dimanche 19 janvier 2014

LA MISERE...Extrait

(....) Mais le total de la misère, La misère au bout de la vieille misère, C'est quand on dit : tout m'est égal, Je ne sais plus, je ne veux plus, je ne peux plus.   .   EUGENE GUILLEVIC   .    
Posté par emmila à 23:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 6 juin 2013

ART POETIQUE...Extrait

Le poème Ne tue pas le vide, Il l’éloigne. Le poème fait toucher Le vide Qui le borde. Ce vide plus fort, Plus dominateur que lui. Si bien Que c’est sa présence A la lisière   .   GUILLEVIC   .   Oeuvre Bona Mangangu        
Posté par emmila à 20:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 5 mai 2013

PRIERE

Mon Dieu ! si plus tard un jour je suis faible, Si, perdant ma solitude aimée, Je cède à mon désir de gloire Et que de moi se détache ce qu’on appelle un livre, – Mon Dieu ! que ce ne soit pas un livre de vacances, un livre de plage : Un livre que des gens riches prennent pour passer le temps Ou être au courant, Mais qu’un jeune homme le soir en sa chambre solitaire Le lise avec toute son âme, Qu’ayant souffert tout le jour des gens trop bêtes et de la vie trop rude, Blessé dans sa chair et dans son cœur, – Il me prenne, moi, Comme la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 26 mars 2013

GUILLEVIC

Que viens-tu faire, poèmeDans le royaume? Je viens pour approfondir Le silence, Pour t’emmener au plus pur de lui, Là où il te fait vivre L’espérance que le monde A de son avenir, là Où il trouve Ce que tu attends de lui et de toi : La fusion.   .   EUGENE GUILLEVIC   .          
Posté par emmila à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 28 mai 2011

JE NE PARLE PAS

Je ne parle pas pour moi,Je ne parle pas en mon nom,Ce n’est pas de moi qu’il s’agitJe ne suis rienQu’un peu de vie, beaucoup d’orgueilJe parle pour tout ce qui est,Au nom de tout ce qui a une forme et pas de formeIl s’agit de tout ce qui pèse,De tout ce qui n’a pas de poidsJe sais que tout a volonté, autour de moi,D’aller plus loin, de vivre plus,De mieux mourir aussi longtempsQu’il faut mourir.Ne croyez pas entendre en vousLes mots, la voix de GuillevicC’est la voix du présent allant vers l’avenirQui vient de lui sous votre peau . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 21 décembre 2010

LE CHANT...

Le chant élargitEt concentreL’espace où il se livre.Il dit ce qui manqueQuand il n’est pas là.(...)OùNous mènera le chantSinon dans l’ailleursD’ici mêmeEt d’on ne sait où,Ailleurs pressentiQu’il nous fait désirer?.GUILLEVIC.
Posté par emmila à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 11 octobre 2010

LE CHANT

  La seule pierre, peut-être,Sur laquelleJ'ai posé mes lèvresPour un baiserA travers le temps Car c'était de cette pierreQue j'attendais le chantQui me permettrait De supporterLa beauté du soir Et l'espoir d'autres baisersQui viendraient. . EUGENE GUILLEVIC .      
Posté par emmila à 23:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 12 mars 2010

LA PIERRE

J’ai joué sur la pierre De mes regards et de mes doigts Et mêlées à la mer, S’en allant sur la mer, Revenant par la mer, J’ai cru à des réponses de la pierre. . GUILLEVIC .  
Posté par emmila à 21:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 1 mars 2010

ELEGIE

Je t’ai cherchée Dans tous les regards Et dans l’absence de regards, Dans toutes les robes dans le vent, Dans toutes les eaux qui se sont gardées, Dans le frôlement des mains, Dans les couleurs des couchants, Dans les mêmes violettes, Dans les ombres sous tous les hêtres, Dans mes moments qui ne servaient à rien, Dans le temps possédé, Dans l’horreur d’être là, Dans l’espoir toujours Que rien n’est sans toi, Dans la terre qui monte Pour le baiser définitif, Dans un tremblement Où ce n’est pas vrai Que tu n’y es pas. Je t’ai... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 6 novembre 2009

CARNAC...Extrait

Mer au bord du néant,Qui se mêle au néant,Pour mieux savoir le ciel,Les plages, les rochers,Pour mieux les recevoir.Femme vêtue de peauQui façonnes nos mains,Sans la mer dans tes yeux,Sans ce goût de la mer que nous prenons en toi,Tu n’excéderais pasLe volume des chambres.La mer comme un néantQui se voudrait la mer,Qui voudrait se donnerDes attributs terrestresEt la force qu’elle aPar référence au vent.J’ai joué sur la pierreDe mes regards et de mes doigtsEt mêlées à la mer,S’en allant sur la mer,Revenant par la mer,J’ai cru à des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,