mardi 13 décembre 2016

ERNEST PEPIN...Extrait

Irons-nous Pays frileux Au bord des fraternités Vrai cœur recousu de la mer Au hasard L’irrémédiable en nous L’atroce traversée de la fosse en nous Au hasard Le neuf galop d’une île qui cherche Se cherche Au hasard D’un feu de camp D’un boucan de soleil Coupable de quoi Je demande au remords Aux souvenirs hantés Au pays à venir Et que façonne la belle espérance Visage dû Ile tue Le ciel ne s’en est pas allé Il est en nous Irons-nous jusque là Aux dernières nouvelles Tout est en nous Tout est à nous   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 4 novembre 2016

PROPHETIE

Moi démineur des vents Homme des mille chemins de l’homme Et des mille carrefours Je joue à vivre sur la marelle d’une île Mon sang éteint la nuit qui se rebelle En une seule violence d’abeilles descellées J’écorche patiemment la nuit Rêve à rêve Et  je recommence avec toi la naissance du monde J’aurais payé comptant l’oiseau levé dans L’aiguille du jour Et qui brode tes yeux d’araignée fabuleuse Moi démineur des vents J’ai pris racine dans la flambée des lèvres J’ai jeté l’ancre J’ai pavoisé la route de soleils... [Lire la suite]
samedi 7 novembre 2015

ERNEST PEPIN

 "J’ai ouvert toutes les portesToutes les fenêtresPour que l’amour prenne ses aisesComme une brise du soirQui ouvre sur ta peau un trop-plein de caressesJ’ai ouvert la porte à grands battantsA grand balanPour accueillir tous les mots bleusSur l’aile de ma mémoireLa sève d’un crépusculeEt l’éclat triomphant du matinTous les mots qui saupoudrent le rêve brûlant de l’alphabetLes mots qui parlent tout basEt les mots qui crient la beauté du mondeJ’ai ouvert la portePas de barrièrePas de frontièrePour faire circuler l’audace de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
lundi 14 septembre 2015

VOUS DE LA SYRIE...

Dédiée à Maram Al Masri   Vous de la Syrie Vous qui élevez haut les arbres de la liberté Vous que les matins fusillent sans sourciller Sans se soucier d’épargner vos genoux Je vous tiens la main Parce que la main de l’homme vaut l’homme Vous qui apprenez la douleur des précipices La terreur des chars L’enfant incrédule  devant le silence Vous qui saignez du sang des humains Je vous tends la main Car une main peut être une feuille de justice Vous dont le soleil pleure Au midi de la mort Vous dont les murs... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 9 mai 2015

NOUS SOMMES LA PREUVE VIVANTE D'UN CAUCHEMAR CONVERTI EN LUMIERE

Mesdames, Messieurs,   Il est des mots que l’histoire a blessés et dont le sang ne coagule jamais. Des mots de plaie vive qui suinte d’amertume et que ravive la conscience du toujours et du jamais. Des mots d’eau salée qui ont poussé à l’ombre de l’arbre du non-retour. Des mots sombres comme les cales des bateaux négriers. Des mots couleur de peau, au plus noir du désastre, quand s’effondrent les dieux et que la langue déparle. Des mots qui sont des cris que dévorent les îles et des chants resurgis au blues des plantations.... [Lire la suite]
mardi 31 décembre 2013

JE N'AIME PAS VOIR...

... MoiJe n’aime pas voir un amour qui se rideUn squelette d’enfantJe n’aime pas voirDisparaître un animalUn drapeau qui fait le beauJe suis un homme simple d’espritJ’aime la paix du mondeLe bonheur du mondeLe respect du mondeLe bleu du mondeJe crois que les morts rêvent en plein jourJe crois aux mots qui m’allumentJe crois que les feuilles font l’amourQue les ombres ont leur vieEt puis je crois aux noces du mondeL’année ne doit pas avoir honte de nousNi la vieNi l’étoile qui nous attendNi l’enfant dans le ventre du tempsMais j’ai... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 6 juillet 2013

STELE POUR NELSON MANDELA

Grandit ombre sacrée Tu as vu la terre aux mille collines Et nous avons franchi l’espace interdit La moisson sera bonne à l’heure du refus Timbre de la bonne nouvelle et partie de si loin J’ai vu Soweto et sa révolte d’enfants Sa case misérable où tu veilles Gardien sombre et d’humaine bonté Ile du dernier soleil Que se lève la fête de l’aube Sous les sabots de l’arc-en-ciel Nous passerons par les rues du poème Tels que nous sommes Quel temps fait-il sous tes paupières Si ce n’est un temps de lendemain Temps des évangiles Qui tourne... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 19 avril 2013

POUR LES POETES D'HAÏTI

A Port-au-Prince les poètes sont légionsIls ont les yeux crevés des voyantsLes mains percées de motsEt le visage tatoué par les griffes de la nuitJ’écoute le testament de leurs songesQuand leurs lèvres brûléesN’ont plus d’ombre pour panser la misèreA Port-au-PrinceLes poètes sont légionsIls inventent des cris de funambulesSur le fil des motsCe ne sont pas des araignéesMême s’ils cousent les jours clandestinsCe ne sont pas des chiens errantsMême si l’amour aboie pour ne pas pleurerIls ont la peau pelée de la montagneEt le rire large de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 11 décembre 2012

AÏDA

Ma fille d’aube lointaine Chevelure de tant de marées douces Dans la flamme debout  sur un rire  de feuilles jaunes Rumine la nostalgie d’une tendresse étale Pétales de mots Festin des mots de fête et d’enfance Je cueillerai la bonne nouvelle d’un oiseau du dimanche Et qu’importe l’hiver aux gencives blanches Qu’importe la griffe du temps Intact est ton visage qui suffit à déminer mes jours Intacte ma connivence J’ai mis la mer entre parenthèses Et doucement je patiente La nuit s’en va pieds nus Pour rêver à... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 13 novembre 2012

LE VENT M'A DEMANDE

Le vent m’a demandé Quelle est ton histoire C’est une histoire de vents et de mers enchaînés Une histoire de caravelles et de bateaux négriers Une histoire d’îles volées et de cimetières d’eau salée Le vent m’a demandé Quelle est ton histoire C’est une histoire de cannes et de jardins créoles Une histoire de maîtres et d’esclaves tourmentés par l’histoire Une histoire des couleurs du monde Une histoire de peuples qui déménagent les greniers du monde Une goutte d’île dans l’histoire des continents Le vent m’a demandé Quelle est ton... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,