mercredi 1 septembre 2010

NE ME PARLEZ PAS D'OUBLIER...Extrait

Ne me parlez pas d'oublier que ma poésie a toujours un goût de sang un arrière goût de sang et de cadavres. Elle n'a connu que l'horreur la fange et les chimères. Elle a toujours été un témoin obligé de tous ces êtres mal-aimés désaimés piétinés labourés dans l'incertitude de ces années féroces.Ne me parlez pas d'oublier. D'oublier mon pays. Ce pays d'immenses bidonvilles étranglés de soleil et d'espoir ses parfums de cigales d'épices fortes et d'ambre ses côtes vierges ses rives maternelles ses arbres prostitués.Ne me parlez-pas... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 18 décembre 2009

A MAMAN DEDE, MA NOURRICE DE MIRAGOÂNE

Sirata - Foly - Habib Koite ....     ... Tu es là Maman-Dédé ce soir au parfum-paysage de ton pays j'entends ta voix fredonnant la berceuse de mon enfance j'entends tes soupirs-prières murmurés égrenant ton chapelet entre tes doigts de fée ta présence sereine veillant souveraine sur mes premières années Maman-Dédé de rêves endormie à jamais sous le ciel gris de France où tu nous a suivis Claude et moi tes enfants jamais plus tu n'auras l'écho de tes mornes sous terre tu as rejoint notre frère Tony mort ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 11 octobre 2009

TIC TAC

Il était une fois,   un soir d'automne...     Il était une fois,   un soir,   ce soir d'automne ci...   ici.....   Tic tac... tic tac...   C'était un mardi...   Paris frissonnait   et les secondes coulaient...   Tic tac... tic tac...   C'était un mardi...   un mardi d'octobre....   ce mois d'octobre ci...   ...ici....   Tic tac... tic tac...   Cela se passait en mille neuf cent...   et je ne sais plus combien...   Tic tac... tic tac...... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 12 avril 2009

JACMEL

J'ai hurlé à la dixième étoile de ma mémoireJ'en ai quarante-et-une au front de mon exilSoixante bien sonnées au comptes de mes rêves...Gloire aux quatres saisons qui ont offert l'Automneet la saison possible de te revoir un jourJacmelJacmel mon vrai berceaumes jeunes pas et mes vertes annéesJacmel mon hibiscus mes couchers de soleilmes plats de lune au goût de mes premiers émoisJacmelJacmel-mes-cyclones engrossé de Gosselinepisquettes cassaves et rorolis sucréstambours lointains des morneset balcons de dentellescrochets en fer... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 2 novembre 2008

JE HURLE A LA LUTTE

Découvrez Geoffrey Oryema!   Je hurle à la lutte ô mon pays ma terre-natale Saline-cicatrice bidonvilles-crucifiés de l'aube aux nuits fétides chiens efflan-qués affamés immondices désaffectées tôt ou tard dans l'obs-curité mensongère cogne ma mémoire sur les tôles- ondulées aux vibrations d'orage bave ma rage de gangrène infectée odeurs puantes de caniveaux de mort prématurée d'enfants vides aux regards- remords lancinantes accusations d'un monde qui s'accouple avec l'Absurde villes-fantômes aux... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 4 octobre 2008

RENCONTRE AVEC JACQUES STEPHEN ALEXIS

Rencontre  avec Jacques Stephen ALEXIS(un immense écrivain haïtien, assassiné par les sbires de Duvalier. Il fut mon "frère d'arme"...Jacques, t'en souvient-il ? Nous étions à minuit. Le mois était Décembre, et l'an, quarante-six.Nous marchions en silence. Il faisait lune et doux.Les tambours dormaient et Port-au-Prince frissonnait.Un requin glissait dans la rade. La Gonave s'allongeait sur les flots. Nous venions de quitter St-Amand et Depestre. Tu as murmuré :"... Les peuples sont des arbres. Ils fleurissent à la belle... [Lire la suite]

mardi 22 juillet 2008

JE ME SOUVIENS...

Je me souviens des purges administrées tous les samedis matin pour guérir des vers, du paludisme et du "sang-gâté".   Je me rappelle la tête coupée, fichée sur une pique, qu'une foule en colère a baladé des heures durant, dans les rues de Jacmel.   Je me souviens l´avoir vu passer, montant et descendant dans le roulis de la manifestation, au ras de mon balcon. Je me souviens que le ciel était bleu-féroce et que le soleil cernait de lumière le macabre visage. Je me souviens que j'avais 7 ans.   Je me souviens de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 15 juillet 2008

MONOLOGUE AU BOUT DES VAGUES

Découvrez Rokia Traoré!   Il est désormais certain que ce jour n’a jamais été. Aucune parcelle de cette aube première n’a laissé de traces. Aucun cri de coq n’a salué l’horizon. Voilà ce qu’il se disait pour tenter d’évacuer cette époque dont il ne voulait plus garder de souvenir.Depuis qu’il était venu de sa terre nourricière, à l’écoute des autres, il s’était senti en brousse, en jungle d’êtres, s’abreuvant d’espoir et de nuits étoilées, offrant sa jeunesse, sa force et sa pureté à qui voulait, comme lui, refaire le Monde.Ne... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 2 juillet 2008

BULLE

Rêve d'ivresserêve de tendresseje pleureah! mon dédaindélirel'imperméablese déchireet je tendsdoucementla mainvers la portedu vide. . GERALD  BLONCOURT .
Posté par emmila à 20:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 13 juin 2008

L'EXIL

Découvrez Hans Zimmer! Ce matin làil n'y avaitque le vide des voix-fantômespar les rues de la villequ'on fusillait en moiIl n'y avaitque l'écho des bruitsque l'ombre des uniformesque la veille et les avant-veillesde ce matin de Févrierque le passéque des lambeaux de souvenirsMon coeur meurtridéchirait en cadencedes sentiments brûlésLe monstre prit son essoret du hublotoeil étonné encoreouvert sur Port-au-Princej'embrassais la rade, la Gonave,le Morne l'HôpitalL'horizon basculaquand l'avion prit son cap...et la Saline, Bel-Air,se... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]