jeudi 21 juin 2018

ANDRE VELTER...Extrait

 Pourtant, cendres laissées au vent ou sépultures de sable, il est d'ultimes séjours qui s'effacent, entretiennent le mystère, ouvrent d'infinis espaces aux détectives érudits. Et il en est aussi qui gardent leur secret sous les fleurs. .   ANDRE VELTER( cf. préface aux Quatrains d' Omar Khayam : " Rubayat " ) .   Oeuvre Antonio José Garcia
Posté par emmila à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 19 octobre 2017

DESERT

" On ne sort jamais indemne d'un séjour au désert. On a vécu dans l'invivable et côtoyé la négation de soi. On a connu le plus extrême, le miroir de sable qui brûle les reflets, les éclairs, les ombres, le rien du dehors, les mirages du dedans. On a levé le voile qui retenait le cœur, qui déguisait le néant. La moindre parole parle d'impossible rosée. La poussière se pare d'un halo d'épopée. Il y a des rapts, des cavaliers, des blessures, des baisers qui dansent dans la lumière et sombrent au ras du sol. Un seul pas suffit à brouiller... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
dimanche 14 novembre 2010

VELTER

Je dois à la poésiela grâce de ton amour.Je dois à son pouvoirl’offrande de ta voix,l’aimantation de ta voix,l’aimantation de ton pas,une passion fabuleuseet nos emportements.Au comble de l’accablementet du meurtre de nous,jamais je ne laisserai direque la magie du poèmene peut pas tout traduireni que la poésien’enchante pas la vie.Elle seule,comme la Soupçonnéede René Char,garde force de motsjusqu’au bord des larmes. . .. .ANDRE  VELTER .. .
Posté par emmila à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 11 octobre 2010

LE SEPTIEME SOMMET- Poèmes pour Chantal Mauduit...Extrait

Toi, et ton cri de joie au téléphone avant même de parler    Toi, transfigurée à l'écoute d'un poème, essoufflée comme si tu venais de courir sur un tapis d'étoiles    Toi, répétant l'oracle "c'est beau ! c'est beau ! c'est beau !" avec cette voix d'enfance qui n'est pas une voix d'enfant    Toi, la tête souvent à la renverse    Toi, riant    Toi, riant par-dessus toute rumeur    Toi, riant d'un rire de source, d'un rire espiègle, d'un rire de bienheureuse espiègle, d'un rire... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 15 mai 2010

LE SEPTIEME SOMMET...Extrait

 J'ai pour te bâtir un tombeau           des mots du soleil et des rêves,           rien qui appartienne au poids du monde rien qui t'impose une mort enchaînée,           rien qui ralentisse ta course plus haut           que tous les sommets.   Tu vois je t'invente           un tombeau sans dorure,           sans marbre ni couronne, je t'élève... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 15 mai 2010

MANO A MANO

 Il y va de la quadrature du souffle   sur un cercle de sable et de lumière.   Des voix comme autant de soleils de sangs rouges ou noirs.   Musique improvisée en terrains découverts,   jazz en partance, jazz torero   avec des galops d’ombre et des charges de feu.   Poésie à risques, sans assurance.   Poésie cavalière qui se veut en cavale.   Poésie d’arène et de roulotte au long cours.   Voyage qui se voue à l’éveil du duende. .. .ANDRE  VELTER . . . Œuvre Cécile Desserle
Posté par emmila à 22:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 22 février 2010

L'ARBRE-SEUL...Extrait

Il avait tatoué sur son coeur               le nom intraduisible               d'une femme de néant : Nada Nada, ma nuit de rien               Nada, mon ombre fauve               Nada, pour le rire et le non Il psalmodiait avec ivresse               ce mantra de carbonne        ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 22 février 2010

UNE AUTRE ALTITUDE...Extrait

Là-haut, tu es. Là-haut quoiqu'il advienne,           femme-soleil d'un miracle à jamais           que rien ne sépare de la pure lumière           ni du souffle ascendant de notre amour promis         à une autre altitude. Tu es là, hors d'atteinte,           hors du monde où meurent les âmes et les corps.           Tu danses sur l'horizon que je porte en moi... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 12 février 2010

L'AMOUR EXTRÊME...Extrait

Sans retenue j'avoue tenir à mes aveuxà ce cri noir de sang, à ce feu sur les lèvresà ce qui porte en moi la marque de tes dentset à ce vertige où l'âme semble trouer la peau . .. .ANDRE  VELTER .. . Oeuvre Jean-Christophe Schmitt
Posté par emmila à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 15 octobre 2009

AIMER

Longtemps j’ai fait mon miel du néant Comme à la bouche vient l’eau des limbes Certains soirs Comme il est doux de s’éloigner de soi Sans un adieu De quitter ce qui n’a pas clairement de nom Une zone d’avant qui Un no man’s land de quoi Royaume si profond dans une tourbe sombre Avec le sommeil en visiteur confiant        Je ne pensais qu’au peu d’angoisse qui me hante A me savoir fardeau de l’oubli Egal au seul poids de la peau et des os Jusqu’à ton corps sous l’avalanche Jusqu’à tes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,