côté, dans l'herbe,     une libellule, affublée de lumière,     imite la lune et son chapeau de lait.      Un moineau, qui passe par là,   y trempe un biscuit,  son bec et des pinceaux.     '' Pour dessiner une ombre au-dessus du coteau,     il est encore trop tôt, il... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 13 août 2010

LA-BAS

    Là-bas,     il y avait la houle     et sa liturgie d'écume.      Jamais foulés,     les rivages rêvaient de larmes,     d'échappées belles.      Les branchies tutoyaient les élytres,     le rocher disait la hanche,     énigme salée.       Là-bas, aux confins de la parole,   la bouche pleine des premières étoiles,     nous chevauchions.   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,