mardi 31 mai 2016

HERBES HERBES

herbes herbes à quels vents ployées coupées sur quel autel en longue mémoire de nos moissons la faux nos vies usées pierres mortes que plus un sel n’avive je regarde devant le futur libre de nous la route si étrange maintenant qui conduit nos paupières en ailleurs pays sauvage que nous aimions les ronces les étangs les bruyères abstraites le sablier je tremble et le seul néant entre nous rameute sa chiennerie on m’attend la porte est lourde la pousser m’illumine   .   FRANCIS ROYO   .   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

mardi 31 mai 2016

L'ARRACHE COEUR...Extrait

la paix trouvée d’un silence d’amourje reviendraivoyageur infatigablevers la source douloureuse toujoursindivisiblede ton sourire .   FRANCIS ROYO   .   Oeuvre Elin Danielson-Gambogi
Posté par emmila à 20:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 17 mai 2016

LA PAROLE QUI VACILLE...Extrait

À brasser tant de marées dans des récitations d’enfance qu’attends-tu de la mer sinon ton propre achèvement d’écumetu ouvres la vague majusculetu enfreins l’onde loi qui dictene pas finir arraisonné ni du sel des naufragesincliné sur l’horizoncouronné du seul soleilqui meurt chaque soirtous les rayons brisés nous confient quesous la surface encoreon peut survivrejusqu’aux larmes.   FRANCIS ROYO   .   Photographie Hengki Koentjoro  
Posté par emmila à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 8 mai 2016

BRIBES...Extrait

... ce dialogue face à facedans l’éboulis des motsl’avons-nous rêvéle ciel meurt-il sur nos lèvresau haras de nos pasle secret se coloreanime nos galops d’enfantsau loindans l’errance des jours brûlésun doux désir de mersoudaindébride toute parolecours à mon flanc sans peurle chemin ne connaît d’entraveque ce soleilmuetfou d’étoiles   .   FRANCIS ROYO .   Oeuvre Mohamed Jaamati    
Posté par emmila à 22:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 7 mai 2016

FRANCIS ROYO...Extrait

... nous n’attendions que l’aubequ’un blé entre nos bras devienneune paroletu disaistu seras la meret nous entendions des îlesl’invisible murmurel’oeil noir dans la nuitqui s’attardel’absinthe de nos jours .   FRANCIS ROYO   .    
Posté par emmila à 20:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 28 avril 2016

L'ARRACHE COEUR...Extrait

... il y a ce temps immobile mots qui se tressent parole qui s’éclaire dans la gorge détranglée et la chambre de roses au sourire secret il y a des cendres du feu perdu bûches rentrées trop tôt ma main les pèse il y a le miel les anges une fleur à ton nom au jardin mon linceul tu es belle à mon vent dévêtue il y a aux heures de créance et de séparation le ciel qui nous délivre sa grâce douce en pleurs et notre demeure ce miroir tout entourée de pierres un livre inachevable jusqu’au bout du chemin dis-tu là où le désir serpente... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

jeudi 28 avril 2016

L'ARRACHE COEUR...Extrait

quand ta mer ne dira plus la mer mais son brasier de fleurs quand tes aubes ne feront plus mes jours soleils par nous versés pierre à pierre en chemin notre lumière et notre écho tranchés perdus tu souriras dans le silence lent et blanc d’une pluie endormie aux pieds des parcs ton coeur miraculeux dessinera d’une main de cristal et si loin de tous les regards possibles sans trembler ma couleur immédiate   .   FRANCIS ROYO   .   Oeuvre Bernard Liégeois http://www.bernardliegeois.com     ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
jeudi 28 avril 2016

MALGRE LES ÂPRES TRAVERSEES...

Malgré les âpres traversées de la nuit organique lors de la mort de nos chevaux fous nos amours à l’encan et nos corps disgraciés nous aurions pu errer muets et las balayant incertains le bitume des villes de nos ombres inachevées Pourtant chaque matin nous enlaçons l’air frais Nous posons notre joue sur le souple oreiller du vent et c’est notre manne Chaque goutte de pluie est désir sur nos mains tendues Chaque trouée est route ronde ouverte Chaque maison est ruche et les fruits sur nos lèvres sont les plus mûrs Nos épaves... [Lire la suite]
samedi 8 décembre 2012

LE CHANT-RU 10

Des mascarets de brumes en fin d’été enroulent autour des chaumes des parfums d’îles au large et des mystères blonds qu’il nous faudrasous le silo de nos paupières écrire . FRANCIS ROYO   . Oeuvre Mohamed Jaamati  
Posté par emmila à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 9 novembre 2012

FRANCIS ROYO

Ce que je veux J’attends ma nuit de roses Je m’époumone de combats jonchés de sourires  de silences et de fleurs imbrassablesOublier mille vies mille blessures et très vite encore se faire douceur violemmentdes lacérations de verrous pour s’attacher encore au chemin mais                   ne plus être du pas .   FRANCIS ROYO http://analogos.org/ .    
Posté par emmila à 20:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,